"Capitale française de la Culture" : Roselyne Bachelot et les écoliers ouvrent une année-charnière à Villeurbanne

"Capitale française de la Culture" : Roselyne Bachelot et les écoliers ouvrent une année-charnière à Villeurbanne
LyonMag

Il y avait beaucoup de monde dans les rues de Villeurbanne ce vendredi soir.

Habitants et visiteurs se sont réunis rue du 4 aout 1789 pour assister au défilé inaugural de #Villeurbanne2022, "Capitale française de la Culture". Mais avant ça, le maire de la Ville, Cédric Van Styvendael, avait donné rendez-vous aux officiels et à quelques privilégiés dans la cour de l’école Jules-Ferry rue de la Baïsse.

Le recteur de l’Académie de Lyon, Olivier Dugrip, et le préfet du Rhône, Pascal Mailhos, étaient eux aussi présents pour accueillir à 17h15 la ministre de la Culture Roselyne Bachelot.

Le choix de ce lieu n’est pas anodin. "Nous voulions lancer les festivités ici car Villeurbanne a été choisie (comme "Capitale française de la Culture", ndlr) pour ce genre d’initiatives", a déclaré Cédric Van Styvendael en évoquant la dispersion des 700 évènements culturels de 2022 aux quatre coins de la Ville comme ici ce soir, dans une cour d’école.

Ce sont d’ailleurs les élèves de l’école Jules-Ferry qui ont officiellement proposé le premier spectacle avec l’aide de la compagnie Komplex Kapharnaüm. Un film évoquant les cauchemars et les rêves des enfants a d’abord été projeté avant que ces images ne prennent vie grâce à un habile jeu de caméra et de réalisation.

Une poétique mise en scène dans une rue noire de monde

Les convives n’avaient donc plus qu’à suivre les petits Villeurbannais jusqu’à la rue du 4 août en se laissant émerveiller par les immenses projections lumineuses sur les murs des immeubles voisins.

L’axe était noir de monde, une scène si peu habituelle en ces temps de pandémie. Pour autant, Cédric Van Styvendael a assuré, sous le contrôle du préfet, que les consignes sanitaires étaient respectées.Il y a pourtant eu surement un peu plus de 5000 personnes ce vendredi soir entre la rue du 4 août et la place Lazare-Goujon où le défilé a fini sa marche. Mais là, les pass sanitaires ont été contrôlés, a assuré le maire.

Roselyne Bachelot "folle de joie d’être là"

Peu importe, "ce spectacle extraordinaire permet d’associer la jeunesse à la Culture", a confié la ministre Roselyne Bachelot impressionnée, voire émue, par l’évènement. "Je suis folle de joie d’être là et de voir la façon dont ça se passe. Nous avons vraiment entamé de belle façon cette implication capitale", a-t-elle poursuivi en dressant le parallèle avec l’entame de l’année européenne de la Jeunesse en 2022.

"J’attends de ce label de ‘Capitale française de la Culture’ qu’il dise que la vie culturelle est extrêmement intense dans les territoires. Bien sûr, nous avons de grands outils à Paris, mais ce label est une consécration et une reconnaissance (…) Villeurbanne me donne l’occasion de concrétiser mon engagement", a conclu la résidente du Palais-Royal.

De son côté, Cédric Van Styvendael a plusieurs fois confié, notamment à LyonMag, qu’il espérait que cette année "Capitale" ait des bénéfices sur le long terme pour la vie culturelle et associative villeurbannaise. Tout comme la ministre, il pense que chaque être humain renferme un potentiel artistique et que ce genre d’évènements peut permettre à ce dernier d’éclore.

Sur ces mots, le spectacle à la fois étrange et poétique mené par les enfants a laissé place à 18h15 à un défilé de la Compagnie Off. D’immenses girafes rouges ont envahi la rue avec à leur tête une cantatrice qui chantait des airs d’opéra. Instant magique pour les très nombreuses familles présentes.

"Villeurbannais, ce soir, vous êtes la capitale de la France"

Tout doucement, la marrée humaine a rejoint la place Lazare-Goujon et le parvis de la mairie pour écouter les discours cette fois-ci officiels. "C’est un jour historique, c’est un moment émouvant", a entamé Cédric Van Styvendael. "Chers Villeurbannais, ce soir, vous êtes la capitale de la France !", a enchainé Roselyne Bachelot sous un tonnerre d'applaudissements.

