L’état de santé des Roms de la Rue Paul Bert inquiète

L’état de santé des Roms de la Rue Paul Bert inquiète

Les équipes de Médecins du Monde qui suivent l’état sanitaire du bidonville sont préoccupés.  Une centaine de personnes habitent tout près de la voie de chemin de fer et la majorité des enfants souffrent de bronchites aggravées.
Un bébé de deux mois serait même atteint des plusieurs pathologies lourdes qui nécessiteraient une hospitalisation immédiate.

Côté risques sanitaires, le Département fait l'écho, lors de sa séance pleinière de vendredi dernier, des mesures de santés mises en place pour les Roms du bidonville : campagne de vaccination, tout en soulignant les risques de saturnisme liés au terrain. Ce bidonville doit être démantelé et ses habitants expulsés le 26 octobre prochain. Le terrain appartement au Conseil Général du Rhône, qui doit y implanter ses archives départementales. Il a adopté il y a une semaine une mesure pour financer leur retour en Roumanie et les suivre sur 5 ans. Mais cette initiative unique en France ne convaint pas pour l’instant Thérèse Nandagobalou, qui suit le dossier des Roms pour Médecins du Monde. « Ce dispositif me parait intéressant, mais avec une énorme limite : a-t-il été concerté avec les personnes en question, qui repartiront en Roumanie. Il ne suffit pas de mettre à disposition un logement, il faut pouvoir vivre dedans. Même si c’est un lieu d’habitat plus conforme que les baraquements qu’ils ont ici. Mais comment feront-ils tourner la maison ? Ensuite, il faut manger. Il faut donc avoir accès à un travail. Cet aspect a-t-il été pris en compte ? » s'inquiète-t-elle. Médecins du Monde souhaite qu’une table ronde soit organisée le plus vite possible avec les responsables de l’Etat, les associations et les Roms pour discuter de leurs situations. Côté risques sanitaires, le Département s'était également fait l'écho, lors de sa séance pleinière de vendredi dernier, des mesures de santés mises en place pour les Roms du bidonville : campagne de vaccination, tout en soulignant les risques de saturnisme liés au terrain.

1 commentaire
Laisser un commentaire
avatar
trucker73 le 10/10/2010 à 09:57

Bien beau tout cela. mais qui paye encore les C..s qui travail !!!

Signaler Répondre

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.