Ecoutez Jazz Radio, Jazz et Soul

    

Eric Pelet - LyonMag

Collomb ou la confiscation

Eric Pelet - LyonMag

L’interventionnisme du maire de Lyon dans l’actualité citoyenne lyonnaise est désormais un fait notable, dénoncé par certains même de ses partisans et relayé par les médias nationaux.

Le festival Lumière du Grand Lyon, qui connu un succès d’affluence très important pour sa troisième édition, a été marqué une fois de plus par l’omniprésence d’un Gérard Collomb qu’on a pu voir de partout une semaine durant. Soit traverser la halle Tony Garnier au bras de Charlotte Rampling le soir de l’ouverture, taper dans le dos de Depardieu sur scène lors de la remise de son prix ou tenir table ouverte avec tous les professionnels du cinéma. Le maire est certes un des bailleurs de fonds de cet événement mais doit-il pour autant le récupérer à des fins politiques ? Thierry Fremaux a souhaité faire un festival pour le grand public et les cinéphiles, sans barrière, ni privilège. Cette idée originale doit être protégée de toute confiscation et surtout de pas être transformée en vitrine de prestige du président du Grand Lyon. Jusqu’à nouvel ordre, le maire de Cannes ou celui de Venise n’ont jamais été vus sur scène lors de la proclamation du palmarès de leur festival…

Ces derniers jours, le journal Le Monde ou le site d’information Bakchich ont relaté les pressions constantes exercées par Gérard Collomb sur les élus de gauche et la fédération du PS, suite à la sévère mise en minorité de son candidat François Hollande, lors du premier tour des primaires socialistes à Lyon. Que le maire prenne ombrage que son soutien ne se traduise dans les urnes que par un tiers des votes est une chose admise. Il n’en demeure pas moins que l’esprit de ces primaires était précisément de donner à l’ensemble des gens se revendiquant de la gauche, la possibilité de choisir leur candidat pour la prochaine élection présidentielle, et ce en dehors des luttes de courants ou des manœuvres d’appareils qui caractérisaient jusqu’alors cette désignation, comme lors des primaires internes de 2007 ou d’un congrès du PS. Collomb a ainsi confondu prise de parole citoyenne et consignes de vote. Gageons qu’il se persuadera au final, que la victoire de François Hollande lui est due en grande partie.



Tags : pelet |

Commentaires 8

Déposé le 18/10/2011 à 17h29  
Par énervé Citer

@ericpelet : pas grave... bon boulot quand même !

Déposé le 18/10/2011 à 16h37  
Par eric pelet Citer

@ enervé: Je ne suis pas journaliste, juste un chroniqueur.

Déposé le 18/10/2011 à 11h53  
Par énervé Citer

Content de voir qu'un journaliste fait enfin son travail correctement. Oui Collomb confisque tout à son profit. Son système est mafieux. Il est grand temps de le dénoncer !

Déposé le 17/10/2011 à 19h19  
Par Un peu de calme Citer

Des qu’un homme s’engage pour sa ville, lance des projets, accompagne les chefs d’entreprise, sans se renier mais plutôt pour donner une dimension internationale a notre ville dont tous les lyonnais profitent au quotidien.
Gerard Collomb peut s’enorgueillir d’une politique de logement social efficace, il décide et applique sans faiblesse les décisions légitimés par le suffrage universel.
Soyez démocrates et bon joueurs, s’il franchit la ligne jaune, les électeurs lyonnais le sanctionneront !
A ce jour il semble qu’il mobilise le plus grand nombre en dehors des clivages politiques.
Gérard Collomb est plutôt simple, facile d’accès.
Il n’est pas parfait mais c’est un bon maire.
Arrêtez de l’analyser a travers le prisme de réunions mondaines vos écrits en sortirons plus crédibles.

Déposé le 17/10/2011 à 17h39  
Par toc toc Citer

comparer guerini et collomb c 'est dur pour l'égo de gégé la tambouille lui se serait plutôt Al Capone.

Déposé le 17/10/2011 à 15h27  
Par Collomb oh mon beau Collomb! Citer

Votre confrère Lyon capitale a mis la lumière sur ce que l’on peut appeler ‘’la dérive’’ de Gerard Collomb.
Depuis quelques mois on sent une crainte chez les fonctionnaires de Lyon et du grand Lyon face a leur direction qui elle-même est gérée en autocrate par Collomb.
Le mécontentement commence à gronder et faute d’une prise en compte cela peut déboucher dans quelques mois à de vraies manifestations d’hostilité face au maire !
Le maire s’entoure de courtisans qui le déconnectent des réalités de notre cité.
En interne dans les services mais aussi dans la gestion de la ville.
De plus en plus on nous impose des points de vue dictés par ses amis grands industriels, promoteurs, ou copains d’enfance qui dans les décisions rendues par l’administration frise l’intérêt individuel au détriment de l’intérêt général.
Tout cela derrière un écran de fumé qui consiste a se pavaner avec des peoples faisant croire a une dimension national de Gérard Collomb.
Le problème réside dans le fait que ces peoples ne viennent pas sans un intérêt financier ou autre….

Déposé le 17/10/2011 à 11h54  
Par Loip Citer

Comparer collomb a guerini edt un exercice de défoulement gratuit de la part d'une opposante.

Déposé le 17/10/2011 à 11h16  
Par marie Citer

Systèmes politiciens de : Frêche, Guérini, Collomb .... ; le ps n'a toujours pas eu le courage de faire le ménage.

Entre les déclarations médiatiques nationales et les pratiques politiciennes locales , le ps fait le grand écart !

2012 : va réserver des surprises au ps,
2014 : risque de réserver des surprises à G.Collomb....

Déposer un commentaire

 

En cochant cette case, je souhaite recevoir une notification à chaque nouveau commentaire.

Me connecter | Réserver mon pseudo

Ce compte gratuit et facultatif vous permet notamment de réserver votre pseudonyme pour les commentaires et le forum, afin que personne ne puisse utiliser le pseudo que vous avez déposé.