Rhône : les cambriolages en hausse de plus de 28% depuis le début de l'année

Rhône : les cambriolages en hausse de plus de 28% depuis le début de l'année
DR

Face à un phénomène qui ne cesse de faire parler, le gouvernement a mis en place depuis le 1er octobre dernier un plan de lutte national anti-cambriolage.

Mardi après-midi, tous les acteurs de la sécurité du Rhône étaient réunis pour présenter la déclinaison locale de ce plan. Il faut dire que depuis le début de l'année 2013, la direction départementale de la sécurité publique a constaté une hausse de 28,6% du nombre de cambriolages ; ce qui fait du Rhône l'un des départements les plus touchés par ces faits.

Une occupation renforcée sur la voie publique

Plusieurs mesures ont donc été mises en place dans le cadre de ce plan. "Il faut faire en sorte que les enquêtes soient de qualité", a tout d'abord insisté le procureur de la République de Lyon, Marc Cimamonti mettant notamment l'accent sur "la systématisation des bonnes pratiques" à savoir les enquêtes de voisinage ou encore les investigations scientifiques. La présence sur le terrain sera également accrue avec des renforts en matière de gendarmes mobiles ou encore de réservistes. L'un des autres points majeurs de ce plan est la coopération inter-services entre police et gendarmerie sur les différentes enquêtes.
A noter qu'une cellule dédiée aux faits de cambriolages fonctionne toutes les semaines, permettant un échange d'informations entre la DDSP, le groupement de gendarmerie, la section de recherches de la gendarmerie, la Direction Interrégionale de Police Judiciaire, les services de douanes et la brigade de contrôles des revenus de la direction régionale des finances publiques.

"Des petits larcins rapides"

Si les cambriolages ont nettement augmenté depuis mai 2011 dans le Rhône, les profils des délinquants ont évolué avec le temps. Les forces de l'ordre doivent désormais faire face à des "petits larcins rapides" dixit le Colonel Xavier Guimard, commandant du groupement de gendarmerie du département qui s'attaquent principalement aux bijoux, à la téléphonie mais moins souvent aux véhicules ; "des volumes faciles à transporter".
En identifiant ces nouveaux profils, les acteurs de la sécurité ont également mis en avant le fait que les appels des témoins de cambriolages étaient un geste "fructueux" dans l'interpellation des délinquants. "Il y a des réflexes à avoir", a insisté Stéphane Rouvé, préfet délégué pour la défense et la sécurité. C'est pourquoi une campagne d'information citoyenne sur l'appel du "17 police-secours/112" a été lancée en même temps que le plan de lutte.

Tags :

cambriolages

4 commentaires
Laisser un commentaire
avatar
OSCAR le 06/11/2013 à 11:29

On comprend pourquoi que TAUBIRA nous parle du racisme elle veut faire diversion pour que son bilan et celui du ministre de l'interieur soit dévoilée en place publique.

Signaler Répondre

avatar
causeàeffet le 06/11/2013 à 11:04
kilix a écrit le 06/11/2013 à 08h48

Ce n'est que le début, avec l'objectif affiché du gouvernement de vider les prisons, et de dépénaliser les des petits délits.
Afin bref, le jour de l’élection de François HOLLANDE, vous avez fait le fête place de la bastille à Paris, maintenant il faut assumer.

A cela il faut ajouter la régularisation de 10000 personnes sup en 2013 des sans papiers dont peu de médias en parlent et l'acceptation des roms et autres ethnies à envahir notre territoire

Signaler Répondre

avatar
kilix le 06/11/2013 à 08:48

Ce n'est que le début, avec l'objectif affiché du gouvernement de vider les prisons, et de dépénaliser les des petits délits.
Afin bref, le jour de l’élection de François HOLLANDE, vous avez fait le fête place de la bastille à Paris, maintenant il faut assumer.

Signaler Répondre

avatar
Droite le 05/11/2013 à 23:23

Mais pour Collomb et Valls tout va bien. Le changement c est ça 28% de cambriolages avec la Gauche

Signaler Répondre

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.