Les propos du cardinal Barbarin enflamment les réseaux sociaux

Les propos du cardinal Barbarin enflamment les réseaux sociaux
Le cardinal Barbarin - LyonMag.com

Si ses déclarations ont fait grand bruit dans la classe politique, la toile s’est également lâchée.

"C’est une rupture de société" a affirmé le cardinal Barbarin à Lyon vendredi concernant le mariage gay tout en ajoutant que cela pourrait ouvrir la voie à l’inceste et à la polygamie. Les réactions de la classe politique n’ont pas tardé à tomber à l’exemple de la porte-parole du gouvernement, Najat Vallaud-Belkacem.
Les internautes ont également tenu à dire ce qu’ils pensaient. A 19 heures sur Twitter, #Barbarin était le troisième mot clé le plus employé.
Parmi les tweets postés, on a pu lire que "Monseigneur Barbarin s’est échappé du Moyen-Age", "Après tout, faut pas s’étonner qu’un type qui se ballade en robe rouge soit un peu perturbé par la vie sentimentale des autres", "Vu d’ici, le gars en robe qui parle des gays m’a l’air aussi informé qu’un barbu extrémiste devant une ambassade US" ou encore "Attention hein, ça peut aussi ouvrir les portes à l’invasion des sauterelles géantes hein !".
Les critiques étaient majoritaires sur la toile malgré quelques soutiens. "Soutien au Cardinal archevêque de Lyon Mgr Barbarin pour sa prise courageuse de position sur le mariage gay" mais aussi "Il n’y a rien de choquant dans les propos du Cardinal Barbarin".




21 commentaires
Laisser un commentaire
avatar
Thérèse le 20/09/2012 à 12:39

Certains neuneus mélangent tout.
Personne n'interdit l'homosexualité.
Les gens sont contre le mariage homosexuel.
C'est différent !

Signaler Répondre

avatar
mikl le 20/09/2012 à 12:01
Athée souhait a écrit le 18/09/2012 à 07h54

Amen !

pour répondre à OUVATON, puisque l'aboutissement du mariage selon vous est la famille, pourquoi n'obligeons nous pas les couples hétéros mariés à avoir des enfants.... que faisons nous des couples qui se sont mariés, qui ont eu des enfants et qui divorcent ensuite... devons nous les banir de l'église?
Je vous rapelle qu'un mariage sur deux divorce....
Vive l'homosexualité

Signaler Répondre

avatar
Constator le 18/09/2012 à 09:09

J'adore l'argument, mieux vaut deux parents aimants du même sexe que deux parents non aimants de sexe opposé.
Ne vaut-il pas mieux deux parents aimants de sexe opposé que deux parents non aimants de même sexe pourrait-on écrire aussi !

Signaler Répondre

avatar
Athée souhait le 18/09/2012 à 07:54
ouvaton a écrit le 17/09/2012 à 18h00

Bravo, Mgr Barbarin,et merci d'avoir réveillé les consciences! Ce projet de loi est tout simplement inconcevable, le mariage devant rester l'union d'un homme et d'une femme, et ce depuis toujours. On ne bâtit pas un mariage uniquement sur des sentiments, mais sur un projet permettant d'accueillir des enfants, c'est dans la logique des choses. Si certains ont voté Hollande, uniquement parce qu'il allait faire passer cette loi risquent d'être déçus, car nous allons résister devant cette très inquiétante proposition: il en va de l'évolution de la société, qui soit-disant devrait redonner des repères! (dixit Vincent Peillon!). Avec cette proposition, il est certain qu'on va arranger les choses!!

Amen !

Signaler Répondre

avatar
Athée souhait le 18/09/2012 à 07:53
Hélène a écrit le 17/09/2012 à 17h20

Etre hétéro c'est être obscurantiste... de mieux en mieux !!!
Les propos de Philippe se démontrent ...

Pb de compréhension Hélène ? Où ai-je dit ce que vous écrivez ? Il faut réviser votre logique mais cela relève de la science et ça n'est peut-être pas à votre portée ?

