Ecoutez Jazz Radio, Jazz et Soul

    

Azzedine Gaci et Kamel Kabtane condamnent fermement les agressions en marge du Ramadan

Le président régional du culte musulman (CRCM) Azzedine Gaci et le recteur de la Grande Mosquée de Lyon Kamel Kabtane ont dénoncé, dans l’édition de jeudi du Progrès, les violences connexes au Ramadan.

Hamara Diarra, 45 ans, se retrouve dans le coma pour avoir bu un café sur une terrasse le 13 Août, trois jours après l’ouverture du mois de jeûne. Un garçon de 13 ans, non-musulman, agressé lundi à Fontaines-sur-Saône pour avoir mangé une sucette. Pour Azzedine Gacci, ces comportements périphériques n’ont strictement rien à voir avec l’esprit du Ramadan. « Celui qui n'arrive pas à se maîtriser pendant le ramadan, Dieu n'a que faire de son jeûne » recadre le président régional du CRCM, qui préfère opposer la pédagogie à l’ignorance. « Cette affaire traduit une ignorance océanique du fait religieux et illustre le rapport complexe et superficiel qu'entretiennent certains jeunes avec les textes fondateurs de l'islam. Mille et une raisons peuvent justifier qu'un musulman ne fasse pas le jeûne : voyage, maladie, difficultés particulières » continue-t-il.

Kamel Kabtane s’agace de son côté de l’exploitation médiatique d’actes isolés, qu’il impute à « des abrutis. » « Récemment, des individus ivres ont fait irruption à la grande mosquée de Lyon en plein ramadan. On les a évacués dans le calme, sans nous répandre là-dessus ! » s’emporte-t-il. Il condamne toutefois une « agression indigne », rappelant que « le mois du ramadan est un mois de paix et de miséricorde. » Il demande au procureur général Jean-Philippe Viout que cette affaire garnisse l’ordre du jour de la prochaine réunion de la celulle de veille des actes anti-musulmans, prévue pour fin septembre. Du côté des politiques, seule Michèle Picard, maire communiste de Vénissieux, a réagi à ces agressions, opposant aux communautarismes un respect du principe constitutionnel de laïcité.



Tags : bagarre | gaci | Kabtane | islam | ramadan |

Commentaires 4

Déposé le 26/08/2010 à 20h14  
Par fontaine Citer

Bonjour j'habite dans le coin et je connais la famille et les jeunes et le jeune qui a lancé la pierre n'a pas fait exprès et le garçon lui-même a raccompagné le jeune homme touché mais sous la colère du père a eu peur et ses sauvé. Cette famille de plus est connue à fontaine pour ses propos raciste et le père pour violence sur mineurs et a écopé de 6 mois de sursis. Alors svp arrêté votre cinéma et le progrès avant de faire paraitre un article allé interroger dans le quartier

Déposé le 26/08/2010 à 16h44  
Par romain blachier Citer

Bonne et logique réaction. Mais d'autres actes d'intimidation arrivent régulièrement.

Déposé le 26/08/2010 à 16h43  
Par romain blachier Citer

L'émotion a été grande, d'autant hélas que d'autres actes ont été commis. Mais bonne et logique réaction.

Déposé le 26/08/2010 à 13h44  
Par MICHAEL JEAUBELAUX Citer

Mrs Kabtane et Gacci arrivent à se faire passer pour les victimes de cette agression! Malheureusement ils ne trompent personne en parlant de "l'esprit de l'islam"...Lorsqu'on sait que leur Prophète a conseillé l'hypocrisie en cette matière ("si tu romps le jeûne fais le en secret") et que les gens sont arrêtés en Algérie et jetés en prison au Maroc, si ils rompent le jeûne en public (il suffit de quelques clics pour le vérifier) ; on imagine ce qui doit se passer en Arabie Saoudite, au Yemen ... La réalité c'est que certains musulmans font régner la terreur et intimident leurs coreligionnaires qui vivent en France pour les contraindre à porter le voile islamique, des survêtement pour les filles, à manger halal et à respecter le jeune du Ramadan. La réalité c'est que certains musulmans veulent faire régner leur loi à ceux qui ont le malheur de les côtoyer qu'ils soient musulmans ou pas. L'agression de Mr Diarra a eu lieu en plein quartier arabe à la Guillotière, ce quartier serait-il non seulement interdit à la Rosette et au Beaujolais, mais aussi à ceux qui mangent halal pendant le ramadan? (au fait, Mr Diarra est noir, est-ce qu'il n'y aurait pas en plus une motivation raciste de la part des musulmans agresseurs,) Ces atteintes aux libertés individuelles ne doivent pas être tolérées, mais réprimées avec la plus grande sévèrité. C'est avec la République que ces agressions archaïques n'ont rien à voir. Il est temps que les citoyens réagissent et exigent des politiques (très silencieux à droite comme à Gauche) les mesures appropriées pour mettre fin aux agissements de ces individus et à leur expulsion du territoire national, si ils sont étrangers (mesure malheureusement abolie par Nicolas Sarkozy en début de mandat). Dans la République laïque, les religieux n'ont pas à faire la loi.

Déposer un commentaire

 

En cochant cette case, je souhaite recevoir une notification à chaque nouveau commentaire.

Me connecter | Réserver mon pseudo

Ce compte gratuit et facultatif vous permet notamment de réserver votre pseudonyme pour les commentaires et le forum, afin que personne ne puisse utiliser le pseudo que vous avez déposé.