Un homme de 35 ans plongé dans le coma après avoir été passé à tabac

Un homme de 35 ans plongé dans le coma après avoir été passé à tabac

Il a été découvert inanimé tôt mardi matin au pied d'un immeuble de l'avenue de la Sauvegarde dans le 9e arrondissement.

Son visage et son corps portent de nombreuses traces de coups. Souffrant d'un oedème cérébral, il risque de lourdes séquelles neurologiques. Il était connu de la police pour des faits mineurs. Les enquêteurs n'écartent aucune piste : mauvaise rencontre, conflit de voisinage ou règlement de compte.

Tags :

bagarre

3 commentaires
Laisser un commentaire
avatar
Zukunft Swiss le 29/06/2011 à 13:54

"composée de toutes origines et ça continuera de plus (de plus) en plus" ! Comme quoi, j'ai raison de transférer mes biens ailleurs... Et vivement mon propre transfert.

Signaler Répondre

avatar
Ben le 29/06/2011 à 12:01

C'est quoi le rapport entre musulmans et ce fait divers, tu peux m'expliquer ton amalgame puéril ? Certains sont vraiment limités intellectuellement et devraient aller revoir leurs cours d'histoire. Comment peut-on espérer une France meilleure et solidaire avec de tels propos racistes ? Saches une chose mon ami, la France est composée de toutes origines et ça continuera de plus de plus en plus avec le temps donc comme diraient certains de tes amis ou même toi : La France tu l'aimes ou tu la quittes ! A bon entendeur les frustrés de service.

Signaler Répondre

avatar
Ex-sauvegardien le 29/06/2011 à 09:48

La Sauvegarde : église incendiée, quartier quadrillé par les islamistes, femmes voilées ou en burqua en toute impunité , barbus...La Sauvegarde est un quartier islamisé, comme la Gare de Vaise...au fait c'est pas l'arrondissement de Gérard Collomb ? ...enfin là où il se fait élire tous les 6 ans! Le plus étonnant c'est que les pompiers aient pu intervenir sans se faire caillasser! Heureusement je n'y habite plus depuis plus de 25 ans, à l'époque il n'y avait pas une seule femme voilée...

Signaler Répondre

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.