Signaler Répondre

avatar
celte le 17/09/2012 à 20:55

Tous ces catholiques et patriotes massacrent la langue française. Ils parlent comme Sarkozy.

Signaler Répondre

avatar
pauvre gosse le 17/09/2012 à 19:01
Hélène a écrit le 17/09/2012 à 17h20

Etre hétéro c'est être obscurantiste... de mieux en mieux !!!
Les propos de Philippe se démontrent ...

la liberté s'arrête là où commence celle des autres, notre cher gouvernement républicain devrait penser au pauvres enfants, à part les gays, je ne connaît personne qui aurait aimé avoir des parents (non géniteurs de surcroît) gay.

Signaler Répondre

avatar
moralhumaine le 17/09/2012 à 18:58
Hélène a écrit le 17/09/2012 à 17h20

Etre hétéro c'est être obscurantiste... de mieux en mieux !!!
Les propos de Philippe se démontrent ...

Jésus quand il parlait d'une union c'était toujours entre un homme et une femme. Il faut se rappeler que l'homosexualité était admise chez les grecs, c'est peut être pour ça que cette brillante civilisation a décadée et c'est écroulée...

Signaler Répondre

avatar
ouvaton le 17/09/2012 à 18:00

Bravo, Mgr Barbarin,et merci d'avoir réveillé les consciences! Ce projet de loi est tout simplement inconcevable, le mariage devant rester l'union d'un homme et d'une femme, et ce depuis toujours. On ne bâtit pas un mariage uniquement sur des sentiments, mais sur un projet permettant d'accueillir des enfants, c'est dans la logique des choses. Si certains ont voté Hollande, uniquement parce qu'il allait faire passer cette loi risquent d'être déçus, car nous allons résister devant cette très inquiétante proposition: il en va de l'évolution de la société, qui soit-disant devrait redonner des repères! (dixit Vincent Peillon!). Avec cette proposition, il est certain qu'on va arranger les choses!!

Signaler Répondre

avatar
domi59 le 17/09/2012 à 17:49

Les fous sont toujours pleins de certitudes, alors que les sages ne parviennent jamais à sortir du doute...
J'ai eu l'occasion d'entendre une définition de la foi qui m'a semblé bien répondre à ce qu'elle est effectivement :
"La foi, c'est croire avec intensité à une chose alors que notre raison nous dicterait plutôt de ne pas y croire."
D'une certaine façon, on peut déjà considérer que le refus d'écouter sa propre raison semble être la marque d'une certaine déraison. Et peut-être la marque d'une certaine entrave à sa propre liberté de jugement et de libre arbitre.
En effet, la foi peut sembler une chose irrationnelle dans le sens où elle n'a pratiquement pas besoin d'être étayée et se trouve être naturellement à la fois l'antithèse et le complément du doute.
Croire intensément à une chose que notre raison réfute démontre la complexité de la démarche intellectuelle liée à ce principe. Cela sous-entend que nous préférons croire à des concepts infondés, invérifiés, et invérifiables plutôt que d'écouter la voie de la raison qui nous dit tout cela et nous incite à ne pas y croire.
Dans ce cas, nous devons nous poser la question du pourquoi de ce comportement apparemment irrationnel face à notre propre raison et à notre libre arbitre.
On peut probablement supposer que la réponse est dans le confort intellectuel, moral et psychologique que cette croyance nous apporte. En effet, l'exercice de cette foi implique des croyances multiples à des idées découlant de l'axe principal de l'objet de la foi.
Ces croyances et ces idées peuvent nous sembler très rassurantes et très apaisantes par rapport aux doutes, aux peurs, aux angoisses et aux difficultés du monde réel dans lequel nous vivons.
Mais que peut-on dire de la spontanéité et de la liberté de la foi ?
Les hommes ont-ils des croyances spontanées et les exercent-ils en toute liberté ?
Les différents objets de la foi ne sont-ils pas apportés et induits par d'autres hommes ?
La forme de cet objet n'a-t-elle pas déjà été donnée par des générations d'hommes qui l'ont préparée, modelée, embellie, enrichie ?
Aller contre sa propre raison et contre son libre arbitre n'est-il pas déjà la marque d'une certaine aliénation de l'esprit ?
L'objet d'une telle foi, déjà si réglementée ou codifiée, s'appelle une doctrine.
La doctrine est un ensemble de règles établies par des hommes, souvent incontournables pour ne pas dire rigides, qui régissent un concept relevant d'une croyance ou d'une idéologie.
La doctrine donne les bases et les limites dans lesquelles, doivent être exercée ou pratiquée cette croyance.
Le développement réglementaire et législatif d'une doctrine aboutit généralement à la création d'un dogme qui peut avoir force de loi et être imposé comme seul mode de pensée et parfois, comme seule règle de conduite et de vie. Ce qui confirme le peu de liberté de choix et de libre arbitre, déjà évoqué, que les religions laissent aux croyants.
Toutes les religions découlent de ce principe et se sont instituées en dogmes qui se sont imposés au monde depuis des siècles.

