Magasins Fnac à Lyon : "on craint une vague de suppressions de postes"

Magasins Fnac à Lyon : "on craint une vague de suppressions de postes"
DR

Le Parisien indique ce lundi que la Fnac prévoit 600 suppressions de postes en France en 2013-2014.

L'enseigne, qui s'apprête à entrer en Bourse, est en effet à la recherche de plus de 80 millions d'euros.
Le délégué syndical Sud de la Fnac à Lyon, Jean-Paul Marchall, nous indique qu'il ne s'agit pas d'une surprise : "En comité central d'entreprise au niveau des Fnac de province il y a quelques semaines, on avait interpellé le directeur en lui disant qu'on avait eu connaissance d'un document confidentiel de l'entreprise, dans lequel ils parlaient d'un plan d'économies supplémentaire à celui de l'année dernière, de 85 millions d'euros. Ils nous ont dit non, mais ils nous ont menti ce jour-là si les infos du Parisien s'avèrent vraies".

Le quotidien évoque la suppression de 289 postes de disquaires dans les magasins Fnac en France, et autant sur les tous les autres métiers (caissiers, libraires, techniciens...). La direction de la Fnac affirme de son coté qu'aucun plan social n'est prévu, mais que "des discussions ont été ouvertes il y a plusieurs mois avec les partenaires sociaux pour voir comment nous pouvons accompagner la réduction du nombre de disquaires".

"Avec la fermeture de Virgin, le rayon disques est en progression à Lyon"

A Lyon, l'inquiétude est forte : "on s'attendait de toute façon à ce qu'il y ait une vague de suppressions d'emplois", indique Jean-Paul Marchall. Le syndicaliste pointe du doigt le "déclin constant du marché du disque, on peut désormais se passer de support". Il indique toutefois qu'avec " la fermeture de Virgin (ndlr : dont la liquidation judiciaire doit être prononcée ce lundi), le rayon disques de la Fnac est en progression à Lyon".
Selon lui, dans un document concernant l'introduction en bourse du groupe Fnac, "on comprenait que l'abandon définitif du disque était programmé, mais à une échéance longue". Pour l'instant, aucun débrayage n'est prévu dans les deux boutiques Fnac lyonnaises. "C'est trop tôt" selon Jean-Paul Marchall.

Tags :

fnac

3 commentaires
Laisser un commentaire
avatar
quifquif le 18/06/2013 à 07:32

Fnac,Virgin...les problèmes à gérer sont un peu les mêmes avec les conséquences que l'on a pour Virgin

Signaler Répondre

avatar
LyonnaisGonne le 18/06/2013 à 00:43

Oui, ça n'est pas évident. Quoi que j'ai très souvent eu l'impression d'être très bien conseillé à la Fnac de Lyon Bellecour. Par contre, j'ai également souvenir du véritable harcèlement pour vendre leur fameuse garantie hors-de-prix avec des arguments du genre "la plupart des PCs tombent en panne, bla bla bla". Voyant qu'on me prenait pour un imbécile, je suis parti ailleurs. Je pense que la FNAC doit retrouver son image de marque d'origine avec un respects retrouvé de toutes les parties prenantes internes et externes et ça commence clairement par un changement dans le management et la rénumération individuelle à la vente...

Signaler Répondre

avatar
Il ne faut jamais oublier les regles de l'Art! le 17/06/2013 à 14:44

L'autre jour je suis allé à la Fnac...je voulais une simple cartouche pour mon copieur...eh ben, si les deux qui se sont foutus de ma gueule perdent leur boulot...j'irai pas dans la rue pour les défendre...l'arrogance et la froideur du "vendeur Fnac" n'est pas une légende!

Du coup je l'ai acheté ailleurs!
La crise à bon dos! L'accueil du client c'est la base du commerce....

Et plutôt que de payer un parking, être mal accueilli et mal servi...autant aller sur le net!

Signaler Répondre

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.