Ecoutez Jazz Radio, Jazz et Soul

    

3 ans de prison et 45 000 euros d’amende : le compte-rendu du procès Musulin

C'est à 9h30 mardi matin que se tient le procès de Toni Musulin. Le convoyeur de fond a escamoté quelques 11,6 millions d'euros. 9 Millions d'euros ont été retrouvés à ce jour. Sans arme, sans violence, en détournant uniquement le fourgon dont il avait la responsabilité, l'homme a commis le casse presque parfait, que la presse n'a pas hésité à rebaptiser "casse du siècle". Il comparait devant le tribunal correctionnel pour répondre de ses actes de "vol" et "tentative d'escroquerie". Retrouvez en direct le déroulé du procès sur Lyon Mag.

 

Le Fil Rouge du procès Musulin :

- 22:51 : Toni Musulin est condamné à 3 ANS DE PRISON, 45 000 EUROS D'AMENDE et 5 ANS D'INTERDICTION d'exercer la profession de convoyeur de fond. Une audience civile est prévue mardi prochain pour déterminer si Toni Musulin doit dédommager la Loomis et la compagnie d’assurance qu’il a tenté d’escroquer.

- 22:48 : L'arrivée du président du tribunal est imminente.

- 21:07 : Selon Me Cottet-Bretonnier, le jugement pourrait être rendu aux alentours de 22H.

- 21:05 : Dernière prise de parole de Toni Musulin, qui assure avoir entendu des choses fausses dans les plaidoieries des parties civiles. Le président du tribunal aura pour dernière requête auprès de Toni Musulin de lui demander "d'enlever les mains de ses poches." LE TRIBUNAL SE RETIRE POUR DELIBERER.

- 21:01 : Me Banbanaste termine sa plaidoierie, essayant d'amadouer le tribunal : "Depuis le début, Toni Musulin pense qu'il va prendre la peine maximum. Je vous demande de donner tort à Toni Musulin. Je vous demande une peine milieu."

- 20:49 : Mise en cause tout au long de la journée, la Loomis en prend pour son grade : "Musulin n'avait pas de soutien dans son entreprise. Il n'y avait pas de garde-fou. Il y avait trop de largesses dans le système de sécurité" attaque Me Banbanaste.

- 20:42 : Me Banbanaste continue le même discours rédempteur sur Musulin : "Musulin n'est pas un sale type. Il a peut être ridiculisé beaucoup de gens. il a peut être fait rire une partie de la population. Musulin n'avait pas prévu le buzz autour de lui."

- 20:37 : Me Banbanaste s'efforce de dépeindre la banale humanité de Toni Musulin : "L'heure est à l'humain. Et le sentiment, c'est la tentation, c'est le pactole. Toni Musulin est comme les autres, ni plus ni moins"

- 20:35 : Début de la plaidoierie de Me Banbanaste, second avocat de Toni Musulin.

- 20:24 : Me Cottet-Bretonnier demande la relaxe de Musulin sur la tentive d'escroquerie : "Vous ne pouvez pas prononcer de peine de prison ferme sinon vous serez la première juridiction à le faire en trente ans."

- 20:04 : Début de la plaidoierie de la défense par Me Cottet-Bretonnier : "Les peines demandées sont inacceptables. Elles prouvent encore une fois la justice d'exception faite à notre client. Une tentative d'escroquerie est passible simplement de sursis"

- 20:02 : Et le procureur de terminer : "Monsieur Musulin, le premier dossier se termine, un second commence. Les investigations se poursuivront en France et à l'étranger pour retrouver l'argent"

- 20:00 : Le procureur enfonce Musulin : "Monsieur Musulin, vous auriez pu dire la vérité, être honnête et être intègre. Mais Musulin est un calculateur, entêté, parfois cynique, qui ne dira pas où il a caché les 2,5 millions d'euros. Ce n'est pas un Arsène Lupin, ce n'est pas un Robin des Bois des temps modernes. Il a fait un calcul froid" 

- 19:56 : Sans surprise, le procureur demande la peine maximale pour Toni Musulin : 5 ans de prison ferme, l'interdiction de travailler dans le transport de fonds, la mise à l'épreuve et le remboursement des préjudices subis.

- 19:47 : Pour le procureur, "c'est bien Musulin qui a volé les 11,6 millions d'euros. Ses empreintes sur les paquets retrouvés à Vénissieux prouvent qu'il a manipulé tous les sacs de billets"

- 19:42 : Le procureur continue sur le vol des billets : "Le vol est d'un montant qui a fait fantasmer de nombreuses personnes. On parle alors de casse du siècle."

- 19:40 : Deux éléments selon le procureur prouvent que la tentative d'escroquerie est crédible : un message des douaniers qui ont contrôlé Toni Musulin à l'entrée et à la sortie du territoire serbe, et le déclenchement des bornes de téléphonie mobile sur le numéro de Musulin en Serbie début mai 2009

- 19:28 : "Musulin est un homme curieux, poussé à sortir de la discretion par un acte exceptionnel. Musulin est un homme perdu, dépassé par les évènements, pris dans un acte médiatique. Il n'est ni la victime de la société Loomis, ni une victime de la société Allianz" recadre immédiatement le procureur Hennebelle dans son début de réquisitoire.

