Ecoutez Jazz Radio, Jazz et Soul

    

© LyonMag

2000 euros d’amende requis en appel contre les Cinq de Roanne

© LyonMag

Cinq militants cégétistes de la Loire étaient rejugés à Lyon lundi après-midi.

Ils sont accusés d'avoir inscrit, sur les murs de la sous-préfecture, des slogans orduriers à l'encontre du député UMP Yves Nicolin. Les faits s’étaient déroulés en septembre 2010, en marge d'une manifestation contre la réforme des retraites. En première instance, le tribunal correctionnel de Roanne les a condamnés à 2000 euros d'amende chacun.
Lundi après-midi, l’avocate générale a requis les mêmes sanctions contre les cinq hommes. De son côté, la défense a de nouveau plaidé pour une relaxe. Le jugement sera rendu le 19 novembre à 13h30.
Les 500 personnes du comité de soutien des "cinq de Roanne" présentes pour l’occasion, ont montré leur mécontentement en sifflant cette annonce. Elles ont également fait part de leur intention d’être de nouveau présentes en force lors de la décision du 19 novembre.



Tags : cinq de Roanne | CGT |

Commentaires 2

Déposé le 15/10/2012 à 18h03  
Par jm Citer

Les "slogans orduriers" c'est leur fond de commerce ! Doit-on les taxer sur le capital ?

Déposé le 15/10/2012 à 17h25  
Par lol Citer

quelle belle bande ...........

Déposer un commentaire

 

En cochant cette case, je souhaite recevoir une notification à chaque nouveau commentaire.

Me connecter | Réserver mon pseudo

Ce compte gratuit et facultatif vous permet notamment de réserver votre pseudonyme pour les commentaires et le forum, afin que personne ne puisse utiliser le pseudo que vous avez déposé.