Ecoutez Jazz Radio, Jazz et Soul

    

Coupe Davis : tout Gerland attend ça !

L'Equipe de France mène 2-0 en demi-finale de Coupe Davis face à l'Argentine. Samedi le double peut lui ouvrir la voie de la finale, qu'elle n'a plus atteinte depuis 2002.

Un air de 91'

Ce Palais des Sports de Gerland est particulier. Le 1er décembre 1991 Guy Forget y battait l'Américain Pete Sampras et offrait aux Bleus de Noah et Leconte le Saladier d'argent. "C'était irréel, par moment je fermais les yeux et je croyais voir apparaître Yannick et Henri. Je suis très fier de Gaël et Mika" livrait vendredi celui qui est désormais le capitaine de l'Equipe de France de Coupe Davis. Et il y a de quoi! C'est Michael Llodra qui avait la charge de jouer le premier simple. Opposé à Juan Monaco, il a livré un match plein, solide au service et au revers, faisant chavirer la salle à chaque passing. "Je suis heureux qu'on ne me considère plus comme un simple joueur de double mais qu'on se rende compte que je peux être bon en simple. Ce qu'il faut retenir ce n'est pas que j'ai battu Monaco, mais que la France a gagné son premier point" a-t-il expliqué à l'issue de cette rencontre qu'il a remportée en 4 sets, 7-5, 4-6, 7-5, 6-3. 1-0 pour la France.

"Tout était magique"

Et 2-0 2h35 plus tard, quand Monfils vient à bout de David Nalbandian. Deux géants. Le premier set part dans l'escarcelle du français (6-4), puis l'Argentin le surclasse largement dans le second (2-6). Monfils, ragaillardi par Forget et ses partenaires, Benneteau en tête, se parle: "Mais non Gaël! Allez Gaël!". Ça paye. Il s'adjuge le 3e set 6-4, puis arrive la 4e manche. Elle restera dans les mémoires des spectateurs: très vite mené 0-3 par un Nalbandian galvanisé par les quelques 300 supporters albiceleste, Monfils lâche les chevaux et ses coups. Il devient plus offensif, passe des aces (27 en tout), court sur toutes les balles, défend avec acharnement en fond de court, sort des coups imporbables. Pour son coach, il a même "renvoyé des balles inatteignables pour le commun des mortels". Il écœure son adversaire et remporte 6 jeux consécutivement pour glaner ce 4e set d'anthologie (6-3). "C'était incroyable, je me suis surpris moi-même. Mes potes, Guy, le public timide au début puis génial à la fin... tout était magique. J'étais difficile à dépasser ce soir" livre le 15e joueur mondial après avoir consommé sa victoire. Le public de Gerland quitte la salle en chantant une Marseillaise improvisée mais enthousiaste. France 2 Argenine 0. Les Bleus sont donc à un point de la finale (ce qui ne leur est plus arrivé depuis 8 ans). Peut-être ce point viendra-t-il du double de samedi (15h) qui opposera la paire Mika Llodra / Arnaud Clément à Horacio Zeballos et Eduardo Schwank. Pour Llodra, habitué des doubles, ce sera "difficile car cette paire argentine est arrivée en demi finale la semaine dernière à l'US Open, mais Arnaud et moi nous entendons bien". Les Lyonnais sont décidément gâtés avec le tennis malgré l'arrêt du GPTL et espèrent revivre la démence de 1991 dès samedi, avec, qui sait, un Saga Africa version 2010 sur le court de Gerland. La Secrétaire d'Etat chargée des Sports, Rama Yade, est par ailleurs attendue dans l'enceinte du Palais des Sports samedi pour supporter les Bleus.



Tags : tennis | llodra | coupe davis | forget | monfils |

Commentaires 0

Pas de commentaire pour le moment.

Déposer un commentaire

 

En cochant cette case, je souhaite recevoir une notification à chaque nouveau commentaire.

Me connecter | Réserver mon pseudo

Ce compte gratuit et facultatif vous permet notamment de réserver votre pseudonyme pour les commentaires et le forum, afin que personne ne puisse utiliser le pseudo que vous avez déposé.