Chemin de Charbonnières : un terrain d’entente enfin trouvé entre les communes pour sa réouverture

Chemin de Charbonnières : un terrain d’entente enfin trouvé entre les communes pour sa réouverture
LyonMag

Le Chemin de Charbonnières, reliant la ville éponyme à Écully, va enfin rouvrir après plus de 6 ans de fermeture. 

C’était en novembre 2016 : suite à un éboulement, le chemin de Charbonnières avait été complètement bloqué. Depuis, toute la zone de l’Ouest Lyonnais était paralysée, obligée de se rabattre sur des rocades à la circulation plus importante. Situé à 7 kilomètres de la place Bellecour à vol d’oiseau, ce chemin était emprunté par plus de 5000 voitures quotidiennement, avant l’accident.

Les négociations pour trouver un terrain d’entente entre les communes voisines, la Métropole de Lyon et les contraintes environnementales imposées ont fait tarder l’arrivée d’une solution.

Alors lorsqu’un commun accord a été trouvé, les différents acteurs se sont réjouis de convier les journalistes mardi après-midi sur ce chemin boueux, pour présenter la prouesse de ce cahier des charges serré. Aux côtés des maires de Dardilly, d’Écully, et de Charbonnières-les-Bains, Bruno Bernard se félicite de cette avancée : “La réouverture de cet axe était attendu par les habitants des communes alentours. Je salue le travail partenarial avec les maires Gérald Eymard, Rose-France Fournillon, Sébastien Michel et le Vice-président de la Métropole en charge de la Voirie et des mobilités actives, Fabien Bagnon.

La relance de cet axe est prévue avant la fin du 1er semestre 2022. Les travaux, financés par la Métropole de Lyon, représentent un budget de 500 000 euros. En plus de la consolidation du talus sur 70 mètres, voici la solution trouvée : le chemin rouvrira en sens unique pour la circulation automobile -sens Charbonnières vers Écully-, avec une limitation de vitesse à 30 km/h.

La zone est classée PENAP (Protection des Espaces Natures et Agricoles Périurbains et EBC (Espace Boisé). “Il s’agit de la même classification que pour les Calanques de Cassis”, insiste à plusieurs reprises Sébastien Michel, Maire d’Écully. Le chemin ne sera donc pas bétonné ; il n’y aura pas de trottoir.

Par ailleurs, le chemin de Charbonnières sera réservé aux piétons et aux cyclistes le dimanche. Une barrière de part et d’autre suffira à cette mise en ordre.

Une inauguration est prévue pour la réouverture du Chemin à l’issue du 1er semestre 2022.

N.S.

X
7 commentaires
Laisser un commentaire
avatar
réalité le 06/01/2022 à 08:24
raslebol69 a écrit le 05/01/2022 à 20h52

Etes vous déjà allé dans les calanques de Cassis (parc national terrestre et marin)?

eh bien non, cela m'est interdit avec mon petit voilier pas écologique, puisque "parc national terrestre et marin"
mais bon les rejets industriel ça.... c'est raison d'état

Signaler Répondre

avatar
Hildegonde le 06/01/2022 à 08:21
Eva Jolio a écrit le 05/01/2022 à 11h56

Cette nouvelle est scandaleuse!!!
Comme d'habitude on est dans la demi mesure.
Alors oui ? il faut ouvrir cette voie , mais uniquement aux VELOS, qui pourront circuler en toute sécurité et interdire toute pollution automobile pour le respect de la planète et du vivant!

Vous n'êtes probablement pas concernée par cette zone!!! Et n'y êtes peut-être même jamais passée...
Avant la fermeture je n'y avais jamais croisé un vélo. Ce chemin est extrêmement pentu et décourageant pour le cycliste lambda

Signaler Répondre

avatar
raslebol69 le 05/01/2022 à 20:52
réalité a écrit le 05/01/2022 à 11h52

les calanques de cassis....?
c'est bien à cet endroit que la société Alteo déverse ses rejets d'aluminium et d'arsenic... pompompom

Etes vous déjà allé dans les calanques de Cassis (parc national terrestre et marin)?

Signaler Répondre

avatar
le couteau dans la plaie le 05/01/2022 à 17:21
Ouiauxvoituresnonauxverts a écrit le 05/01/2022 à 13h18

Un pont aurait été la meilleure solution, plutôt que de faire du rafistolage écolo

ou plutot .....un telepherique!!?

Signaler Répondre

avatar
Ouiauxvoituresnonauxverts le 05/01/2022 à 13:18

Un pont aurait été la meilleure solution, plutôt que de faire du rafistolage écolo

Signaler Répondre

avatar
Eva Jolio le 05/01/2022 à 11:56

Cette nouvelle est scandaleuse!!!
Comme d'habitude on est dans la demi mesure.
Alors oui ? il faut ouvrir cette voie , mais uniquement aux VELOS, qui pourront circuler en toute sécurité et interdire toute pollution automobile pour le respect de la planète et du vivant!

Signaler Répondre

avatar
réalité le 05/01/2022 à 11:52

les calanques de cassis....?
c'est bien à cet endroit que la société Alteo déverse ses rejets d'aluminium et d'arsenic... pompompom

Signaler Répondre

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.