Ecoutez Jazz Radio, Jazz et Soul

    

Image de synthèse de la future cité de la gastronomie de Lyon - DR

Cité de la gastronomie à Lyon : Lancement programmé début 2017

Image de synthèse de la future cité de la gastronomie de Lyon - DR

C’est un goût de victoire qui doit régner au sein des nombreux cuisiniers lyonnais et autres Toques blanches.

Lyon fera bien partie du réseau national des cités de la gastronomie, officiellement lancé ce mercredi matin par les ministères de la culture et de l’agriculture à Paris. L’agglomération lyonnaise intègre un socle de quatre villes hôtes en compagnie de Dijon, Paris-Rungis et Tours. Ce projet culinaire s’inscrit dans la promotion du repas gastronomique des Français, répertorié depuis 2010 au patrimoine immatériel de l’UNESCO. La tâche est lourde, mais pas impossible pour une ville qui ne jure que par ses bouchons et ses spécialités à base de cochonaille.

Recalé en première instance, le projet lyonnais s’inscrit dans "l’innovation"

En présence des ministres Aurélie Filippetti (Culture), Stéphane Le Foll (Agriculture) et Guillaume Garot (délégué à l’Agroalimentaire), Gérard Collomb s’est félicité de la nomination de la ville, prouvant son ambition de devenir l’une des destinations phares de ce réseau : "Ce projet répond à un objectif majeur : maximiser l’impact de la reconnaissance par l’UNESCO à travers un partenariat fort entre les collectivités, l’Université de Lyon et toute la filière formation, et de grands industriels privés qui conjugue ambition, pragmatisme et innovation."

Il faut dire que le sénateur-maire de la ville a de quoi être soulagé. Lyon avait été quasi-recalée en janvier dernier lorsque la commission en charge du projet avait rendu son premier verdict. Une décision qui avait provoqué un véritable tollé auprès des garants des métiers de bouche locaux. On ne pouvait imaginer la cité de Paul Bocuse ne pas figurer dans un projet culinaire d’envergure nationale. "La cuisine est un élément constitutif de l’identité lyonnaise" a d’ailleurs reconnu Collomb ce mercredi, n’hésitant pas à citer dans son discours le critique Curnonsky, qui avait autoproclamé "Lyon Capitale mondiale de la Gastronomie" dans un ouvrage.

"La nouvelle candidature a apporté des éléments positifs"


Mais il est bien connu que le Lyonnais a la tête dure et qu’il n’est pas de ceux qui baissent les bras au premier échec. C’est pourquoi la Ville avait réitéré sa candidature au courant de l’hiver, y apportant quelques modifications. "Il y avait une réelle volonté de répondre aux remarques et aux objections de la commission, expliquait il y a quelques semaines Pierre Sanner, directeur de la Mission française du patrimoine et des cultures alimentaires, chargée d’évaluer les différentes candidatures. D’autant plus que la nouvelle candidature a apporté des éléments positifs à un certain nombre d’interrogations."

Les quatre dossiers restants – Beaune ayant totalement abandonné – ont été réexaminés le 29 avril dernier pour y revoir le plan de financement, l'offre culturelle et la dimension pédagogique. Un rapport final avait été transmis aux trois ministères concernés au début du mois de mai, qui ont officiellement rendu leur décision ce mercredi.

Entre 150 000 et 250 000 visiteurs par an

La nouvelle officialisée, les premiers coups de pioche devraient être donnés à la fin de l’année du côté des rives du Rhône, pour se terminer au début de l’année 2017. La Cité de la Gastronomie lyonnaise va en effet s’insérer dans le projet de réaménagement du Grand Hôtel-Dieu (Lyon 2e). En complément du projet global de sa reconversion, qui comprend la création d’un hôtel international, de logements et de bureaux, ce monument historique comprendra notamment un vaste parcours du goût.

Dans un espace de 15 000 m2, les visiteurs et touristes pourront humer les odeurs des produits du terroir dans un marché, déguster quelques andouillettes dans plusieurs restaurants, ou encore revivre l’histoire de la gastronomie locale dans un musée. Des commerces dédiés aux arts de la table et au design, et un jardin en plein air seront également proposés. Des lieux de démonstration et d’animation présenteront par ailleurs les métiers et savoir-faire du secteur culinaire lyonnais. Au total, entre 150 000 et 250 000 visiteurs sont attendus chaque année.

Un projet à 18 millions d’euros

Outre l’aspect touristique, la cité est également destinée à une utilisation professionnelle. Ainsi, un centre de ressources invitera des chercheurs à imaginer le repas gastronomique de demain alors qu’un centre de développement permettra de nombreuses recherches sur l’alimentation. Un laboratoire d’idées et un centre de conférences verront également le jour. De quoi installer durablement les nombreux établissements lyonnais qui forment les apprenti-cuisiniers. 

