Ecoutez Jazz Radio, Jazz et Soul

    

Michel Rocard défend à Lyon sa vision réformiste du socialisme

Attendu lundi à la fédération PS du Rhône pour présenter sa dernière parution chez Flammarion, l’ancien premier ministre a évoqué essentiellement... son livre ! Trahissant toutefois son penchant pour le réformisme, Michel Rocard a, dans son approche théorique du modèle social, conforté la vision du socialisme défendue par Collomb.

« J’ai été interdit de fédération PS du Rhône pendant au moins six mois » rigole-t-il à l’étage du siège de la fédé’, cours de la Liberté. Et pour cause, fût un temps où l’on ne goûtait guère le socialisme à la sauce Rocard, emprunt de réformisme et de modernité. Du PSU à Matignon, loin du dogme des caciques du parti à la rose, l’homme a toujours vécu sa carrière politique dans une relation douce-amère avec son « camarade Mitterrand », comme il se plait à l’évoquer avec une pointe d’ironie. Et les convictions n’ont visiblement guère changé. Tordant le cou aux idéologies, Michel Rocard est le descendant d’un socialisme pragmatique. Il n’a pas changé son fusil d’épaule. Etayée à travers le prisme de sa publication, intitulée Si ça vous amuse, chronique de mes faits et méfaits, sa vision du socialisme recoupe assez largement les positions défendues par l’actuelle aile réformiste du parti. De quoi conforter Gérard Collomb, même si ce dernier n’a jamais été cité lors de la présentation aux militants et sympathisants de son dernier ouvrage.

« Le socialisme français pourrait retomber dans ses godasses s’il en finissait avec le prurit révolutionnaire. » C’est en substance le paradigme défini par Rocard.  « Mais les réformistes sont des affreux, continue-t-il. Ils cassent le rêve. » C’est ici le point d’achoppement de la problématique socialiste : se débarrasser de ses vieux mythes anticapitalistes pour devenir moins pourvoyeur de rêve qu’administrateur ancré dans le réel.  « Il est temps que le socialisme redevienne efficace » recadre Rocard, dont les oracles pour 2012 font la part belle aux vulgarisateurs. « Toutes les crises, foncières, financières, climatiques, bancaires, se mélangent. Il y aura une prime électorale énorme à ceux qui expliqueront simplement » assure-t-il. Et cite en renfort l’exemple suédois, modèle de gestion sociale et qui, malgré son taux d’imposition parmi les plus élevés d’Europe, satisfait par la qualité de son service public. Le point de vue, ainsi que l’exemple choisi, a du plaire du côté de l’Hôtel de Ville, où Gérard Collomb ne fait pas de mystère sur son attirance pour le patron scandinave.

« Collomb, c’est un vieux copain ! »

De la théorie à la pratique, Michel Rocard s’est montré plus frileux à l’instant d’adouber -  ou pas -  un candidat pour les Primaires socialistes de 2011. « Je veux m’occuper des affaires de substance plutôt que des procédures de combat » s’est-il défendu, escamotant ainsi la question attendue du meilleur représentant socialiste à ses yeux. L’homme a toutefois offert des pistes, confessant une inquiétude « sur la culture économique du parti. » A telle enseigne qu’il faudra que le retenu « soit en capacité de mesurer ce qu’il sera possible de faire sur le plan économique. » Et l’ancien Premier ministre est plutôt satisfait des temps de passage de ses camarades. Alors, quand on lui oppose le côté trop contributif et peu synthétique du texte de Benoit Hamon sur « l’égalité réelle », Michel Rocard ne pousse pas des cris d’orfraies. « C’est ce que nous devons faire à ce moment là du travail » justifie-t-il. L’heure n’est pas encore à l’affinage, et l’idée d’un paquet social semble plutôt le séduire. Et quand on lui rappelle que le contenu de son propos général se rapproche  des idées défendues par Gérard Collomb, Michel Rocard n’a que ce mot : « Gérard Collomb, entre nous, ce n’est pas d’aujourd’hui, explique-t-il, malicieux. C’est un vieux copain. »



Tags : collomb | dsk | rocard |

Commentaires 1

Déposé le 27/11/2010 à 23h02  
Par brisset.anne Citer

j' ai note l' inquietude sur la culture economique du parti, mais j' ai ete surprise par le commentaire sur l' '' egalite reelle ''.

Déposer un commentaire

 

En cochant cette case, je souhaite recevoir une notification à chaque nouveau commentaire.

Me connecter | Réserver mon pseudo

Ce compte gratuit et facultatif vous permet notamment de réserver votre pseudonyme pour les commentaires et le forum, afin que personne ne puisse utiliser le pseudo que vous avez déposé.