Ecoutez Jazz Radio, Jazz et Soul

    

Les autorités déconseillent vivement à la famille Moulin-Fournier de retourner au Cameroun

Les sept membres de la famille originaire du Beaujolais ont été libérés le 19 avril, deux mois après leur enlèvement dans le nord du Cameroun.

Le père de famille Tanguy Moulin-Fournier avait fait part de son immense joie, et aussitôt annoncé qu'il retournerait "très bientôt" vivre au Cameroun avec sa famille. Un projet vivement déconseillé par les autorités françaises, ainsi que par GDF-Suez, l'employeur du père. Selon RTL, qui cite un diplomate ayant suivi l'affaire, leur retour au Cameroun serait "trop dangereux dans l'immédiat. Ils ont été médiatisés, leurs visages sont désormais connus. Sur place, les parents et les enfants pourraient devenir une cible".
GDF-Suez, l'employeur de Tanguy Moulin-Fournier, préfèrerait également qu'il accepte une autre affectation.

Le couple Moulin-Fournier et leurs quatre enfants se trouveraient actuellement en région parisienne pour se reposer, et envisageraient toujours de retourner à Yaoundé prochainement.



Tags : otages | Moulin-Fournier |

Commentaires 0

Pas de commentaire pour le moment.

Déposer un commentaire

 

En cochant cette case, je souhaite recevoir une notification à chaque nouveau commentaire.

Me connecter | Réserver mon pseudo

Ce compte gratuit et facultatif vous permet notamment de réserver votre pseudonyme pour les commentaires et le forum, afin que personne ne puisse utiliser le pseudo que vous avez déposé.