La défense de Toni Musulin se fissure

La défense de Toni Musulin se fissure

Le convoyeur de fonds, accusé d’avoir volé plus de 11 millions d’euros début novembre, a toujours nié avoir conservé les 2,5 millions qui n’ont pas été retrouvés. Or, des emballages de billets estampillés Banque de France ont été retrouvés dans un conteneur à Bron dès le lendemain du casse.

Ces emballages portent les empreintes de Toni Musulin. Pour les enquêteurs, cela tendrait à prouver qu’il aurait bien manipulé cet argent manquant. L’idée qu’il ait caché une partie du butin pendant sa cavale de onze jours est donc relancée. Mais les avocats du suspect estime que ces nouveaux éléments ne prouve en aucun cas la cumpabilité de leur clients. Selon Maitre Hervé Bambasnaste : "Toni Musulin n'a jamais caché qu'il ne portait pas de gants le jour du vol, lui même ne sait pas ce qui s'est passé. Une chose est sûre il n'a pas cet argent". Le procès du convoyeur de fond aura lieu au cours du premier trimestre 2010.

 

Tags :

musulin

1 commentaire
Laisser un commentaire
avatar
Charly34 le 23/12/2009 à 10:10

ce truand doit être sévèrement puni pour avoir trahi la confiance de ses employeurs.

Signaler Répondre

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.