Lyon : l'ADN du suspect arrêté correspond à celle du violeur du 8e

Lyon : l'ADN du suspect arrêté correspond à celle du violeur du 8e
Le violeur du 8e a été arrêté sur ce parking vendredi - DR Google

L'ADN a parlé.

Selon le Progrès de mardi, les traces ADN retrouvées sur les victimes de l'année dernière, correspondent bien à celles de l'individu arrêté.
Cet homme de 36 ans, conducteur de bus TCL, a été interpellé vendredi soir en flagrant délit de viol dans une impasse du 8e arrondissement, près du 47 de la rue Audibert et Lavirotte.
Pour le moment il n'est mis en examen que pour ce fait.

C'est par hasard que les policiers ont arrêté l'individu, alors qu'ils intervenaient sur une autre affaire. Ils ont retrouvé le sac à main de la victime près du dépôt du bus TCL et ont surpris dans une impasse l'individu en train de violer la jeune femme de 26 ans.

Pour rappel, au moins 5 femmes avaient été violées entre octobre 2012 et janvier 2013. L'individu n'était pas connu de la police pour ce genre de faits.

Mise à jour à 8h10 : le procureur de la République Marc Cimamonti et le directeur départemental de la Sécurité Publique Albert Doutre tiendront un point-presse ce mardi à 15h30.

10 commentaires
Laisser un commentaire
avatar
nina le 07/01/2014 à 23:39

pervers :15/20 ans de prisons .....

Signaler Répondre

avatar
cherifa quessepassa le 07/01/2014 à 20:20

Iuf .quil pourrisse en prison!!

Signaler Répondre

avatar
rmenard le 07/01/2014 à 19:45

Les recettes des USA fonctionnent elles vraiment ?
95.136 viols pour 316.000.000 habitants contre 8.458 en France pour 66.000.000 habitants.
Soit un taux de 0,000301 contre 0,000128 qui n'est pas en faveur des USA...

http://www.planetoscope.com/Criminalite/1202-nombre-de-viols-commis-dans-le-monde.html

Signaler Répondre

avatar
Thuggy le 07/01/2014 à 15:20

Il y a le lycée Lumières à 50 mètres du lieu du dernier viol en plus.

Sachant qu'il fait déjà nuit à l'heure des sorties de classes en fin de journée, les demoiselles avaient de quoi avoir peur....

Il y en a marre que ce genre de crime soit jugé à la légère, il faut une peine d'une rigueur et d'une sévérité exemplaire pour toutes ces vies détruites !! (15 ferme + castration chimique et interdiction d'exercer un métier ayant un contact proche avec une quelconque clientèle).

A quand une justice comme aux USA où les peines se cumulent pour chaque chef d'accusation ?

Signaler Répondre

avatar
Merci Marie! le 07/01/2014 à 14:18

C'est un soulagement! Notamment pour toutes les jeunes étudiantes qui fréquentaient le quartier.

Signaler Répondre

avatar
sebcbien le 07/01/2014 à 13:00

il faut faire un exemple pour une fois j'espere qu'il va ramasser en prison...

Signaler Répondre

avatar
sebcbien le 07/01/2014 à 12:57

et son identité?

Signaler Répondre

avatar
Electeur le 07/01/2014 à 11:44

Enfin une bonne nouvelle !

Signaler Répondre

avatar
Couic le 07/01/2014 à 11:28

Pourquoi ne peut- on pas procéder en France à la castration chimique de ce type d'individu, qui sera sans doute relâché prochainement pour bonne conduite (sans proie en prison, évidemment) ou placé dans un centre psychiatrique avec visites et sorties?
Que justice soit rendue à ces femmes, et non une simple mise à l'écart.

Signaler Répondre

avatar
Thuggy le 07/01/2014 à 11:05

J4espère qu'il va payer sévèrement pour ses crimes et que son nom sera diffusé dans la presse pour que tout le monde puisse le connaitre (j'habite à 2 arrêts de trams des lieux du dernier viol :s )

Signaler Répondre

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.