Dissolution des Jeunesses Nationalistes : le recours de Gabriac déposé ce vendredi

Dissolution des Jeunesses Nationalistes : le recours de Gabriac déposé ce vendredi
Photo d'illustration - LyonMag

Le groupe d'extrême-droite mené par le conseiller régional Alexandre Gabriac est visé par une procédure de dissolution depuis le 25 juin dernier.

Le leader des Jeunesses Nationalistes avait dix jours pour déposer un recours. C'est à présent chose faite, il a envoyé ce vendredi matin une lettre d'observation. "J'ai demandé à être entendu oralement par les personnes susceptibles de faire évoluer l'enquête, donc a priori le ministère de l'Intérieur, explique Alexandre Gabriac dont le contrôle judiciaire a été levé ce vendredi. C'est stratégique comme ça ils vont étudier nos remarques et ne pas nous dissoudre dès demain".
Une fois le délai dépassé, les Jeunesses nationalistes peuvent en effet être dissoutes en Conseil des ministres, le prochain étant le 10 juillet. Plusieurs groupes d'extrême-droite sont aussi dans le viseur de Manuel Valls comme l'OEuvre française d'Yvan Benedetti. Une procédure motivée, selon la préfecture, par, "des propos et des actes qui mettent en cause l'intégrité de la République en propageant une idéologie incitant à la discrimination, à la haine ou à la violence envers une personne ou un groupe de personnes en raison de leur origine ou de leur appartenance ou non-appartenance à une ethnie, une nation ou une race".

X
2 commentaires
Laisser un commentaire
avatar
Antoine le 10/07/2013 à 01:08

Merci à Gabriac et à ses jeunes résistants !

Signaler Répondre

avatar
steph le 05/07/2013 à 21:47

de grâce arrêtons de lui faire de la pub à ce nazi

Signaler Répondre

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.