Ecoutez Jazz Radio, Jazz et Soul

    

Le président de Rhône-Alpes Jean-Jack Queyranne - LyonMag

A45 : « Nous verrons si le matamore Sarkozy tient ses promesses »

Le président de Rhône-Alpes Jean-Jack Queyranne - LyonMag

Le président de Rhône-Alpes Jean-Jack Queyranne s’est montré plutôt circonspect mercredi matin à l’évocation de la deadline de trois mois fixée par Nicolas Sarkozy pour réaliser l’appel d’offre de la concession de la future A45, qui doit relier Lyon à Saint-Etienne. La question du  financement de l’équipement n'est pas encore tranché entre l’Etat et les collectivités locales.

« J’ai dit à plusieurs reprises que j’étais favorable à cette réalisation, rappelle Queyranne. Mais la Région n’a pas de compétences en matière autoroutière. » Le président de Rhône-Alpes n’a pas changé sa position. « C’est à l’Etat d’assumer cette responsabilité de financement », recadre-t-il, alors que le portefeuille des collectivités locales pourrait bien être sollicité pour réaliser l’équipement. Quant à la limite de trois mois au-delà de laquelle l’Etat lancera l’appel à concession, Queyranne y voit plus un effet d’annonce. « Le président a donné un calendrier, ironise-t-il. C’est un dossier enlisé qui est ressorti par la volonté présidentielle. Nous verrons si Nicolas Sarkozy tient ses promesses. » Et affiche sa complète circonspection. « Je me méfie, explique-t-il. La posture de matamore Sarkozy montre une chose : il ne tient pas souvent ses promesses. » « Dans la Loire, ils jugeront », termine-t-il.



Tags : a45 |

Commentaires 0

Pas de commentaire pour le moment.

Déposer un commentaire

 

En cochant cette case, je souhaite recevoir une notification à chaque nouveau commentaire.

Me connecter | Réserver mon pseudo

Ce compte gratuit et facultatif vous permet notamment de réserver votre pseudonyme pour les commentaires et le forum, afin que personne ne puisse utiliser le pseudo que vous avez déposé.