Gérard Collomb au chevet des HCL

Gérard Collomb au chevet des HCL

Le conseil de surveillance des HCL, qui remplace l’ancien conseil d’administration, a réélu Gérard Collomb à la tête de l’institution lundi. Le maire de Lyon est revenu sur le rapport accablant de la Chambre régionale des comptes qui a épinglé les HCL sur leur gestion financière. Et l’encours de dettes aux HCL est énorme : 822 millions d’euros. Interview.

Lyon Mag : L’équilibre est encore difficile à trouver aux HCL ?
Gérard Collomb :
Oui. Nous souhaitons arriver à l’équilibre en 2013. Aujourd’hui, nous diminuons le déficit. Mais il reste relativement important, et représente plus de 60 millions d’€. Nous avons encore des progrès à faire. Il faut multiplier les efforts de productivité ainsi que la vente d’immobilier. Nous comptons aussi sur l’accompagnement du ministère de la Santé. Nous sommes allés voir la semaine dernière Mme Bachelot pour demander 25 millions d’€ d’accompagnement. Elle nous en a promis 18 millions, en nous disant que, d’ici à la fin de l’année, il serait peut être possible de dégager encore 7 millions d’€ supplémentaires. Nous respectons toutefois le plan mis en place il y a deux ans.

La Chambre régional des comptes vous demande des efforts. La gestion est si mauvaise ?
Il est toujours plus facile de voir de l’extérieur que de voir de l’intérieur. Il y a eu ce déficit de la part des HCL car il y avait un plan d’investissement qui n’a pas été décidé dans les dernières années. Il remonte à quinze ans, et nous nous y sommes engagés. Dans le même temps, nous sommes arrivés à une réforme de la tarification, qui pénalisait beaucoup les HCL par rapport à d’autres hôpitaux. La conjonction de ces deux phénomènes nous a mis en déficit. Que la Chambre régionale des comptes le pointe, pourquoi pas. Il est plus facile de donner des conseils que de gérer. Le personnel des HCL, dans un plan qui est assez difficile, trouve que l’on en fait déjà trop. Leur annoncer que l’on va diminuer leurs primes et leurs salaires de manière drastique est plus facile à dire qu’à faire. J’invite celui qui a pondu ce rapport de la Chambre régionale des comptes à aller discuter les organisations syndicales des HCL. Il verra si l’on peut, si facilement que cela, changer de politique salariale.

Vous allez serrer la vis ?
Nous allons être obligés de la faire, mais dans la discussion. Nous allons essayer de voir comment apporter des compensations. Du moment où l’on supprime 200 postes par an, je me vois mal dire aux syndicats que, dans le même temps, nous allons moins rémunérer les personnels. Cela pourrait avoir un effet totalement délétère sur les HCL. Et si l’on agit ainsi, le personnel pourrait à terme préférer les cliniques privées à l’hospitalisation publique. Cela entrainerait une dégradation du service des HCL, et donc moins de recettes. Il faut essayer de gérer cette problématique de manière dynamique.

Malgré ce rapport de la Chambre régionale des comptes, vous pouvez dire que les efforts ont payé ?

Evidemment. Et nous le voyons d’un point de vue budgétaire. Nous étions encore à 90 millions d’€ de déficit il y a un an. Nous en sommes à 60 millions. Le déficit, s’il existe, est en train de baisser. Nous avons fait faire un audit il y a deux ans. A partir de cet audit, nous reformatons les HCL en essayant de faire en sorte qu’un certain nombre de services convergent. Nous essayons de réorganiser tout cela.

Tags :

collomb

HCL

3 commentaires
Laisser un commentaire
avatar
fan club le 12/07/2010 à 18:13

@ Denis Broliquier "Collomb est-il un vrai démocrate ?" Il y a des vrais et des faux démocrates, intéressant. Vous vous classez où ?

Signaler Répondre

avatar
savonarole le 06/07/2010 à 16:48

Il manquait en effet Denis Broliquier pour jouer le rôle du 5eme élu socialiste. En matière de force d'appoint de Gérard Collomb, il en connaît un rayon.

Signaler Répondre

avatar
Denis Broliquier le 05/07/2010 à 22:04

4 élus lyonnais = 4 élus socialistes. Cela est-il représentatif du conseil municipal ? Collomb est-il un vrai démocrate ?

Signaler Répondre

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.