- 19:26 : Début du réquisitoire.

- 19:25 : La Loomis demande 941 740 euros de dommages et intérêts. La somme comprend le préjudice matériel supporté par la société de transport de fonds, avec l'augmentation des primes d'assurance, ainsi que la franchise. La somme comprend également le préjudice moral et d'image, symboliquement évalués à un euro chacun.

- 19:11 : "Musulin connaît parfaitement les règles de sécurité, et c'est pour cela qu'il va pouvoir parfaitement les contourner" continue-t-elle, faisant, peut être malgré elle, écho au propos de Didier Matrundola qui expliquait un peu plus tôt que Toni Musulin avait l'habitude de former ses collègues aux protocoles de sécurité.

- 19:09 : Début de la plaidoierie de la Loomis : "Musulin tente encore de se faire passer pour un salarié en souffrance, au bord du désespoir." L'avocate rappelle ensuite toutes les erreurs de sécurité qu'a fait Musulin le jour du 5 novembre.

- 19:07 : Allianz demande, par la voix de son avocat, que Musulin verse 7500 euros pour la tentative d'escroquerie.

- 18:53 : REPRISE A L'INSTANT DE L'AUDIENCE. Les débats s'engagent avec la plaidoierie d'Allianz.

- 18:26 : QUATRIEME SUSPENSION DE SEANCE JUSQU'A 18H45. A venir : la plaidoierie des parties civiles et le réquisitoire, puis la plaidoierie de la défense.

- 18h15 : Le procureur

 

Chronologie de l'affaire Musulin

- Avril 2009 : Location d’un box dans le 7e arrondissement de Lyon.
- 17 octobre 2009 : Location d’un véhicule utilitaire de l’agence Car’Go à Villeurbanne, utilisé plus tard pour transporter les billets.
Fin octobre 2009 : Tony Musulin vide ses comptes bancaires (100 000 euros)
5 novembre 2009 à 10 heures : Lui et deux autres convoyeurs font une halte. Alors que ses deux collègues sortent du véhicule, Tony Musulin disparait au volant de son fourgon avec les 11,6 millions d'euros qui s’y trouvait.
5 novembre 2009 à 13 heures : La police retrouve le fourgon blindé vide.
5 novembre après-midi : La police perquisitionne son appartement. Ce dernier est totalement vide. Pris jusque là pour une victime potentielle, il devient le principal suspect. La photo de Tony Musulin est diffusée par la police. "Rapidement, on a compris que notre homme vivait seul et qu'il avait planifié son départ". Xavier Richaud, Procureur de la République de Lyon
- 7 novembre 2009 : La police retrouve dans le box qu’il avait loué, 9,1 des 11,6 millions d'euros précédemment volatilisé. L’information reste confidentielle, la police, persuadé que Musulin va revenir dans son box, l’attend patiemment.
- 9 novembre 2009 : Plusieurs fuites dans la presse font état de la découverte des 9 millions d'euros. La police officialise l’information.
- 16 novembre 2009 : A Monaco, Tony Musulin se rend aux services de police.



Tags : musulin |

Commentaires 8

Déposé le 12/05/2010 à 01h56  
Par SMITH25Abigail Citer

I would like to propose not to hold back until you get enough money to buy all you need! You should just get the loans or consolidation loans and feel yourself fine

Déposé le 12/05/2010 à 01h43  
Par ReynaKirkland Citer

It's understandable that money can make people disembarrass. But what to do when someone doesn't have money? The one way only is to get the home loans and just short term loan.

Déposé le 11/05/2010 à 11h58  
Par typik Citer

La Loomis est une boite honteuse

Déposé le 11/05/2010 à 11h42  
Par brako Citer

"quelqu'un de normal" dommage, le mythe du robin des bois se dégonfle ...

Déposé le 11/05/2010 à 11h07  
Par facedelyonnais Citer

"A force de marquer contre son camp, on finit par mener 15 à 0." quelqu'un à compris cette phrase ? on dirait une énigme à la raffarin

Déposé le 11/05/2010 à 10h35  
Par superkiwi Citer

Tiens donc, la cour européenne des droits de l'homme, celle qui infantilise une justice française qui peine souvent à reconnaitre ses erreurs ! l'avocat de tony tente le coup des irrégularités dans la procédure, voyons ou cela le mènera ..

Déposé le 11/05/2010 à 10h24  
Par la défence Citer

5 ans de prison max ? bah si il a trouver le moyen d'utiliser les 2 millions restant ensuite, ca vaut le coup !

Déposé le 11/05/2010 à 09h56  
Par twitbook Citer

Ils sont ou les 2.5 millions ?

Déposer un commentaire

 

En cochant cette case, je souhaite recevoir une notification à chaque nouveau commentaire.

Me connecter | Réserver mon pseudo

Ce compte gratuit et facultatif vous permet notamment de réserver votre pseudonyme pour les commentaires et le forum, afin que personne ne puisse utiliser le pseudo que vous avez déposé.