Lyon : deux faux traders accusés de trafic de drogue et blanchiment d'argent

Lyon : deux faux traders accusés de trafic de drogue et blanchiment d'argent
photo d'illustration - Lyonmag.com

Deux frères de 20 et 31 ans seront jugés en comparution immédiate ce vendredi à Lyon pour trafic de stupéfiants et blanchiment.

L'enquête a démarré lundi matin lors d'un simple contrôle de papier à la gare de Perrache par la police aux frontières. Un Lyonnais de 20 ans a été interpellé en possession d'une petite quantité d'herbe de cannabis et de près de 23 000 euros en espèces.

Les enquêteurs de la DDSP du Rhône spécialisés dans le trafic de stupéfiants ont alors repris l'enquête et ont perquisitionné un appartement de la rue Rochambeau dans le 8e arrondissement de Lyon. Les policiers ont ainsi découvert un atelier de conditionnement de produits de stupéfiants, 300 grammes de cocaïne, 400 grammes de résine de cannabis, 1,3 kg d'herbe, ainsi que des emballages vides laissant penser que près de 13 kg de drogue avaient déjà transité par cet appartement.

Le locataire des lieux, frère du suspect, a donc été à son tour interpellé. Des recherches sur l'environnement bancaire des deux hommes a permis aux enquêteurs de démanteler un système de blanchiment par le biais de sociétés de courtage basées en Angleterre et en Suisse. Des flux justifiés par les deux frères qui se présentent comme des traders.

Le duo, qui livrait depuis plusieurs mois des produits stupéfiants sur toute l'agglomération lyonnaise via les réseaux sociaux, doit être présenté au parquet.

X
11 commentaires
Laisser un commentaire
avatar
le vieux lutin bougon le 14/01/2022 à 19:06

J'ai le nom des 2 frères Vous les voulez ?

Signaler Répondre

avatar
T'es perché ou t'es perché ? le 14/01/2022 à 18:56
stop socialisme a écrit le 14/01/2022 à 14h51

il faut arreter d'emmerder les entreprenneurs

Macron est socialiste ?
J'aimerai bien mais si Macron est socialiste, alors Sarkozy était LFI

Signaler Répondre

avatar
Cahusac, mr propre . le 14/01/2022 à 18:45
On connait la suite a écrit le 14/01/2022 à 13h24

3 mois avec sursis et un bisous ? 6 mois avec sursis et une playstation ? 9 mois avec sursis mais ils peuvent garder leur bien mal-acquis ?
Qui prend les paris

Bof, comme les hommes et femmes politiques véreux et corrompus qui font la France et la gouverne .

Signaler Répondre

avatar
stop socialisme le 14/01/2022 à 14:51

il faut arreter d'emmerder les entreprenneurs

Signaler Répondre

avatar
Nyaroshar le 14/01/2022 à 14:35

Même processus que la City ou Wall Street, c'est juste une question de volume.

Signaler Répondre

avatar
walllah'. le 14/01/2022 à 14:14

Il faut interdire les contrôles au faciès par la PAF.
Encore des entrepreneurs stigmatisés car ils n'ont pas nos codes (URSSAF, TVA, etc...).

Signaler Répondre

avatar
Pascal 12 le 14/01/2022 à 14:12

La start up nation de Manu…

Signaler Répondre

avatar
Venividivinci le 14/01/2022 à 14:09

Bien ...
Cette drogue est pire que la CBT cher aux écolos

Signaler Répondre

avatar
Puravida le 14/01/2022 à 14:00

La famille, il n'y a que ça de vrai !

Signaler Répondre

avatar
Ex Précisions le 14/01/2022 à 13:52

De toute façon les traders sont des bandits par définition, rien d'étonnant...

Signaler Répondre

avatar
On connait la suite le 14/01/2022 à 13:24

3 mois avec sursis et un bisous ? 6 mois avec sursis et une playstation ? 9 mois avec sursis mais ils peuvent garder leur bien mal-acquis ?
Qui prend les paris

Signaler Répondre

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.