Ecoutez Jazz Radio, Jazz et Soul

    

Sylvie Caron - Photo Lyonmag.com

Sylvie Caron : “Il faut vraiment une refonte de l’école”

Sylvie Caron - Photo Lyonmag.com

Sylvie Caron, la secrétaire générale départementale du syndicat SE-Unsa, était l’invitée ce lundi de Jazz Radio pour l’émission Ça Jazz à Lyon, proposée en partenariat avec LyonMag.

François Hollande a fait de l’éducation une priorité pour le début de son quinquennat. Entre rythme scolaire, calendrier et recrutement, les déclarations sont nombreuses. Ainsi, 1000 postes d’enseignants dans le primaire ont été promis dès la rentrée de septembre 2012. Une annonce qui rassure Sylvie Caron mais qui ne sera pas suffisante. "Cela rassure par rapport aux gros soucis et au gros lynchage qu’a eu l’éducation nationale ces dernières années par l’ancien gouvernement. Evidemment, cela rassure les personnels. Cela rassure aussi pour l’éducation de nos enfants puisque logiquement nous devrions avoir un peu plus de moyens. Mais ça ne suffira pas. J’espère que Vincent Peillon, le ministre de l’éducation l’a compris. Il faut vraiment une refonte de l’école qui ne passera pas que par la création de plusieurs postes", explique la secrétaire générale.

Dans le Rhône, la création de plus d’une trentaine de postes est prévue. Sylvie Caron tient à rappeler que ces nouveaux enseignants n’ont jamais été en face à face avec des élèves.  "La plupart des personnes n’aura jamais vu une classe. Dans tous les cas, ils auront vu une classe mais n’en auront jamais tenu une. Je veux insister sur ce fait. Voir une classe, ce n’est pas un problème quand quelqu’un la tient. La tenir, c’est autre chose si on n’est pas prêt", affirme la représentante du SE-Unsa.

Les attentes des enseignants restent nombreuses à l’approche de la rentrée de septembre. "On ne pourra pas passer au dessus des attentes des enseignants.  Il faudra tout de suite que Vincent Peillon s’interroge sur une refonte de la formation des jeunes enseignants,  y compris cette fameuse trentaine de nouveaux postes. Il faut absolument gérer immédiatement leur formation mais il faut absolument qu’elle soit réelle pour pallier aux difficultés du jeune personnel enseignant. Car s’ils sont en difficultés, ils ne vont pas se retourner sur les enfants et les parents. Ils vont se retourner sur les collègues et des équipes qui sont fragilisées depuis des années parce qu’ils n’en peuvent plus de faire tout pour rien et à la place de tout", confirme Sylvie Caron.

Pour cela, la secrétaire générale départementale du syndicat SE-Unsa, ne laisse pas de marge au gouvernement. "Je ne lui laisse pas beaucoup de temps. Je veux dire que ces gens seront là dès la rentrée. Il faut simplement qu’on évite l’effet d’annonce avant toute concertation. Et là, le SE-Unsa sera exigeant sur cette concertation. Certes,  il faut gérer la rentrée mais au bout je pense qu’il faut que ces personnels entrent en formation au bout d’une dizaine de jours", conclut Sylvie Caron.



Tags : Sylvie Caron | enseignants | éducation | création de postes | Rhodia | Vincent Peillon |

Commentaires 0

Pas de commentaire pour le moment.

Déposer un commentaire

 

En cochant cette case, je souhaite recevoir une notification à chaque nouveau commentaire.

Me connecter | Réserver mon pseudo

Ce compte gratuit et facultatif vous permet notamment de réserver votre pseudonyme pour les commentaires et le forum, afin que personne ne puisse utiliser le pseudo que vous avez déposé.