Une capitale d'un soir qui va donc vivre à un rythme effréné tout au long de l'année. Une trentaine de festivals, 300 spectacles, 200 concerts, 22 parcours patrimoniaux et quatre expositions sont d'ores et déjà prévus. Il y en aura pour tous les goûts et l'immense majorité des évènements sera gratuite.

Le programme complet ici.

L.M.

X
12 commentaires
Laisser un commentaire
avatar
une etoile est nee? le 11/01/2022 à 06:29
Capitale française de l'humour a écrit le 09/01/2022 à 20h39

""C’est un jour historique, c’est un moment émouvant", a entamé Cédric Van Styvendael.".... on se croirait le 6 juin 1944! Hahaha sérieux!!!

chouette!!on a un nouveau jack lang!

Signaler Répondre

avatar
Capitale française de l'humour le 09/01/2022 à 20:39

""C’est un jour historique, c’est un moment émouvant", a entamé Cédric Van Styvendael.".... on se croirait le 6 juin 1944! Hahaha sérieux!!!

Signaler Répondre

avatar
HardRockeuse le 08/01/2022 à 11:37

C’est une blague de dire que Villeurbanne est la capitale de la culture, quand on pense qu’une grande ecole primaire publique a été classée ZEP il y a plus de 10 ans alors que c’est une super école bien côté. ca en dit lo g sur la soi disant culture…

Signaler Répondre

avatar
mdr 69 le 08/01/2022 à 09:31

vu le grand bordel que cela a crée pour la circulation automobile.... couper les grands axes un vendredi à 17 heures... sans aucun flèchage d’itinéraire de remplacement.
De l’amateurisme pur !!!!!!
Faire cela un après midi dans le week end aurait été compliqué ? Et aurait sûrement eu plus de participants !

Signaler Répondre

avatar
Pilou69 le 08/01/2022 à 08:49

Là on trouve de l'argent.. les trottoirs sont défoncés, les lettres des noms d'écoles tombent, etc. Et rien ne se fait. Mais là pas de souci... Et pour le covid ... On va nous emmerder avec des chiffres (faux pour la plus part).... A porter un masque sur deux communes de la métropole et pas ailleurs.... Ville et politiques de merde !

Signaler Répondre

avatar
BROSSET le 08/01/2022 à 08:46

Quelle imposture !!! J'habite ce quartier, c'est racaille-land ! Et les dealers de la Perralière sont toujours là, devant le tabac, ou à l'intérieur de la résidence, Ils sont forts en déplacements furtifs, genre vente furtive devant le métro Flachet (j'y passe quotidiennement et y habitant je peux en parler).
C'est déguiser d'or et de lumière une ville glauque où les promoteurs et le béton prennent de plus en plus de place.
Et les spectacles, reflets d'une intelligentsia "Très bien vivre ensemble" sont lamentables.
Ville poubelle, dégradée, mal fréquentée, voilà le vrai visage de cette ville.
Ne vous laissez pas impressionner par cette vitrine de propagande.
Villeurbanne se tiers-mondise à la vitesse grand V.
Décadence et poudre aux yeux...
Je vis à Villeurbanne depuis 50 ans et ai vu son évolution.... Dans ses rues, ses places, ses quartiers...
NE SOYEZ PAS DUPE !

Signaler Répondre

avatar
kitou le 08/01/2022 à 08:12

Y a pas assez de problèmes à Villeurbanne pour balancer de l'argent public dans la Fête ?
Ca parait tellement décalé par rapport à ceux qui souffrent.

Signaler Répondre

avatar
annee charniere le 08/01/2022 à 07:01

les charnieres ,je m en mefie depuis que je me suis coincé dedans ...une.......heuu...........un pouce !!

Signaler Répondre

avatar
Citoyen vigilant 69 le 07/01/2022 à 21:37

Heureusement que les dealers de la Peralliere ont été expulsés le mois dernier. Que ces individus pourrissent la vie des habitants, pas de problème, mais il ne faudrait quand même pas déranger Roselyne Bachelot….

Signaler Répondre

avatar
Cindy le 07/01/2022 à 21:21

Non pas tenue correcte mais pass sanitaire exigé.
Ceux que l’on veut emmerder n’y ont pas droit…

Signaler Répondre

avatar
Le Parti de Loi et d'Ordre le 07/01/2022 à 20:32

Quelle horreur. Noir du monde.... toutes les conditions réunies pour un bon cluster.

Signaler Répondre

avatar
martine le 07/01/2022 à 20:05

non non j y habite pas autant de monde je suis juste outree que notre propriete privee aie ete utilisee pour cette manifestation
Mme Bachelot vous avez l age de la retraite laissez la place aux jeunes

Signaler Répondre

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.