Ecoutez Jazz Radio, Jazz et Soul

    

Le 2 052e numéro de Lyon Poche aura été le dernier

L'hebdo lyonnais des sorties vient de tirer sa révérence après un peu moins de 40 ans de parution.

La société a été mise en liquidation judiciaire par le tribunal de commerce de Lyon en fin de semaine dernière. Elle était placée depuis près d'un an en redressement après une situation de cessation de paiement. Huit personnes travaillaient encore pour le titre.



Tags : media | lyon poche |

Commentaires 2

Déposé le 08/07/2011 à 11h44  
Par Michael Jeaubelaux Citer

Pourquoi payer quand on peut avoir l'info gratuitement! Je n'ai jamais acheté LYON-POCHE depuis qu'ils ont un site Internet (très bien fait) - Je suppose que le site va s'arrêter aussi...c'est dommage...mais c'est inévitable...désormais les consommateurs sont habitués au "GRATUIT"....Comme le disait un de mes anciens professeurs quand on vous dit que c'est "GRATUIT" demandez "QUI PAIE ?" En l'occurrence pour ce genre de titre c'est la PUB (donc les consommateurs qui achètent les produits des annonceurs)....LYON-POCHE n'a probablement pas su faire payer ceux qui profitaient des sa pub "gratuite" faite sur le Net. A force de travailler sans être rémunérer, on finit par crever!... C'est l'illusion du "GRATUIT" , mais certains en veulent toujours plus, : transports "gratuits", cantines "gratuites", Musées "gratuits", "infos gratuites", musique "gratuite", films "gratuits", stagiaires gratuits, impôts gratuit pour les grandes sociétés, etc... Ce monde de l'illusion fait beaucoup de dégâts, car "le gratuit", "le tout compris" ou "l'illimité" entrainent tous les vices : impatience, paresse, gloutonnerie, beuverie, médiocrité, irrespect des oeuvres, de soi et des autres... et tous les drames que cela peut engendrer! Tout travail méritent salaire, voilà ce qui est contesté...c'est sans issue positive à long terme... Nous vivons de plus en plus dans une société d'irresponsables délirants, d'enfants gâtés capricieux qui finissent par croire que "leurs désirs ou leurs envies sont des droits"! Même l'impensable devient une revendication...pensons au "mariage gay" ou à "l'attribution d'enfants à deux personnes de même sexe vivant sous le même toit". Même la chosification d'un être humain devient légitime, à partir du moment où il s'agit de satisfaire un désir! Noël Mamère n'a-t-il pas affirmé récemment "le droit à l'enfant"! A partir de là si l'être humain peut être un objet soumis à mon désir, comment expliquer aux petits sauvageons violeurs ou à DSK que les autres ne sont pas là pour satisfaire tous nos désirs ? Avec une mentalité pareille nous nous dirigeons tout droit vers le rétablissement de l'esclavage : un être humain gratuitement à mon service pour satisfaire tous mes désirs… C'est d'ailleurs déjà le cas avec les « mères porteuses » : des femmes corp24h/24h, 7jour /7, pendant 9 mois au service, corps et âmes , au service d'autres humains pour leur produire un enfant ! Certains appellent cela le Progrès …et accusent la France « d'être en retard » ! Tous les citoyens censés devraient se mobiliser pour dire STOP et dénoncer tous ces délires mortifères !

Déposé le 08/07/2011 à 11h25  
Par farfadet Citer

Jusque dans les années 90 , j'achetais souvent "LYON POCHE", mais il est vrai qu'avec l'arrivée d'internet je ne l'achetais plus.Il ya tellement de sites qui vous renseignent sur les spectacles Lyonnais, que "LYON POCHE"a perdu ses lecteurs.C'est exactement le même phénomène qu'avec le "PARU VENDU", il y a plein de site le bon coin, eBay, qui ont pris des annonces à la presse écrite. La presse support papier a du soucis à se faire car la jeune génération n'achète plus de journaux et s'informe par internet ou lit les journaux gratuit "métro" et autres.

Déposer un commentaire

 

En cochant cette case, je souhaite recevoir une notification à chaque nouveau commentaire.

Me connecter | Réserver mon pseudo

Ce compte gratuit et facultatif vous permet notamment de réserver votre pseudonyme pour les commentaires et le forum, afin que personne ne puisse utiliser le pseudo que vous avez déposé.