Ecoutez Jazz Radio, Jazz et Soul

    

Eric Pelet - LyonMag

Une campagne lyonnaise singulière

Eric Pelet - LyonMag

Drôle de campagne qui ne ressemble à aucune de ses précédentes.

Les deux dernières semblaient gagnées d’avance tant Gérard Collomb réunissait sur son nom les réseaux les plus importants de la ville et jouissait d’une grande popularité au sein d’une large majorité de ses administrés qui comprenait même une partie de l’électorat votant habituellement à droite.

 

A l’époque les KK (Kepenekian/ Kimelfeld) étaient de fidèles soutiens, plutôt habiles dans la manœuvre électorale, efficacité qui fait défaut désormais au maire sortant. Collomb n’avait jamais été ministre et la Métropole n’existait pas !

Aujourd’hui les KK font campagne contre lui et risquent bien, faute de gagner la ville et la Métropole, de réussir à les lui faire perdre !

 

En 2014 j’avais milité pour Michel Havard. Dans ses proches lieutenants il y avait Christophe Geourjon, Emmanuel Hamelin et Laurence Balas, pour ne citer qu’eux, qui étaient tous des adversaires déterminés de Gérard Collomb, rêvant de détrôner le potentat de la mairie centrale.

Aujourd’hui ils font tous campagne avec lui !

 

Pas certain que l’électeur moyen, chamboulé dans ses points cardinaux politiques, ne s’y retrouve ce qui explique sans doute ce fractionnement des suffrages en quatre blocs de poids quasi égaux (LREM, LR, KK, EELV) au lieu des deux grands adversaires coutumiers qu’incarnaient auparavant la droite républicaine et centriste contre la gauche radicale socialiste de la Collombie.

 

Cette incertitude majeure quant à savoir qui sera le prochain maire de Lyon et qui présidera la Métropole crée un syndrome du troisième tour chez les candidats qui semblent les obséder au point d’être dans leur campagne sans y être vraiment. On sent qu’ils fourbissent leurs meilleures armes et conservent leur énergie pour cette bataille finale où l’on peut s’attendre à des 180 degrés en cascade !

Les écologistes, les "Khmers verts !" comme les surnommaient Gérard Collomb à la grande époque seront sans doute les plus difficiles à rallier. Ils envisagent surement l’opération inverse en agrégeant les élus qui joueront le Tout sauf GC ! (Gérard Cucherat !)

 

L’adjoint aux sports a bien du mérite de suppléer son mentor qui reste pourtant le seul décideur. C’est sans doute le vrai point faible de la campagne de Collomb, ne pas avoir pris le temps de désigner un successeur d’envergure pour lui confier les clés de la ville.  Après des figures comme Michel Noir, Raymond Barre ou lui-même, Yann Cucherat bien que sympathique ne peut rivaliser et les lyonnais se sentiront floués de ne pas hériter d’un grand politique pour diriger et représenter leur cité !

 

Etienne Blanc qui bénéficie d’une bonne dynamique dans les sondages (qui peut certes être déréglée par le vote par arrondissement) et ne vise que la mairie, doit rêver d’un compromis historique : Ville contre métropole ! Tout le monde s’en défend chez les Républicains mais personne ne s’interdit rien !

 

Tout est possible puisque les lignes ne cessent de bouger ! Les familles recomposées après s’être imposées dans la vie en société, inspirent désormais les milieux politiques !

 

 On notera dans cette campagne singulière le coup de rajeunissement réussi du RN qui présentent des trentenaires énergiques comme Agnès Marion et Andrea Kotarac, en mission dans une terre lyonnaise qui n’a jamais été acquise à leurs idées. Ils rappellent que le renouvellement générationnel devrait être envisagé comme une loi tant les candidats précédemment évoqués (Kepenekian, Kimelfeld, Collomb, Blanc) cumulent non seulement des décennies de mandats successifs mais plus de deux siècles et demi à eux quatre !

 

Saluons enfin la campagne de Denis Broliquier, franc-tireur qui ne s’est pas soumis au confort d’une investiture chez les gros candidats, pour faire campagne avec panache sous sa propre bannière. Elu d’expérience et travailleur, infatigable arpenteur de son arrondissement et de la ville, doué d’une sincère empathie pour ses concitoyens, auteur de projets audacieux comme celui qui supprimerait le furoncle de l’échangeur de Perrache, Broliquier présente à n’en pas douter un profil de maire de Lyon. Il lui manquera des troupes et les voix des électeurs déjà captés par les grands mouvements. Le prix de son indépendance. On ne peut pas tout avoir !

 

Eric Pelet



Tags : pelet | Municipales à Lyon |

Commentaires 17

Déposé le 26/03/2020 à 12h50  
Par La même écurie ,celle des ÉLITES. Citer

Rappel a écrit le 26/03/2020 à 12h36

En attendant on est cloîtré chez nous mais pour aller voter tous les politicards ont insisté pour cela ait lieu...

