Ecoutez Jazz Radio, Jazz et Soul

    

L'entrée de la caserne Sergent Blandan - Photo Grand Lyon

Circulaire Guéant : moratoire pour le chef de projet du parc Sergent Blandan à Lyon

L'entrée de la caserne Sergent Blandan - Photo Grand Lyon

Diégo Romero Ortega, ce chef de projet équatorien menacé d'expulsion, a reçu une lettre du Préfet de Paris : il va pouvoir continuer à travailler en France et donc à Lyon.

Il a reçu l'autorisation de reprendre son travail en France. Sa situation n'est toujours pas régularisée selon Gilles Buna, qui avait averti les médias de la situation critique de l'étudiant. Cet équatorien était en charge de la reconversion du site militaire, qui doit être aménagé en parc urbain d'ici deux ans. C'est la société Base, vainqueur de l'appel d'offres, qui emploie l'ingénieur. Il était menacé d'expulsion par la circulaire Guéant, qui oblige les apprentis étrangers à rentrer dans leur pays d'origine après leurs études et ce même s'ils ont un emploi. Il s'était en effet vu notifier le 8 décembre 2011 un refus de changer de statut pour obtenir le droit de travailler en France.



Tags : diego romero ortega | parc sergent blandan | chef de projet | sergant blandan | grand lyon |

Commentaires 2

Déposé le 20/01/2012 à 18h17  
Par prout Citer

Guéante for ever ....

Déposé le 20/01/2012 à 08h02  
Par jm Citer

"buna" signifie "petits arrangements" en équatorien.

Déposer un commentaire

 

En cochant cette case, je souhaite recevoir une notification à chaque nouveau commentaire.

Me connecter | Réserver mon pseudo

Ce compte gratuit et facultatif vous permet notamment de réserver votre pseudonyme pour les commentaires et le forum, afin que personne ne puisse utiliser le pseudo que vous avez déposé.