FabenCOV : le potentiel prochain traitement contre le Covid-19 est made in Lyon

FabenCOV : le potentiel prochain traitement contre le Covid-19 est made in Lyon
DR

Développé par le laboratoire Fab’entech situé à Saint-Priest, le traitement anti-covid serait la solution d’urgence pour les personnes immunodéprimées ou atteintes de comorbidités.   

Sébastien Iva, président de Fab’entech, a partagé à LyonMag le fonctionnement de ce traitement singulier. Nommé FabenCOV, le remède d’urgence contre le Covid-19 promet la neutralisation du virus, peu importe le variant. Il a été conçu grâce à l’exploitation d’une licence de Sanofi-Pasteur sur les anticorps polyclonaux.

“Aujourd’hui, 4 traitements monoclonaux sur 5 ne fonctionnent plus du tout sur Omicron”, déclare Sébastien Iva. Le laboratoire Fab’entech avait anticipé depuis le début de la pandémie “la carte à jouer des traitements polyclonaux”

Pour reprendre sa description imagée, “les anticorps polyclonaux ont plusieurs bras pour pouvoir attraper le virus par tous les angles, et ce même en cas de mutation. C’est là tout l’intérêt de ce type de traitement”

Le FabenCOV est destiné à une partie précise de la population. “Il y aura toujours des patients non-vaccinés, ou pour lesquels les vaccins fonctionnent moins bien, et qui vont se retrouver à l’hôpital”, déclare le président. Le lien de causalité est aussi établi avec les patients souffrant de comorbidités (de surpoids ou de diabète). Le traitement serait alors employé en situation d’urgence, pour stopper la progression du virus, afin d’éviter “les risques d’aggravation de la maladie et les transferts en soins intensifs".

Le laboratoire pourrait mettre à disposition le FabenCOV à l’échelle de la France et peut-être à d’autres pays d’ici “la deuxième partie de l’année”. Le président de Fab’entech affirme que “les tests pré-cliniques in-vitro et in-vivo sur tous les variants du Covid ont été réalisés”. Le laboratoire a également reçu les autorisations pour démarrer la phase 2 de l’étude. 

“Si nous arrivons à recruter rapidement 400 patients et que les résultats de l’étude sont probants, nous demanderons un accès précoce à la commercialisation du FabenCOV”, précise Sébastien Iva. Le laboratoire avait par ailleurs obtenu une subvention de 9,2 millions d’euros de la part de la Commission européenne en décembre, pour accélérer et faciliter ces phases de tests.

Depuis 12 ans, le laboratoire a développé une série de programmes contre les maladies infectieuses émergentes, dont Ebola et la grippe H5N1.

N.S.

X
9 commentaires
Laisser un commentaire
avatar
Bonne question madeinlyon le 12/01/2022 à 17:16

Pour sauver des vies ou pour faire du pognon ?

Signaler Répondre

avatar
BouffonVert le 12/01/2022 à 10:02

L'OMS a récemment sélectionné le vaccin de l'entreprise Inovio Pharmaceuticals dans le cadre d'une campagne de vaccination dans plusieurs dizaines de pays qui n'ont pas accès à Pfizer et Moderna à cause de problèmes logistiques, d'efficacité et de prix.

Signaler Répondre

avatar
Les stocks... le 11/01/2022 à 16:59
Gestion misérable a écrit le 11/01/2022 à 15h49

Il ne sera pas disponible avant que les stocks monstrueux de vaccina ne seront pas écoulés.

...seront écoulés au joli mois de Mai! Hasard du calendrier...

Signaler Répondre

avatar
question gastronomique le 11/01/2022 à 16:55

est il à base de saucisson brioche,de truffe et de foie gras?

Signaler Répondre

avatar
gracieux69 le 11/01/2022 à 16:46

Merci au gouvernement de favoriser cette démarche afin qu'elle ne parte pas à l'étranger!

Signaler Répondre

avatar
Puravida le 11/01/2022 à 15:51

Bravo ! Quel dommage que la recherche française soit autant négligée ! Notre pays ne manque pourtant pas d'excellents chercheurs seulement de fonds dédiés aux découvertes médicales. Il est grand temps que, dans ce domaine aussi, les politiques se réveillent. En attendant, nous, nous rêvons d'un traitement
Non content de soigner les corps, il permettrait aux esprits de se reprendre et à chacun de retrouver une vie sociale normale.

Signaler Répondre

avatar
Gestion misérable le 11/01/2022 à 15:49

Il ne sera pas disponible avant que les stocks monstrueux de vaccina ne seront pas écoulés.

Signaler Répondre

avatar
le prix sera négocié avec l ARS le 11/01/2022 à 14:25
Insane76 a écrit le 11/01/2022 à 13h40

Intéressant cet article me permettant de découvrir Fab'entech, je serai intéressé de connaître le prix du traitement!

Lorsque les essais seront réalisés et validés. D ici là aucune chance d'obtenir un niveau de prix .

Signaler Répondre

avatar
Insane76 le 11/01/2022 à 13:40

Intéressant cet article me permettant de découvrir Fab'entech, je serai intéressé de connaître le prix du traitement!

Signaler Répondre

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.