En déplacement à Vaulx-en-Velin, Hollande vilipende la "méthode" Sarkozy

En déplacement à Vaulx-en-Velin, Hollande vilipende la "méthode" Sarkozy
Photo LyonMag

Le candidat PS à l’élection présidentielle était en déplacement vendredi à Vaulx-en-Velin, près de Lyon, pour parler politique de la Ville et rénovation urbaine. Il a également répondu aux attaques de Nicolas Sarkozy.

Photo LyonMag
Photo LyonMag

C’est à 10h15 que le Corrézien est arrivé, en bus TCL, sur la dalle du métro Carré de Soie, accompagné par le sénateur-maire de Lyon Gérard Collomb. Le lieu n’a pas été choisi par hasard. Il est l'un des symboles de la rénovation urbaine sauce Collomb : du transport en commun, des commerces, des logements et des bureaux. "Je ne viens pas seulement pour solliciter des voix", prévient immédiatement Hollande, attendu par la foule des journalistes. "J’apporte la considération, le respect et le changement", continue-t-il, autour de deux thèmes, le logement et l’emploi. Dans le baluchon du socialiste : les 150 000 emplois d’avenir - "ils sont pour les gamins de ces quartiers", glisse-t-il - des cautions solidaires pour les jeunes et le soutien aux entrepreneurs. Mais également la mixité sociale, chère à Collomb. "Je veux faire passer le nombre de logements sociaux de 20% à 25% dans un certains nombre de communes, avec des sanctions plus fortes pour ceux qui ne respectent pas cette objectif", gronde-t-il.

Car, pour le Corrézien, le responsable de la dégradation de la vie dans les quartier, c’est Sarkozy. "Il n’y a plus de crédits pour la rénovation urbaine, plus un centime pour les programmes ANRU, peste-t-il. Ce sont aujourd’hui les bailleurs sociaux qui sont obligés de faire le tampon." Le plan Amara du début de quinquennat Sarkozy ? "Il n’a reçu aucun crédit, raille le candidat, c’était de l’incantation politique." François Hollande veut agir sur les quartiers en bonne intelligence avec les collectivités locales. "Il ne faut pas de plan Marshall pour les banlieues, insiste-t-il. Les résidents attendent des politiques durables." Redonner confiance et respecter le vivre-ensemble, deux objectifs que s’est fixé le candidat. "C’est cet électorat populaire qui a supporté les conséquences d’une politique injuste, tempête-t-il, et j’ai confiance en cet électorat. Je ne m’adresse pas qu’à eux, mais à tous les électeurs." Parfois brocardé pour son manque d’implication sur le dossier des quartier, Hollande hausse le ton : "je n’ai jamais cessé d’être en banlieue, je n’ai jamais abandonné les quartiers."

Hollande répond aux attaques de Sarkozy

Campagne oblige, le Corrézien s’est prêté à la réplique après les attaques du président-candidat. En particulier sur l’affaire Guérini qui empoisonne la fédération PS des Bouches-du-Rhône. "Il s’agit sans doute d’une méthode pour éviter d’évoquer le financement de sa propre campagne en 2007", réplique-t-il. Nicolas Sarkozy aurait en effet rencontré à plusieurs reprises André Bettencourt. Depuis, les rumeurs de financement de sa campagne par le milliardaire vont bon train.
François Hollande a également fait une mise au point concernant le coût de son programme, et la hausse des dépenses publiques brocardées par ses opposants qui n’hésitent pas à promettre à la France un destin similaire à celui de la Grèce ou de l’Espagne si le socialiste est élu. "Nicolas Sarkozy cherche toujours chez ses voisins les pires exemples, tacle Hollande. C’est une drôle de manière d’affirmer la solidarité européenne."
Entre contenu programmatique et répliques aux attaques, François Hollande l’assure : "il n’y a pas de fatigue chez moi." "Et ce qui compte, c’est de ne pas fatiguer les Français", conclut-il.

11 commentaires
Laisser un commentaire
avatar
Jonathan le 07/04/2012 à 14:30
Le Petit Pop a écrit le 07/04/2012 à 09h49

Le niveau des "arguments" de Droite est pour le moins bas: des attaques personnelles, aucune idée,... ça ne fait pas beaucoup avancer les choses et surtout pas le débat politique.
Que les corbeaux croassent, nous verrons bien ce que voteront les Vaudais, les Rillards ou les Brondillants, qui d'après ces attaques ne seraient pas écoutés par la Gauche.

Un peu de lecture
http://www.lafranceforte.fr/programme

Signaler Répondre

avatar
Le Petit Pop le 07/04/2012 à 09:49

Le niveau des "arguments" de Droite est pour le moins bas: des attaques personnelles, aucune idée,... ça ne fait pas beaucoup avancer les choses et surtout pas le débat politique.
Que les corbeaux croassent, nous verrons bien ce que voteront les Vaudais, les Rillards ou les Brondillants, qui d'après ces attaques ne seraient pas écoutés par la Gauche.

