La mort d'un gendarme du GIGN

La mort d'un gendarme du GIGN

Cela s’est passé mardi au cours d’un entraînement dans le massif du Mont-Blanc en Haute-Savoie.
Le militaire de 32 ans, originaire de Savoie, a chuté dans l’ascension finale. Il s’entrainait pour obtenir un diplôme de qualification technique de montagne.

3 commentaires
Laisser un commentaire
avatar
EricB le 09/06/2010 à 06:54

Je peux rajouter qu'il était du roc de cette montagne qui l'a emporté. A douze ans il apprenait la trompette dans l'harmonie de notre village. Un jour il me dit, je serais gendarme, comme toi. Et ,là, il se travailla dur pour devenir, le meilleur, Major de stage le Ludo ! Puis ce fut la mobile à Lyon , de nouveau une dure préparation et l'intégration au P.I. et toujours plus loin, toujours plus haut, le GIGN. Quelle fierté pour sa famille, pour nous ses amis. Quel exemple pour mes enfants. Tant de valeurs humaines, réunies en un seul homme. Et toujours cette humilité, cette gentillesse, un petit coup de msn: t'es où Ludo? aujourd'hui Bagdad... et toujours un mot gentil pour les enfants. Aujourd'hui, ils pleurent leur héros, Ludo !!! Moi aussi d'ailleurs. Quant à l'article, ce n'est même pas la dépêche Afp, une photo de montagne, voir de l'Aiguille verte aurait été mieux.

Signaler Répondre

avatar
erik et marina le 08/06/2010 à 20:10

adieu ludo , tes cousins de paris marina et erik

Signaler Répondre

avatar
Rachid le 08/06/2010 à 18:58

Tu appelles ca un article? Moi je peux te dire qu'il avait 32 ans, qu'il s'appelait Ludovic, qu'il etait un chic type et qu'il laisse une veuve eploree. Mais il est vrai que je ne suis pas un journaliste.

Signaler Répondre

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.