Ecoutez Jazz Radio, Jazz et Soul

    

Les trafiquants de drogue de la région lyonnaise innovent et inquiètent

La police judiciaire lyonnaise observe d’un nouvel œil aujourd’hui ce qui se passe en matière de drogue dans l’agglomération.La semaine dernière, ce sont 1 tonne 4 de résine de cannabis en provenance du Maroc et plus de 110 kilos d’ecstasy venant des Pays-Bas qui ont été récupérés.Valeur totale : pas moins de 6 millions d’euros.  Deux saisies record en France qui ont permis de dévoiler de nouvelles méthodes pour importer ces produits.

La police lyonnaise n’avait jamais vu ça : un réservoir d’essence pour camion installé dans le coffre, à la place des sièges arrière et qui vient en complément du réservoir de 60 litres de la Focus RS. Voilà la trouvaille des trafiquants lyonnais de cannabis, haschich et autre ecstasy pour passer à travers les mailles du filet et pour aller encore plus vite dans l’acheminement des stupéfiants. Et cette pratique inédite ne rassure Michel Neyret, le directeur adjoint de la PJ. « Dès lors que les trafiquants stoppent leur convoi, ils sont en situation de faiblesse, explique-t-il. Ils sont obligés de marquer l’arrêt au péage, ce qui est incontournable. Par contre, ils ont trouvé la parade pour ne pas s’arrêter aux stations-service en mettant dans le coffre des réservoirs très importants qui leur permettent d’avoir une autonomie des Pays-Bas jusqu’à Lyon, explique-t-il. Les trafiquants sont imaginatifs, mais aussi dangereux. Les voitures deviennent de véritables bombes roulantes, particulièrement en cas d’accident ou d’intervention avec des coups de feu tirés » s’inquiète le directeur adjoint de la PJ.

Avec l’interception à quelques kilomètres de Lyon d’une centaine de kilos de MDMA, le principal composant chimique de l’ecstasy, la justice lyonnaise le confirme : Lyon est bien une plaque tournante du trafic de drogue. Il se pourrait même qu’il y est des ateliers de préparation dans la région selon Marc Désert, le procureur de la République. « Dans la mesure où nous pensons que cette poudre était destinée à la consommation locale et régionale, il serait possible qu’il y ait des ateliers de conditionnement sur place, rapporte-t-il. Cette perspective est tout à fait envisageable. »
En novembre dernier, ce sont déjà 1 tonne et demi de cannabis qui avait pu être saisi dans la Drôme par le PJ de Lyon.



Tags : drogue |

Commentaires 4

Déposé le 27/08/2017 à 15h58  
Par stop Citer

Ha ha ils voulaient pas payer les prix exorbitants des stations services sur l'autoroute.

Déposé le 27/08/2017 à 15h37  
Par nikita Citer

et oui les stupepefiants rapporte comme a des malains qui passe partout ...ceux qui se reconnaisse tres bien....mais la roue tourne...c est pas eternel ..de gagner vite de l argent..a voir comment on finis a la fin??? pour certains..decharge de fusil ...a ceux qu,on croie intouchable...en plein jour..et c est pas finis helas...a suivre pour ces hommes qu on croie intouchable.et qui tue.??? et pas chercher loin
les tueurs..il sont a lyon..et pas a marseille..ok.messieurs des service concernée ...

Déposé le 19/05/2011 à 16h05  
Par tim osman Citer

sans interdiction, sans économie de prohibition, il n'y aurait pas de trafic: les services spéciaux de l'état s'occupent de l'illégal: quand la France a signé l'interdiction de l'opium, elle envoyait ensuite des unités spéciales développer la production d'opium en Indochine (Opération X), et la guerre permis de transporter à moindre cout... rien n'a changé... il y eu Mena, aux USA, ou les avions de la CIA plein de cocaine: ce n'est pas un seul avion remplis à chaque fois... alors quelques centaines de kilo c'est quoi par rapport au marché réel ? L'action de la police qui s'occupe de sante publique pour l'occasion n'a pour seule conséquence de maintenir les prix élevés, et de surcharger des tribunaux, déja tellement surchargés (comme celui de Saint Étienne) qu'ils n'arrivent qu'à perdre les plaintes, et si par miracle ils les retrouvent, c'est le dossier qu'ils perdent... par contre on ne coincera jamais celui ou ceux dans la justice qui "agissent lucrativement" pour perdre les plaintes: et ces situations tiers mondistes se développent dans toute le région...

Déposé le 18/05/2011 à 09h48  
Par Marc Citer

LES CONSOMMATEURS VOUS DIRONS QU'ON TROUVE CE QU'ON VEUT NOTAMMENT AUTOUR DE LA GARE PART-DIEU.

Déposer un commentaire

 

En cochant cette case, je souhaite recevoir une notification à chaque nouveau commentaire.

Me connecter | Réserver mon pseudo

Ce compte gratuit et facultatif vous permet notamment de réserver votre pseudonyme pour les commentaires et le forum, afin que personne ne puisse utiliser le pseudo que vous avez déposé.