Venez rejoindre comme moi le plus grand parti de France ´ les ABSTENTIONNISTES ´. On se fout du sort de la France , car NOUS ont sait que tout est plié d’avance .

Déposé le 26/03/2020 à 12h47  
Par Tout est joué d’avance Citer

Personnellement je ne vote Plus car le parti Idéal n’existe pas . Au lieu de croire les mensonges des uns et des autres et tomber dans les extrêmes noires rouges ou vertes j’ai décroché et je m’en porte TRÈS bien , merci .

Déposé le 26/03/2020 à 12h36  
Par Rappel Citer

En attendant on est cloîtré chez nous mais pour aller voter tous les politicards ont insisté pour cela ait lieu...

Déposé le 05/03/2020 à 12h31  
Par Guignols obs Citer

Article pas mal. Gégé gagnera la Métropole, car il l'a inventée, est connu et reste plus crédible que tous les autres. A qui ira la mairie de Lyon, moins puissante qu'avant ? Cela se jouera au second tour et, qui sait, par arrondissement. Le premier tour doit donc rester celui du choix. Broliquier, vrai Lyonnais, vrai élu, vrais militants, est un bon choix pour dire m... aux partis, seuls capables de s'entre-déchirer ou d'envoyer un chasseur de Bourg-en Bresse à la mairie de Lyon...

Déposé le 03/03/2020 à 14h32  
Par Vlan Citer

gtfhr a écrit le 29/02/2020 à 20h28

Si plein de gens la connaissent.
Notamment moi, des amis, des voisins, de la famille.
Il se trouve que mn mari a un collègue de travail qui fait partie de cette liste.
Pas la peine d'être si désagréable dans votre commentaire.

Moi aussi j'ai un mari de 45 ans et un autre de 47 qui font partis de cette liste.

Déposé le 03/03/2020 à 14h23  
Par pep Citer

Edito très juste, cependant, vous oubliez que BROLIQIER
a sacrifié ses meilleures élues ( Laurence croizier et Christelle Madeleine ) faute d'avoir un accord avec Etienne Blanc, l'une est restée avec les LR car elle avait el soutien de Blache, l'autre a claqué la porte .

Déposé le 01/03/2020 à 07h02   Depuis l'application iPhone Lyonmag  
Par report Citer

Ce gouvernement est capable de tout pour ne pas prendre une déculottée aux élections et même de supprimer carrément toutes les élections !

Déposé le 29/02/2020 à 21h13  
Par quelle urne ? Citer

Pourquoi vous parlez d'une élection qui a toutes les chances être reportée pour cause de contaminations ?

Déposé le 29/02/2020 à 20h52  
Par ils auront ma voix Citer

Moi du moment qu'EELV supprime le zoo du parc de la tête d'or comme ils l'ont promis, je vote pour eux!

Déposé le 29/02/2020 à 20h28  
Par gtfhr Citer

lyon en commun ? a écrit le 29/02/2020 à 15h56

Personne ne connaît cette liste ! C’est quoi exactement ?

Si plein de gens la connaissent.
Notamment moi, des amis, des voisins, de la famille.
Il se trouve que mn mari a un collègue de travail qui fait partie de cette liste.
Pas la peine d'être si désagréable dans votre commentaire.

Déposé le 29/02/2020 à 15h56   Depuis l'application iPhone Lyonmag  
Par lyon en commun ? Citer

Personne ne connaît cette liste ! C’est quoi exactement ?

Déposé le 29/02/2020 à 14h29  
Par Trio Citer

Tout se passera dans les antichambres
Les tractations vont aller bon train.
Les indemnités et les titres vont être le moteur des alliances

Déposé le 29/02/2020 à 12h51  
Par Relia Citer

Au fait, cet éditorialiste sait-il qu'il y a des listes Lyon en commun qui sont présentes à ces élections et dont les résultats vont en étonner plus d'un ?

Déposé le 29/02/2020 à 00h19  
Par Yves Botton Citer

Article tout en finesse, ou chacun doit se retrouver !

Déposé le 28/02/2020 à 21h46  
Par Denis Broliquier Citer

Merci Éric pour cette belle analyse

Déposé le 28/02/2020 à 19h56   Depuis l'application iPhone Lyonmag  
Par Félicitation Citer

c'est net, précis, compréhensif et sans méchanceté...et vrai..çà change des "langues de bois" et mensonges d'autres...chapeau!

Déposé le 28/02/2020 à 18h46   Depuis l'application iPhone Lyonmag  
Par B.J . Citer

Très belle analyse talentueuse de la campagne Bravo Eric !!

Déposer un commentaire

 

En cochant cette case, je souhaite recevoir une notification à chaque nouveau commentaire.

Me connecter | Réserver mon pseudo

Ce compte gratuit et facultatif vous permet notamment de réserver votre pseudonyme pour les commentaires et le forum, afin que personne ne puisse utiliser le pseudo que vous avez déposé.