Toni Musulin se confie : "Je veux me casser au plus vite"

Toni Musulin se confie : "Je veux me casser au plus vite"
DR Paris-Match

C'est l'interview évènement de ce début d'année.

Paris Match a obtenu de l'ex-convoyeur de fonds un entretien en Bourgogne le 1er octobre, quelques heures après sa sortie de la Santé, presque quatre ans après son braquage.
Toni Musulin, le taiseux, revient sur sa vie, son quotidien de convoyeur pour Loomis, la préparation de son coup mais aussi les 2,5 millions manquants et son désir d'en finir avec cette histoire et ce pays "qui a bombardé celui de mes origines (la Bosnie ndlr)".

Le Lyonnais est catégorique. Des quarante sacs de billets qu'il a transvasé de son fourgon à une voiture de location le 5 novembre 2009, il n'en a pas gardé un seul euro. "Mais si ça plait aux gens de penser que c'est moi, ça ne me dérange pas. Si ça fait fantasmer les filles, tant mieux", raconte Musulin qui réclame toujours le recomptage de l'argent pour prouver qu'il ne manque pas 2,5 millions d'euros dans le butin.

Le spécialiste de krav-maga lâche désormais : "Le seul regret que j'ai, c'est d'avoir raté mon coup". Pourtant, quand il raconte cette journée du 5 novembre, il semble bien que d'avoir caché les sacs dans son box suffisait à flatter son ego. "L'argent était dans le box, c'était l'essentiel. J'avais réussi. Je suis allé acheter un sandwich dans une boulangerie et me suis posé sur un banc, au soleil, dans le parc Bron-Parilly. Je comptais revenir aussitôt après cette pause pour cacher les billets. Mais le quartier était déjà bouclé, il y avait des flics partout". Un sandwich qui lui aura coûté 11,6 millions d'euros...

Désormais, Toni Musulin va chercher à se reconstruire. Loin de la France si possible d'où il veut "se casser au plus vite". Il déclare également que les enquêteurs sont lucides sur sa bonne foi et qu'il n'est pas surveillé actuellement.
Son avocat avait évoqué la semaine dernière une société de transport prête à l'embaucher, sans plus de précision. Toni le flambeur, le joueur, le crâneur, semble avoir compris la leçon après tant de jours passés au mitard. On ne l'y reprendra plus.

Tags :

musulin

7 commentaires
Laisser un commentaire
avatar
sam le 10/10/2013 à 18:56

avatar
Electeur le 10/10/2013 à 18:37

Toute sa vie il aura Interpol sur le dos où qu'il aille, ça va être chaud pour lui ...

Signaler Répondre

avatar
zyvazygo le 10/10/2013 à 18:00

il a raison de partir, avec 2.5 millions il va se gaver toute sa vie

Signaler Répondre

avatar
voireuil le 10/10/2013 à 11:27

Ben écoute, garçon, si tu trouves que t'es pas assez démoli... , il faut demander à un démolisseur!

Signaler Répondre

avatar
la carpe le 10/10/2013 à 10:37

toute mon admiration pour ce loulou

Signaler Répondre

avatar
mixe le 10/10/2013 à 10:36

Il gagnera plus d'argent en écrivant un livre ou en vendant son histoire à un producteur de films américain.
Comme Mesrine et comparses, c'est pas en serrant des boulons en bout de chaîne de production que tu deviens célèbre et riche.

Signaler Répondre

avatar
stardust le 10/10/2013 à 10:25

Bonjour
il veut "se casser au plus vite

tu m'étonnes ......

Signaler Répondre

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.