Signaler Répondre

avatar
dudule le 07/04/2012 à 08:38

hollande a pas remué la foule a vaulx en velin, il est en train de faire pchttttttttttttt, bravo collomb un manche celui la

Signaler Répondre

avatar
laure le 06/04/2012 à 19:10

Moi aussi je veux être de droite et dire des choses méchantes dès que je vois le nom "François Hollande" dans un article

Signaler Répondre

avatar
nadia le 06/04/2012 à 17:59

bizzare la gauche aime la banlieue !!!!!! nous prererons n .sarkozi il dit la verite pas assistana la politique ps ont repein la gage escalier ont donne des subventions et surtout ne reflechiser pa trop

Signaler Répondre

avatar
kleber le 06/04/2012 à 16:47

Moi je trouve que ca fait une belle photo de famille. Hollande profite bien des photographes et des journalistes dans 1 mois ils ne viendront plus a tes basques. Seul a Tulle, et en plus c'est moche. Mon pauvre

Signaler Répondre

avatar
Prof le 06/04/2012 à 15:47
Jonathan a écrit le 06/04/2012 à 15h12

Quand la gauche n'a rien à dire,elle pratique l'anti-sarkozysme.Hollande n'a pas de programme crédible.

« Quand la gauche n’a rien à dire » c’est un pléonasme.
« Hollande » et « crédible » dans la même phrase, c’est une contradiction.
Il me semblait important d’apporter ces quelques précisions.
Sinon, sur le fond vous avez raison et c’est ce qui importe.

Signaler Répondre

avatar
Jonathan le 06/04/2012 à 15:12

Quand la gauche n'a rien à dire,elle pratique l'anti-sarkozysme.Hollande n'a pas de programme crédible.

Signaler Répondre

avatar
Naima le 06/04/2012 à 14:53

Politique de la ville et rénovation urbaine : vers une réforme des axes d’interventions de l’Agence Nationale de la Rénovation Urbaine
Constat : l'objectif est de corriger le dispositif mis en place par l'ANRU concernant la charte d'insertion de 5% en faveur des habitants des quartiers de la rénovation. Portée à 15% dans le programme présidentiel, N. Sarkozy maintient le dispositif.  Or sur le terrain, on constate que les élus locaux (majorité : Ps et Pc) détournent le dispositif en proposant des emplois précaires (sécurité du chantier, nettoyage, manœuvre) aux jeunes, sans formation qualifiante dans but de remplir l'obligation des  5%, condition stricte pour recevoir les subventions de l'ANRU. Aussi, les entreprises locales du bâtiment sont délibérément  exclues des marchés de la rénovation urbaine.
Propositions : afin d'obtenir des résultats significatifs sur l'emploi et la valorisation de l'activité économique au sein des quartiers, il est important de modifier le dispositif comme suit :
L’ANRU doit être en lien direct avec les acteurs locaux et notamment les jeunes pour contrôler et suivre la charte d'insertion. Pour cela il suffit de modifier l'article de la convention ANRU/élus locaux/porteurs de projet relatif à la mis en place et au suivi de la charte d'insertion.
L’ANRU doit être un acteur central du développement local : La mise en place d’une charte favorisant les entreprises locales du bâtiment dans les marchés de rénovation est nécessaire : à hauteur de 30% correspondant à la quote-part du second œuvre.
La rénovation urbaine doit s’articuler avec les dispositifs communautaires existants afin de valoriser les quartiers dans le rayonnement européen de la France. Pour information, lors de son discours à Villepinte le dimanche 11 mars 2012, Nicolas Sarkozy a déclaré : « La France doit exiger que les PME européennes aient désormais une part des marchés publics qui leur soit réservée. »
Naima Iratni
Association Promouvoir le Programme de Rénovation Urbaine
http://associationppru.blogspot.fr/

Signaler Répondre

avatar
Naima le 06/04/2012 à 14:47

vers une réforme des axes d’interventions de l’Agence Nationale de la Rénovation Urbaine
Constat : l'objectif est de corriger le dispositif mis en place par l'ANRU concernant la charte d'insertion de 5% en faveur des habitants des quartiers de la rénovation. Portée à 15% dans le programme présidentiel, N. Sarkozy maintient le dispositif.  Or sur le terrain, on constate que les élus locaux (majorité : Ps et Pc) détournent le dispositif en proposant des emplois précaires (sécurité du chantier, nettoyage, manœuvre) aux jeunes, sans formation qualifiante dans but de remplir l'obligation des  5%, condition stricte pour recevoir les subventions de l'ANRU. Aussi, les entreprises locales du bâtiment sont délibérément  exclues des marchés de la rénovation urbaine.
Propositions : afin d'obtenir des résultats significatifs sur l'emploi et la valorisation de l'activité économique au sein des quartiers, il est important de modifier le dispositif comme suit :
L’ANRU doit être en lien direct avec les acteurs locaux et notamment les jeunes pour contrôler et suivre la charte d'insertion. Pour cela il suffit de modifier l'article de la convention ANRU/élus locaux/porteurs de projet relatif à la mis en place et au suivi de la charte d'insertion.
L’ANRU doit être un acteur central du développement local : La mise en place d’une charte favorisant les entreprises locales du bâtiment dans les marchés de rénovation est nécessaire : à hauteur de 30% correspondant à la quote-part du second œuvre.
La rénovation urbaine doit s’articuler avec les dispositifs communautaires existants afin de valoriser les quartiers dans le rayonnement européen de la France. Pour information, lors de son discours à Villepinte le dimanche 11 mars 2012, Nicolas Sarkozy a déclaré : « La France doit exiger que les PME européennes aient désormais une part des marchés publics qui leur soit réservée. »
Naima Iratni
Secrétaire Générale Association
Promouvoir le Programme de Rénovation Urbaine
http://associationppru.blogspot.fr/

Signaler Répondre

avatar
Louis le 06/04/2012 à 13:24

Hollande tu comprends rien ils veulent pas de ton boulot ou il faut se lever a6h du matin pour tout juste 1000 euros alors quand qu avec le dreal ils gagnent 10 fois plus tu as rien compris

Signaler Répondre

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.