Procès du meurtre du petit Valentin : la complicité de Noëlla Hégo mise à mal

Procès du meurtre du petit Valentin : la complicité de Noëlla Hégo mise à mal
DR

Depuis mardi, la cour d'assises du Rhône juge Stéphane Moitoiret et Noëlla Hégo pour le meurtre du petit Valentin en 2008 à Lagnieu dans l'Ain.

Les deux accusés avaient écopé en 2011, respectivement à la prison à perpétuité et à 18 ans de prison.

Jeudi, le rôle de Noëlla Hégo, accusée de complicité était étudié par la cour. La femme de 53 ans a toujours nié sa responsabilité dans le meurtre du petit garçon, mais elle soupçonnée d'avoir influencé son compagnon. Son avocate s'est appuyée sur 200 témoignages recueillis par les gendarmes. Parmi ceux-ci, "50" indiquaient que Moitoiret dominait sa compagne, "11" affirmaient l'inverse, le reste n'avait pas d'avis sur le sujet.
Les audiences se poursuivent ce vendredi, le verdict est attendu le 22 novembre.

2 commentaires
Laisser un commentaire
avatar
ronchon le 15/11/2013 à 14:55

pourvu que cela en finisse...

Signaler Répondre

avatar
stardust le 15/11/2013 à 10:43

Bonjour
c'est un crime commis par des esprits abjects et on évoque des stats de popularité ça frise le délire ...

Signaler Répondre

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.