Collomb et Lyon, une passion étouffante

Collomb et Lyon, une passion étouffante
Eric Pelet - LyonMag

La passation de pouvoirs, place Beauvau, entre Gérard Collomb et le Premier ministre a dû laisser plus d’un spectateur incrédule.

Nonobstant l’ambiance glaciale sinon sépulcrale du moment, l’on avait tous le sentiment que le ministre de l’Intérieur quittait son poste à regret.

Gérard Collomb a égrené un bilan dont chacun peut reconnaître objectivement qu’il est globalement positif en seize mois d’exercice de la fonction. Deux lois importantes, une bonne gestion des personnels de police et de gendarmerie et un recul du nombre d’attentats sur notre territoire. Tout cela aurait dû convaincre le premier flic de France de continuer à exercer son ministère.

Il était même de son devoir de poursuivre sa mission tant le chantier de la sécurité dans notre pays devient impérieux voire même une cause prioritaire de la liberté du citoyen, tant la menace terroriste extérieure et intérieure demeure présente.

Un capitaine n’abandonne pas le navire dans des eaux tumultueuses, c’est même celui qui le quitte en dernier.

Les péripéties de la démission de Gérard Collomb, raillées par les médias, ont gâché au final le travail qu’il avait accompli place Beauvau. Elles affaiblissent de surcroit le pouvoir exécutif qui n’avait pas besoin du départ d’un autre ministre d’état. Elles sabrent l’autorité du chef de l’état qui s’avère incapable d’emmener une équipe gouvernementale jusqu’à un terme qui aurait pu être celui des élections européennes.

Servir la république et les français est un honneur. La tâche est complexe et surement écrasante mais dans une vie de responsable politique c’est un bâton de maréchal. Tout au long de sa très longue carrière d’élu, Gérard Collomb a rêvé d’une fonction de dimension nationale. Ni Mitterrand, ni Jospin, ni Hollande ne lui ont confié cette responsabilité et une fois qu’il l’obtient, avec des pouvoirs considérables, il démissionne !

Et ceci pour Lyon ?!

Faut-il avoir les yeux de Chimène pour une ville qu’on a déjà dirigé seize ans comme Maire et président de la Métropole, dont on a été avant un maire d’arrondissement, un conseiller municipal d’opposition ou un député et ce durant des décennies !

La passion de Gérard Collomb pour Lyon n’est-elle pas étouffante ? Pour lui au regard des décisions graves qu’il vient de prendre et pour nous les Lyonnais ?

A l’heure où l’histoire s’accélère, on a le sentiment entre les rives de la Saône et du Rhône que l’on va rester dans un temps immuable, que notre cité selon son édile possessif et ombrageux n’a pas la capacité de renouveler son personnel politique et qu’ainsi Collomb fait don de sa personne à sa ville, sans se soucier du désir de changement qui habite certainement ses habitants.

Lui dicte-t-on sa décision de revenir soudainement à Lyon, sans nul doute pour donner à son nom une persistance politique, dynastique, qu’une autre serait susceptible d’incarner ?

Des intérimaires habiles ont été installés, ils perdent aujourd’hui tous leurs pouvoirs et des élections s’annoncent.

Si une majorité de Lyonnais étaient fiers de voir leur maire accéder à de hautes fonctions ministérielles, rien ne démontre qu’ils sont désormais prêts à revenir à "l’ancien temps". Pour aimer il faut être deux et même les vieux couples finissent par divorcer.

Certes le système Collomb est multiple et puissant mais avec ce retour brutal, il n’en paraitra que plus oppressant.

En 2020, une majorité de Lyonnais décidera sûrement, cette fois ci pour de bon, de se faire la belle !

Eric Pelet

X

Tags :

pelet

collomb

10 commentaires
Laisser un commentaire
avatar
roudoudou le 05/10/2018 à 20:20

Merci pour tes explications Eric et a très bientôt !

Signaler Répondre

avatar
Eric Pelet le 05/10/2018 à 11:56

Cher Roudoudou,
Si vous naviguez dans mes anciens éditos ( du temps de la dernière campagne municipale par exemple ) vous constaterez que je suis celui qui a le plus attaqué Collomb ces dernières années, sur les sites d'info voire dans la presse lyonnaise. Donc pas de collusion passée ni à venir ! Sur un strict point de vue de gouvernance du ministère de l'intérieur, au regard de ses prédécesseurs, je considère que Collomb a fait le job ! c'est mon point de vue et vous pouvez en avoir un différent !

Signaler Répondre

avatar
Merci M. le journaliste ! o:) le 05/10/2018 à 09:57
Post monétaire a écrit le 05/10/2018 à 09h50

Ouiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiii

mais vous, comique aussi, il faut rendre à césar ce qui appartient à césar !

:D

Tourne petit hamster, si tu tournes encore plus vite dans ta roue, tu iras plus loin encore !!!! ;)

Moi comique aussi Monsieur le Journaliste ! o:)

Signaler Répondre

avatar
Post monétaire le 05/10/2018 à 09:50
Et journaliste aussi ! o:) a écrit le 05/10/2018 à 09h38

Et journaliste aussi ! o:)

MouuuuuuuuuuuuuhhhhhhhhhhhhhhhhhaAAAAAAAAAAAAAAAHHHHHHHHH !

Ouiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiii

mais vous, comique aussi, il faut rendre à césar ce qui appartient à césar !

:D

Tourne petit hamster, si tu tournes encore plus vite dans ta roue, tu iras plus loin encore !!!! ;)

Signaler Répondre

avatar
Et journaliste aussi ! o:) le 05/10/2018 à 09:38
Post monétaire a écrit le 05/10/2018 à 09h11

Oui, il n'y a pas que moi qui soit un "comique" sur ce blog !
:D

Et journaliste aussi ! o:)

MouuuuuuuuuuuuuhhhhhhhhhhhhhhhhhaAAAAAAAAAAAAAAAHHHHHHHHH !

Signaler Répondre

avatar
Post monétaire le 05/10/2018 à 09:11
Petaudier a écrit le 03/10/2018 à 21h55

"Gérard Collomb a égrené un bilan dont chacun peut reconnaître objectivement qu’il est globalement positif en seize mois d’exercice de la fonction."

Ah bon ?

Oui, il n'y a pas que moi qui soit un "comique" sur ce blog !
:D

Signaler Répondre

avatar
roudoudou le 04/10/2018 à 21:16

Salut Éric! Etant très gentil avec Collomb attends tu un poste s'il est élu ? Ce serait étonnant pour un type qui était encart' au RPR !!!

Signaler Répondre

avatar
Non à LaRem le 04/10/2018 à 12:32

Pauvres lyonnais, vous ne méritiez pas cela.

Signaler Répondre

avatar
Cancandiraton le 04/10/2018 à 10:12

« il faut savoir tourner la page .. » chantait Charles Aznavour...Gérard Collomb ne semble pas près de la tourner en ce qui concerne Lyon

Signaler Répondre

avatar
Petaudier le 03/10/2018 à 21:55

"Gérard Collomb a égrené un bilan dont chacun peut reconnaître objectivement qu’il est globalement positif en seize mois d’exercice de la fonction."

Ah bon ?

Signaler Répondre

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.