Deux vigiles font appel de leur détention dans l’affaire Carrefour

Deux vigiles font appel de leur détention dans l’affaire Carrefour

Deux des quatre vigiles du magasin de la Part-Dieu ont fait appel de leur placement en détention provisoire.

Les quatre hommes, accusés de violences en réunion ayant entraîné la mort sans intention de la donner, auraient asphyxié un jeune homme de 26 ans le 28 décembre dernier. La victime avait été prise en train de voler une cannette de bière et la séance d’interrogatoire avait mal tourné.
La chambre de l’instruction rendra sa décision jeudi.

X
2 commentaires
Laisser un commentaire
avatar
Ravachol le 05/02/2010 à 19:57

La séance d'interrogatoire avait mal tourné ? C'est aberrant. Un mec qui a volé trois bières s'est fait frapper à mort, allongé sur une table, par deux vigiles en manque d'action. A part ça, c'est "la séance" qui a mal tourné. J'espère qu'ils prendront 20 ans chacun. S'il existe une justice pour les SDF... évidemment.

Signaler Répondre

avatar
Christine Savoie le 13/01/2010 à 10:16

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.