Sûreté nucléaire en Rhône-Alpes : "assez satisfaisant mais..." selon l'ASN

Sûreté nucléaire en Rhône-Alpes : "assez satisfaisant mais..." selon l'ASN
La centrale nucléaire du Bugey - DR

L'Autorité de Sûreté Nucléaire présentait ce jeudi son rapport sur l'état de sûreté nucléaire et de la radioprotection dans la région en 2012.

Verdict, les centrales du Bugey (30 kilomètres de Lyon), du Tricastin et de Saint-Alban (50 kilomètres de Lyon) "rejoignent l'appréciation générale globalement assez satisfaisante portée sur EDF en matière de sûreté nucléaire". Pour Saint-Alban, cela faisait d'ailleurs trois ans que la centrale courrait après ce classement. Quant à Cruas-Meysse en Ardèche (15km de Montélimar), "les performances sont en retrait" et la centrale a été placée sous surveillance renforcée. Si des efforts sont soulignés par l'ASN, "EDF doit encore réaliser des progrès".

Concernant la centrale du Bugey, l'ASN étudie l'aptitude de ses réacteurs. Le n°2 peut, selon elle, être encore exploité durant 10 ans après 30 ans de fonctionnement, avec toutefois "de nouvelles conditions d'exploitation afin d'en améliorer le niveau de sécurité". L'ASN devra bientôt se prononcer sur les réacteurs 4 et 5 du Bugey, en septembre 2013 pour le premier et début 2014 pour le second.
La centrale basée dans l'Ain fait également l'objet d'un contrôle renforcé de l'ASN qui a détecté une "présence anormale de tritium dans les eaux souterraines", ce qui a valu à la direction une mise en demeure de respecter la protection de l'environnement.

0 commentaire
Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.