Ecoutez Jazz Radio, Jazz et Soul

    

E. Pelet - LyonMag

La passation

E. Pelet - LyonMag

S’il y a un événement auquel nous ne pourrons pas assister, c’est bien celui de la passation de pouvoir entre le président sortant et le président élu. Les chaînes de télévision nous ont désormais habitués à tout voir en direct, en temps réel, nous offrant de surcroît le don de l’ubiquité comme le soir de l’élection où nous passions de Tulle à la place de la Bastille, en un éclair de télécommande.


Mardi matin ce sera différent, nous serons poliment laissés sur le perron de l’Elysée après la poignée de mains d’accueil entre les deux présidents. Puis nous les retrouverons lorsque François Hollande raccompagnera Nicolas Sarkozy à sa limousine et le regardera partir, dorénavant seul hôte de ce palais, avec dans la poche un bail républicain d’une durée de cinq années.

Mais de ce qui se dira dans l’intervalle, nous ne saurons rien sauf quelques broutilles que les journalistes les plus en cour parviendront à grappiller. Or ce dialogue doit revêtir une densité incroyable. Les deux candidats se sont durement affrontes durant plusieurs mois, chacun pensait vaincre l’autre et se considérait meilleur mais là, il y un vainqueur et un perdant et pour un court instant ils sont tous deux présidents. Réunis dans ce bureau, en tête à tête, ils éprouveront sûrement la sensation physique du changement de pouvoir. Les deux hommes se connaissent depuis des décennies et se tutoient. Sarkozy, fair-play, félicitera Hollande pour sa campagne, ce dernier le remerciera conscient de l’immense difficulté pour son interlocuteur de quitter la fonction présidentielle. Puis ils entreront dans le vif du sujet et les thèmes ne manquent pas. Les derniers rebondissements de la crise financière, le risque de dévissage de l’Euro seront sans doute prioritaires. Les informations que communiquera Sarkozy sur les stratégies, les hommes ou le futur G 20 seront très précieuses au nouveau chef de l’exécutif. A ce niveau de responsabilité, dans cette circonstance précise, il ne s’agit  plus que de préserver les intérêts de la Nation.

Hollande recevra enfin les codes nucléaires et sera destinataire de quelques secrets d’états, de ceux qui se transmettent uniquement entre présidents.  On aimerait être invisible pour pouvoir assister à cet entretien. Par curiosité  mais pour aussi admirer ce passage de relais s’effectuer entre deux athlètes républicains.



Tags : pelet |

Commentaires 1

Déposé le 16/05/2012 à 08h34  
Par luciole Citer

Déposer un commentaire

 

En cochant cette case, je souhaite recevoir une notification à chaque nouveau commentaire.

Me connecter | Réserver mon pseudo

Ce compte gratuit et facultatif vous permet notamment de réserver votre pseudonyme pour les commentaires et le forum, afin que personne ne puisse utiliser le pseudo que vous avez déposé.