Ecoutez Jazz Radio, Jazz et Soul

    

Michel Leclercq - Photo Lyonmag.com

Les chômeurs face à la présidentielle : “Il faut qu’il y ait une réelle révolution”

Michel Leclercq - Photo Lyonmag.com -

Pour ce nouveau numéro de Ça jazz à Lyon, on  reçoit aujourd’hui, le secrétaire du collectif des Privés d’Emploi et Précaires de Vaulx-en-Velin, Michel Leclercq.

En France, 2 millions 800 mille personnes sans activité professionnelle sont inscrites au Pôle Emploi. Elles sont plus de 260 mille rien qu’en Rhône-Alpes. Des personnes dont la situation se dégrade : selon un rapport sur l’état du chômage en 2011, la majorité des chômeurs vivraient en dessous du seuil de pauvreté. Pour Michel Leclercq, "la précarité des personnes prend source à partir de la précarité de l’emploi. Aujourd’hui, on assiste à une offre offensive de la destruction des points de repère des normes d’emploi c'est-à-dire un CDI, 35 heures et minimum le SMIC…  Ce sont des choses qui se dégradent".
Autres soucis qui concernent les chômeurs : les nombreux politiques, principalement de droite, qui accusent ces demandeurs d’emploi de profiter du système. Pour Michel Leclercq, "on assiste à une offensive de stigmatisation des chômeurs qui consiste à les décrire comme fainéants". "C’est une manipulation de l’opinion" estime-t-il, "l’une des caractéristiques des personnes au chômage c’est qu’elles passent énormément de temps à essayer de retrouver quelque chose. Il faut être idiot pour espérer vivre avec 400 euros par mois : c’est impossible".
Autre problématique importante : le rôle de Pôle Emploi. Michel Leclercq estime que l’établissement public "exerce un contrôle pressant sur les demandeurs d’emploi pour leur faire accepter des boulots de plus en plus rares et précarisés". "Les chômeurs sont obligés de venir pointer régulièrement alors qu’il n’y a pas d’offre ni de formation qui leur correspondent" insiste-t-il. Pôle Emploi est également vivement critiqué par les associations de défense des chômeurs sur la hausse des radiations, une pratique "absurde " selon Michel Leclercq.

Et la campagne présidentielle ne donne pas beaucoup d’espoir aux chômeurs à en croire le représentant : "il y a des propositions qui ne concernent qu’une petite partie de la population, d’autre effleurent un certain nombre de questions de fond, mais aucune ne va au fond du problème". "Dans l’état actuel des choses, la question essentielle c’est : quelles sont les causes du développement de l’emploi précaire ?" explique-t-il. Pour lui, Pôle Emploi "se transforme en outil directement au service des politiques patronale et publique de l’emploi. C'est-à-dire à la raréfaction et à la précarisation de l’emploi. Aujourd’hui il s’agit de contrôler les chômeurs de façon plus étroite pour les forcer à accepter les quelques offres qui peuvent leur être offertes". Les chômeurs ne se sentent pas pris en considération d’après d'après Michel Leclercq.

Parmi les problématiques du chômage abordées, Nicolas Sarkozy a évoqué l’idée de rendre la formation professionnelle accessible à tous les demandeurs d’emploi, contre seulement 10% aujourd’hui. Michel Leclercq juge sévèrement l’intérêt du président candidat, pour lui "on a détruit la formation. Tout ce qui est lié à l’insertion est devenu un business". Enfin, s’il avait un message à faire passer aux candidats à l’élection présidentielle, ce serait "Il faut qu’il y ait une révolution réelle qui fasse que les gens reprennent en main le droit de contrôler directement les affaires qui les concernent". Les demandeurs d’emploi revendiquent trois objectifs : "fondamentaux" : "un emploi c’est un droit, un revenu c’est un du et le droit à la parole".



Tags : chomage | presidentielle | pole emploi | élection présidentielle |

Commentaires 5

Déposé le 17/04/2012 à 19h40  
Par Révolution Citer

Un chômeur victime ne peut voter que pour le FN.
C'est le seul parti qui défend les vrais chômeurs victimes.
Les chômeurs prédateurs d'argent public s'assemblent et votent pour la gauche encore plus redoutable envers l'argent public que les chômeurs prédateurs.
Chômeur, dis nous pour qui tu votes et nous te dirons quel type de chômeur es-tu.

Déposé le 17/04/2012 à 19h08  
Par chomeur Citer

Eclat a écrit le 17/04/2012 à 12h37

Politiques et chômeurs même combat.
Ce sont des prédateurs de l'argent public et des forces vives.

Décidement les anti-stade on un bel état d'esprit! Il faut pas tout mélanger les gars!

Déposé le 17/04/2012 à 12h37  
Par Eclat Citer

Politiques et chômeurs même combat.
Ce sont des prédateurs de l'argent public et des forces vives.

Déposé le 17/04/2012 à 10h44  
Par voireuil Citer

Encore faudrait-il que PE joue son rôle d'organisme de recherche d'emploi.
Vous en avez vu beaucoup vous des gens de PE sur le terrain qui démarchent les entreprises.
J'en ai pas vu.
Que le chômeur cherche du taf, oui.
Mais, si PE n'est qu'une officine de stats et un assurance publique, elle n'a pas besoin d'autant de monde.
Pour mémoire: PE 40000 personnes, 10 jours pour proposer une offre d'emploi décente et surtout non à jour, donc périmée. Terrain de jeu: la France.
Monster 4000 personnes. 24h pour décrocher un entretien téléphonique. Terrain de jeu: le monde entier.
L'erreur n'est pas là où l'on croit.
Donc, 1 partout, la balle au centre!

Déposé le 17/04/2012 à 08h41  
Par TOCTOC Citer

leclercq une révolution tu as dit ? je suis ok. que le chomiste cherche et accepte le boulot qu'on lui propose.

Déposer un commentaire

 

En cochant cette case, je souhaite recevoir une notification à chaque nouveau commentaire.

Me connecter | Réserver mon pseudo

Ce compte gratuit et facultatif vous permet notamment de réserver votre pseudonyme pour les commentaires et le forum, afin que personne ne puisse utiliser le pseudo que vous avez déposé.