Ecoutez Jazz Radio, Jazz et Soul

    

Sauvetage de la CRS 46 : une victoire, mais…

Si Jean-Paul Borelli, le secrétaire zonal du syndicat de police Alliance, se réjouit du sauvetage in-extrémis des 280 CRS de la « 46 » et de la « 54 » à Ste-Foy-les-Lyon et à Marseille, il met également en garde contre la constante diminution des moyens alloués à la sécurité.

Les 140 fonctionnaires de la CRS 46 de Ste-Foy sont donc maintenus. C’est l’annonce faite lundi soir par Brice Hortefeux, au sortir de la réunion tenue lundi soir place Beauvau avec les représentats des fonctionnaires de police. « C’est une victoire syndicale. Notre unité a fait prendre une décision au ministre de l’Intérieur qu’il n’était pas censé prendre dès le départ » explique Borrelli. Pourtant dépourvus du droit de grève, les CRS ont usé toute la semaine d’autres artifices pour signifier leur inquiétude : arrêts maladie, grève de la faim, mobilisation de leur familles. L’esprit de corps a prévalu. « Les CRS ont des unités constituées où règnent un fort esprit de solidarité, confirme le secrétaire zonal. Il y a 61 compagnie sur l’Hexagone. Les 59 compagnies qui n’étaient pas touchées par ces menaces de fermeture sont venue en aide à la CRS 46 et 54. Cette immense solidarité à créé un effet boule de neige. » Les compagnies de CRS sont certes sauves, mais reprendront par contre une activité plus proche de terrain, dévouée à la sécurité publique. Un pis-aller ? « Les CRS sont des personnels qui sont rompus à toutes les missions, recadre Jean-Paul Borelli. Ils mènent d’ailleurs déjà des missions de sécurisation dans certains quartiers »

Le syndicat Alliance demande la suspension immédiate de la réduction générale des politiques publiques concernant la sécurité

Ce n’est pas tant le changement du type de mission assignée aux CRS qui inquiète le syndicaliste, mais plus l’amenuisement latent des moyens dédiées à la sécurité, acté dans le cadre de la réduction générale des politiques publiques (RGPP) : mutualisation gendarmerie / commissariat, développement de la vidéosurveillance au détriment des personnels, objectifs de performance dans le cadre de la loi d’orientation et de programmation pour la performance de la sécurité intérieure (LOPPSI) 2009-2012. « Je demande que la RGPP soit immédiatement gelée en ce qui concerne son volet sécurité. Il est toujours de bon ton d’un côté de faire de beaux discours sur la sécurité, sur les hommes qui composent ces unités de police, et de l’autre de fermer des commissariats, tempête le délégué syndical. On est dans une situation qui est totalement anormale. La sécurité a un coût humain. » En particulier au regard des ambitions sécuritaires du ministère de l’Intérieur, qui souhaite créer d'ici le 15 février d'un office de suivi des délinquants sexuels et violents. « Comment va-t-on les faire fonctionner, interroge Borrelli. Il faut que les pouvoirs publics prennent de réelles dispositions. La sécurité concerne tous les Français. S’il n’y pas des femmes et des hommes qui la font respecter tous les jours dans ce pays, ça ne marchera pas. » Et la sécurisation de l’espace public marquera la reprise d’activité de la CRS 46 dimanche, puisqu’elle est sera mobilisée aux abords de Gerland pour le match OL / Bordeaux.



Tags : crs |

Commentaires 0

Pas de commentaire pour le moment.

Déposer un commentaire

 

En cochant cette case, je souhaite recevoir une notification à chaque nouveau commentaire.

Me connecter | Réserver mon pseudo

Ce compte gratuit et facultatif vous permet notamment de réserver votre pseudonyme pour les commentaires et le forum, afin que personne ne puisse utiliser le pseudo que vous avez déposé.