Signaler Répondre

avatar
ric3769 le 17/09/2012 à 17:41

quand on à fait parti, de l'opus dei vatican 2 il est normal d'avoir cet etat d'esprit aussi peut ouvert, jésus lui l'était en prechant et peut etre aurait 'il une meilleure vision que celle de ce prélat réfractaire à l'avancé de l'esprit

Signaler Répondre

avatar
Hélène le 17/09/2012 à 17:20
Athée souhait a écrit le 17/09/2012 à 15h32

C'est certainement moins perturbant pour un enfant d'avoir deux parents du même sexe plutôt que d'avoir des parents obscurantistes

Etre hétéro c'est être obscurantiste... de mieux en mieux !!!
Les propos de Philippe se démontrent ...

Signaler Répondre

avatar
Athée souhait le 17/09/2012 à 15:32

C'est certainement moins perturbant pour un enfant d'avoir deux parents du même sexe plutôt que d'avoir des parents obscurantistes

Signaler Répondre

avatar
Philippe le 17/09/2012 à 14:19

Aujourd'hui pour paraître tolérant et intelligent, il faut être islamophile et/ou homophile.
Ces élus et citoyens socialistes pensent être mieux pensants que les autres avec leurs amis écolos et du front de gauche.
La résistance c'est maintenant !

Signaler Répondre

avatar
fati-gay le 17/09/2012 à 13:31

Monseigneur a raison - il s'exprime tout haut ce que de nombreux français pensent mais la loi des lobbys est puissante
L'enjeu du mariage est l'adoption - l'équilibre de l'enfant sera-t-il préservé ?

Signaler Répondre

avatar
antihomo le 17/09/2012 à 13:24
Joseph a écrit le 17/09/2012 à 13h13

Les réseaux sociaux reflètent bien la population.
Ils sont très vigilants quand un homme de chrétienté parlent et très tolérants face aux imams qui prêchent la haine.
Les lâches ont leur nouveau jouet, les réseaux sociaux.

Halte au lobby homo !

Signaler Répondre

avatar
Joseph le 17/09/2012 à 13:13

Les réseaux sociaux reflètent bien la population.
Ils sont très vigilants quand un homme de chrétienté parlent et très tolérants face aux imams qui prêchent la haine.
Les lâches ont leur nouveau jouet, les réseaux sociaux.

Signaler Répondre

avatar
Athée souhait le 17/09/2012 à 12:46

Pourquoi lui donne-t-on la parole d'abord ? On s'en fout de ce que pense les religieux, quels qu'ils soient ...

Signaler Répondre

avatar
tante le 17/09/2012 à 12:26
Sanglier a écrit le 17/09/2012 à 12h23

Moi athée pense la même chose sur le mariage gay.

Si t'es gay ris donc .....

Signaler Répondre

avatar
Sanglier le 17/09/2012 à 12:23

Moi athée pense la même chose sur le mariage gay.

Signaler Répondre

avatar
Mikl le 17/09/2012 à 12:15

vous feriez mieux de vous occuper de votre prêtres pédophiles... et de donner aux autres le droit au mariage.... combien de prêtres vivent dans le pêché avec une femme non officielle.....

Signaler Répondre

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.