Jean Benguigui, Frédéric Haziza, Muriel Cousin et Alexandre Gabriac : l'échange fou sur Twitter

Jean Benguigui, Frédéric Haziza, Muriel Cousin et Alexandre Gabriac : l'échange fou sur Twitter

Qu'est ce qui peut réunir aujourd'hui l'acteur d'Astérix Mission
Cléopâtre, le journaliste de LCP, la femme de Stéphane Guillon et
l'ancien leader des Jeunesses Nationalistes ? Réponse : Twitter.

Mercredi, c'est Frédéric Haziza qui déclenche les hostilités en voulant faire la promo de son livre Vol au dessus d'un nid de fachos avec ce teasing "Qui est Gabriac ? Un néonazi français très actif dans La Manif Pour Tous".
Le jeune conseiller régional réagit au quart de tour et interpelle celui qu'il appelera "Jewrnaliste" (jeu de mot avec jew, juif en anglais ndlr) : "Mais fermez-là. Demandez une interview si vous voulez être en cohérence avec votre sujet. Je me demande d'où viennent vos renseignements...".

La brèche était ouverte. "Frédéric Haziza doit certainement bosser avec les flics pour écrire son torche-cul, reprend Alexandre Gabriac. La collaboration, ça a du bon !".
Forcément, le journaliste est ulcéré et lui répond sèchement "Je vais te montrer si "la collaboration ça a du bon" espèce de nazi".

La palme de l'intervention aussi inattendue que violente est à mettre au crédit de Muriel Cousin, l'animatrice compagne de Stéphane Guillon, qui s'invitera dans la conversation avec ce tweet : "Gabriac C'est insulter votre mère que de faire de la vie qu'elle vous a donné une telle sinistre misère absolue et merci Frédéric Haziza de lutter".

C'est finalement l'arrivée de Jean Benguigui qui provoque un fabuleux Kamoulox. "Gabriac il est encore fécond le ventre d'où est sorti la bête immonde B. brecht vous en êtes la preuve", s'exclame l'acteur et ancien chroniqueur chez Laurent Ruquier.
Alexandre Gabriac se contentera de le retweeter, mettant ainsi fin à une joute aussi courte qu'intense.

Tags :

gabriac

8 commentaires
Laisser un commentaire
avatar
sioux le 04/02/2014 à 11:21

Il est pourtant très bien vu le 2ème tweet de Muriel Cousin.

Signaler Répondre

avatar
Georges le 21/01/2014 à 14:59

Non, mais faut bien voir qu'en faite, ils ne sont qu'une poignée, écrivant avec des dizaines de pseudos différents.
Feraient mieux de travailler, comme qu'ils diraient.

Signaler Répondre

avatar
OhGaby le 21/01/2014 à 14:11

Gaby, je t’ai déjà dit que t’es bien plus belle que Mauricette
Qu’est belle comme un pétard qu’attend plus qu’une allumette...

Signaler Répondre

avatar
Damien le 21/01/2014 à 11:54

beaucoup de sympathisants nazis dans les lecteurs et commentaires de Lyon Mag.

Le pseudo anonymat lié à internet dénoue les langues.

c'est pathétique

Signaler Répondre

avatar
Villeurbannais le 17/01/2014 à 11:19

Je suis surpris : pour une fois, un personnage d'extrême droite ne martyrise pas la langue française en faisant une faute tous les deux mots! Correcteur d'orthographe, recours au dictionnaire? Bientôt, peut-être, apprentissage des statistiques, initiation à la dialectique, et il trouvera le chemin pour sortir de sa grotte...

Signaler Répondre

avatar
Titus victorieux le 16/01/2014 à 19:27

Courage Gabriac ! Toutes ces petites personnalitées de meche n'en ont plus pour longtemps.

Signaler Répondre

avatar
T.F.P le 16/01/2014 à 17:01

Tout mon respect à Monsieur Alexandre Gabriac ! Courage

Signaler Répondre

avatar
LyonFort le 16/01/2014 à 15:51

Lyon Mag votre articlle fait pitié, plus jamais ça.

Signaler Répondre

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.