ZSP à la Duchère : pas de policiers en plus pour lutter contre la délinquance

ZSP à la Duchère : pas de policiers en plus pour lutter contre la délinquance
Photo d'illustration - LyonMag

La première ZSP (Zone de sécurité prioritaire) du Rhône a été officiellement lancée jeudi.

Le préfet Jean-François Carenco avait rassemblé une équipe imposante : le maire de Lyon Gérard Collomb, le maire du 9e Alain Giordano, le procureur Marc Cimamonti, le préfet délégué à la sécurité Jean-Pierre Cazenave-Lacrouts, le directeur de la DDSP Albert Doutre et même l'inspecteur de l'Académie Jean-Louis Baglan. Tout ce beau monde présentait jeudi à la presse le projet de ZSP et ses enjeux. Le préfet a multiplié les interventions chocs, à coups de "beaucoup a été fait pour la Duchère, Manuel Valls voulait qu'on termine le boulot", "focus d'action sur le quartier" ou "d'Islam radical".
La Zone de Sécurité Prioritaire de la Duchère ne transformera pas le quartier du 9e en zone militarisée. Jean-François Carenco n'a même pas prévu de demander des renforts policiers, "ça ne se fait pas de toujours réclamer en ces temps difficiles, on va y arriver sans ça", précise-t-il. Le but est de concentrer les moyens existants sur la délinquance. "Dans Lyon, il y a des dizaines d'incivilités par jour, explique Gérard Collomb. A la Duchère, quand il y en aura une, on interviendra". Et au préfet de rajouter : "Et on sanctionnera".

En affaiblissant la délinquance, les acteurs de la ZSP veulent faire de la Duchère un quartier de Lyon comme un autre. "Il faut que la population puisse vivre tranquille, notamment ceux qui ont fait un effort considérable en achetant un appartement sur place", précise le premier magistrat de la ville.
Les 400 policiers déjà basés à la Duchère vont donc se baser sur la liste de priorités établie par le comité de pilotage : la lutte contre les violences urbaines, les car-jackings, le trafic de drogue et l'islam radical.
Aux forces de l'ordre s'ajouteront également le Pôle Emploi, l'Education nationale, les TCL ou la CAF, chargés à leur manière d'améliorer la qualité de vie à la Duchère.
Pour les années qui viennent, le ministre de l'Intérieur Manuel Valls souhaitent augmenter le nombre de ZSP en France. Plusieurs pourraient germer dans le Rhône mais le préfet a préféré prendre ça à la rigolade : "on réfléchit aux communes de Sainte-Foy-lès-Lyon, Collonges et Thizy (rires)". Une pique à Michel Mercier, avant de préciser que quelques quartiers de Vaulx-en-Velin, Vénissieux et Bron pourraient être recommandés.

Tags :

zsp

duchere

2 commentaires
Laisser un commentaire
avatar
Oups le 22/06/2015 à 16:16

On détruit et on reconstruit à la Duchére, super !! c'est bien!!
Mais la délinquance a-t-elle disparu et bien NON, elle est simplement déplacée sur d'autres immeubles qui n'avaient jusqu'à là aucun problème.
Les acheteurs sont absents !!!
Le problème de fond reste toujours entier et ce n'est pas le déplacement d'un ministre qui changera les choses.
Et après s'être congratuler, jeudi, c'est les habitants de la Duchère qui continueront a subir cette délinquance nocturne .

Signaler Répondre

avatar
Benjaminsb le 28/09/2012 à 10:37

"Il faut que la population puisse vivre tranquille, notamment ceux qui ont fait un effort considérable en achetant un appartement sur place", précise le premier magistrat de la ville."
Faut-il comprendre par là qu'une distinction est faite entre les propriétaires et les locataires?
Belle démonstration d'égalité entre les citoyens...
Au passage,la majorité des propriétaires vivent merveilleusement bien en proposant à la location des appartements type 3 à 900€.

Signaler Répondre

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.