OL : François Hollande pousserait Ederson vers Rome, selon Aulas

OL : François Hollande pousserait Ederson vers Rome, selon Aulas
Ederson - Lyonmag

"Ederson gagne 280 000 euros pas mois, il est dans la cible de Hollande". C’est par ces mots que le président de l’OL a commenté assez ironiquement dans L'Équipe le départ de plus en plus imminent d’Ederson. Visiblement dépité d’apprendre dans la presse le départ du meneur brésilien vers la Lazio, Jean-Michel Aulas s’interroge sur la bonne foi de son futur ex-joueur. En faisant référence à l'impôt annoncé du socialiste qui taxerait à 75% les personnes gagnant plus d'un million d'euros par an, le patron de l'OL émet des hypothèses : "Je ne sais pas si c’est ce qui le pousse à être le premier à partir, mais ça me fait du mal de penser qu’on l’a gardé pendant quatre ans". Il estime que les dirigeants de l’OL ont été indulgents avec lui au vu de ses nombreuses blessures. "Je ne trouve pas loyal non pas de signer avant la fin du championnat mais de ne pas nous prévenir". Un bras de fer avait semble-t-il été engagé entre le staff lyonnais et Ederson pour qu’il prolonge son contrat. En conférence de presse ce jeudi matin, Rémi Garde semble abonder dans le sens de son président et reconnaît à demi-mot le transfert de l’ancien niçois. Cependant, il veut croire en la maturité de son joueur pour qu’il reste impliqué pour la fin de la saison. "Il n’y a pas de fumée sans feu, mais je compte sur lui", lui a-t-il adressé.

1 commentaire
Laisser un commentaire
avatar
Constator le 15/03/2012 à 19:41

Si l'élection de Hollande pousse les Ederson et autres Briand, Gourcuff et cie dehors, c'es décidé je vote Hollande.

Signaler Répondre

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.