Plan grand froid : Lyon toujours en "manque d'hébergements d'urgence"

Plan grand froid : Lyon toujours en "manque d'hébergements d'urgence"
Photo DR

En période hivernale, le président de l'association Notre-Dame des Sans-Abri à Lyon, Benoît Viannay, déplore un "nombre insuffisant de places d'urgence". En raison des températures extrêmement basses prévues pour le reste de la semaine, le préfet du Rhône a mis à disposition un gymnase de 120 places dans le 1er arrondissement de Lyon. Benoît Viannay estime que "si on en arrive à ouvrir des gymnases alors c'est qu'il n'y a pas assez d'endroits avec une grande capacité d'hébergement". Leur foyer héberge plus de 800 personnes et ils en attendent près de 200 en plus. "C'est la première fois qu'on voit ça, cela n'était jamais arrivé".

Le foyer en "surbooking"

L'initiative du secrétaire d'Etat au logement, Benoist Apparu, qui veut répondre à 100 % des demandes d'hébergements d'urgence est "plutôt bonne". Seul problème : il faudrait davantage de personnel qualifié en hiver et des lieux plus conséquents. Benoît Vianney prévoit entre 1 500 et 1 800 demandes d'hébergements en ces temps de grand froid. Le foyer de l'association est actuellement en "surbooking mais nous devrons tout de même ouvrir une dizaine de places supplémentaires pour mardi soir. Malgré ces mesures, des sans abris lyonnais resteront à la rue". Pour rappel, la préfecture a ouvert cet hiver 650 places d'hébergements d'urgence (structures d'accueil, bungalows, hôtels…) contre 420 places en 2010.

3 commentaires
Laisser un commentaire
avatar
jm le 31/01/2012 à 18:40

Pourquoi ne pas ouvrir les lieux que la mairie laisse en déshérence ou pour le profit de quelques privilégiés ?
L'ancienne école des beaux-arts, le musée des télécom, l'hôtel Dieu, l'antiquaille, Debrousse, les subsistances etc.. etc... C'est peut-être moins bien qu'un gymnase...

Signaler Répondre

avatar
solidarité le 31/01/2012 à 18:04
Lucien a écrit le 31/01/2012 à 17h36

Pendant ce temps le pouvoir local, sois-disant de gauche, vote des dépenses pharaonique, d'argent public.

Je lance un appel a celles et ceux, qui sont inscrits sur les listes électorales.
Allez voter, ne serai-ce que pour ces sans voix et sans abris, qui eux ne peuvent voter, faute d'avoir un toit.

Personne n'est à l'abri de perdre du jour au lendemain son toit.

Continuerez-vous alors de donner un blanc-sein, a ces politicards qui dépensent notre argent, sans compter dans des trucs inutiles dénués d'intérêt collectif ?

Parfaitement d ' accord ..... Il faut penser aux SDF qui vont subir le froid intense des jours prochains alors que d' autres se pavanent et donnent des leçons ! Mais gare au réveil des sans grades .

Signaler Répondre

avatar
Lucien le 31/01/2012 à 17:36

Pendant ce temps le pouvoir local, sois-disant de gauche, vote des dépenses pharaonique, d'argent public.

Je lance un appel a celles et ceux, qui sont inscrits sur les listes électorales.
Allez voter, ne serai-ce que pour ces sans voix et sans abris, qui eux ne peuvent voter, faute d'avoir un toit.

Personne n'est à l'abri de perdre du jour au lendemain son toit.

Continuerez-vous alors de donner un blanc-sein, a ces politicards qui dépensent notre argent, sans compter dans des trucs inutiles dénués d'intérêt collectif ?

Signaler Répondre

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.