Ecoutez Jazz Radio, Jazz et Soul

    

Nathalie Perrin-Gilbert - LyonMag

Nathalie Perrin-Gilbert : “Les municipales à Lyon? Je n’en suis pas là”

Nathalie Perrin-Gilbert - LyonMag

La maire du 1er arrondissement de Lyon était l’invitée de Jazz Radio pour l’émission Ça Jazz à Lyon, proposée en partenariat avec LyonMag.com.

Dans l'œil du cyclone de la gauche lyonnaise depuis l’officialisation de son ralliement à Philippe Meirieu, Nathalie Perrin-Gilbert maintient son cap. "J’ai la volonté de participer au mouvement de gauche, et de faire en sorte que François Hollande ait l’assemblée nationale une large majorité à gauche pour gouverner", explique-t-elle. Pour ce faire, elle a décidé, confortée par le vote de certains militants écologistes et socialistes locaux, d’accepter la suppléance de Philippe Meirieu, candidat de l’alliance Verts/PS sur la 1e circonscription du Rhône. Au grand dam du sénateur-maire de Lyon, qui défend de son côté la candidature de son adjoint aux Sports, le radical de gauche Thierry Braillard. "Les Lyonnais ont envie de voir une gauche forte, réunifiée, sociale, écologiste pour répondre à leurs problèmes. Ils se moquent des petites phrases et ils ont raison, réplique aux critiques Perrin-Gilbert. Ce qui m’intéresse, c’est de faire campagne avec les militants sur le terrain, auprès des gens, et de gagner cette circonscription. le reste n’a pas d’importance." Il y aura donc une primaire à gauche au premier tour des législatives de juin sur ce territoire. Et la différence se fera sur le terrain, où Thierry Braillard, challenger officiel soutenu par les huiles du PS local, est redouble. Nathalie Perrin-Gilbert veut y croire.  "Je ressens un formidable élan militant et un désir de gauche chez nos concitoyens de cette circonscription, assure-t-elle. Le logement, l’emploi, l’école, l’accès au soin, toutes ces questions la de la vie quotidienne sont au cœur de notre campagne. La crainte de nos concitoyens, c’est celle du déclassement, que leurs enfants vivent moins bien qu’eux. Il faut discuter avec eux de toutes ces problématiques en leur proposant un nouveau modèle de société." Leur binôme porte le renouvellement, pour Perrin-Gilbert. "Il représente une autre manière de faire de la politique, estime-t-elle. Il a fait ses preuves sur les questions liées à l’éducation. Et il a vécu 30 ans dans le 5e arrondissement, il connait parfaitement bien ce quartier. Il représente cette ouverture du PS aux écologistes, à l’écologie politique. En cela, sa candidature est excellente." Une spécificité dont ne peut pas se revendiquer Nathalie Perrin-Gilbert, maire d’un arrondissement qui ne se situe pas dans la 1e circonscription du Rhône. Un argument sans fondement pour l’élue. "Je suis Lyonnaise de toujours, conseillère municipale depuis 1995, j’ai vécu 20 ans à Gerland où j’ai grandi, rappelle-t-elle. Pour moi, cela ne pose pas de problème." Les législatives seront-elles alors un galop d’essai pour le duo en vue des Municipales de 2014. "Je ne ‘municipaliserai’ pas cette élection, je n’en suis pas là", clôt-elle.



Tags : perrin gilbert | meirieu | braillard |

Commentaires 1

Déposé le 30/03/2012 à 13h50  
Par jm Citer

Pfff !

Déposer un commentaire

 

En cochant cette case, je souhaite recevoir une notification à chaque nouveau commentaire.

Me connecter | Réserver mon pseudo

Ce compte gratuit et facultatif vous permet notamment de réserver votre pseudonyme pour les commentaires et le forum, afin que personne ne puisse utiliser le pseudo que vous avez déposé.