Au total, le coût de ce projet s’élève à 18 millions d’euros, dont 6,75 millions seront pris en charge par la ville (3 millions pour les frais d’aménagement et 3,75 millions pour l’investissement immobilier). Eiffage, le constructeur, et ses partenaires assumeront les 11,25 millions restants. Un projet juteux donc, mais dont la saveur ravira à coup sûr tous les amateurs de gastronomie.



Tags : cité de la gastronomie | 2017 | Lyon |

Commentaires 9

Déposé le 19/06/2013 à 23h57  
Par Unlyonnais Citer

Unlyonnais a écrit le 19/06/2013 à 18h22

Le dossier a été difficile, pénible et le cahier des charges a été changé en cours de route... Cependant, le résultat est la !! et c'est un fait concret !

Collomb n'a fait que suivre le mouvement enclenché par l'opposition, CQFD !

Déposé le 19/06/2013 à 18h22  
Par Unlyonnais Citer

LOL a écrit le 19/06/2013 à 18h07

"Le travail acharné de Gérard Collomb"??? Laisse-moi rire! Il était contre il y a à peine un an, il a fallu que des élus insistent, notamment Augoyard, puis Hamelin, Havard et les autres, que les chefs insistent que tout le monde lui montre qu'il se plantait avant qu'il ne sorte un projet minimaliste. Il n'a pas été pris dans le premier choix. Alors le travail acharné de Collomb....

Le dossier a été difficile, pénible et le cahier des charges a été changé en cours de route... Cependant, le résultat est la !! et c'est un fait concret !

Déposé le 19/06/2013 à 18h07  
Par LOL Citer

Cumulus Plancus a écrit le 19/06/2013 à 16h33

Sans le travail acharné de Gérard Collomb, nous passions à coté. Des promesses de travail pour quelques clients.

"Le travail acharné de Gérard Collomb"??? Laisse-moi rire! Il était contre il y a à peine un an, il a fallu que des élus insistent, notamment Augoyard, puis Hamelin, Havard et les autres, que les chefs insistent que tout le monde lui montre qu'il se plantait avant qu'il ne sorte un projet minimaliste. Il n'a pas été pris dans le premier choix. Alors le travail acharné de Collomb....

Déposé le 19/06/2013 à 17h54  
Par dwadinette Citer

doulio69 a écrit le 19/06/2013 à 17h38

Il faudra faire votre deuil.La relève est là.Un Maire de 47 ans, voilà le vrai renouvellement !!!

michel Havard !

chiche ! on en mare de la confrérie des pieds nickelés ...

du sang neuf et de la vraie démocratie, tout le monde est d"accord

allez, Michel, ne soyez pas avare sur tout ce qu'il faut faire pour dégoupiller ceux qui ont déjà presque scellé leur stelle sur la confluence et partout dans lyon comme pour faire croire que c'était eux qui ont eu des initiatives

on vous soutient Michel, donnez nous le sens, on vous suit mais, comme un chat échaudé, on veut que vous ne confisquiez pas le bulletin que l'on va poser comme l'a fait pendant 10 ans votre futur précédesseur

Déposé le 19/06/2013 à 17h38  
Par doulio69 Citer

Manu a écrit le 19/06/2013 à 14h32

Pfff doulio69, je suis mort de rire par ta déclaration...Michel HAVARD, ce bienfaiteur de l'humanité ! Vendredi s'inaugure la nouvelle Place des Jacobins, cela doit être grâce à Michel HAVARD ; Le 2 Septembre, le nouveau tunnel de la Croix-Rousse sera inauguré....ce sera également grâce à Michel HAVARD !
Tout ce qui se fera d'ici les élections, sera grâce à Michel HAVARD, j'imagine !

Il faudra faire votre deuil.La relève est là.Un Maire de 47 ans, voilà le vrai renouvellement !!!

michel Havard !

Déposé le 19/06/2013 à 16h33  
Par Cumulus Plancus Citer

Sans le travail acharné de Gérard Collomb, nous passions à coté. Des promesses de travail pour quelques clients.

Déposé le 19/06/2013 à 14h59  
Par Unlyonnais Citer

c'est qui Michel Havard ? ...

Déposé le 19/06/2013 à 14h32  
Par Manu Citer

Pfff doulio69, je suis mort de rire par ta déclaration...Michel HAVARD, ce bienfaiteur de l'humanité ! Vendredi s'inaugure la nouvelle Place des Jacobins, cela doit être grâce à Michel HAVARD ; Le 2 Septembre, le nouveau tunnel de la Croix-Rousse sera inauguré....ce sera également grâce à Michel HAVARD !
Tout ce qui se fera d'ici les élections, sera grâce à Michel HAVARD, j'imagine !

Déposé le 19/06/2013 à 13h26  
Par doulio69 Citer

vive Michel HAVARD qui a réussi à avoir celà.C'est le prochain Maire de Lyon

Déposer un commentaire

 

En cochant cette case, je souhaite recevoir une notification à chaque nouveau commentaire.

Me connecter | Réserver mon pseudo

Ce compte gratuit et facultatif vous permet notamment de réserver votre pseudonyme pour les commentaires et le forum, afin que personne ne puisse utiliser le pseudo que vous avez déposé.