Les HCL n’ont pas contracté d’emprunts toxiques

Les HCL n’ont pas contracté d’emprunts toxiques
Daniel Moinard, président des HCL - LyonMag

Le deuxième CHU de France tient à rassurer. Sa dette, certes très importantes, ne contient que 37% de produits dits « strucuturés », mais en aucun cas « toxiques. »

A la fin de l’année 2010, la dette globale des HCL représente près de 922 millions d’euros. 63% de ses emprunts sont des produits financiers classiques, le reste est constitué d’emprunts structurés. Mais pas toxiques. « Le niveau d’exposition aux risques est relativement faible en raison de la nature des indices retenus et de la structure des emprunts contractés », expliquent les HCL dans leur communiqué. Ces produits évoqués « visent à intégrer dans un seul et même contrat d’emprunt classique avec un taux variable, un ou plusieurs produits dérivés, destinés à se couvrir contre des risques financiers de taux d’intérêt ou de taux de change », précisent les Hospices. 91% de l’encours de la dette des HCL présente un risque faible, les 9% restants sont constitués d’emprunts à risque modéré.

Tags :

HCL

0 commentaire
Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.