Ecoutez Jazz Radio, Jazz et Soul

    

Benoît de Valicourt - DR

Gérard Collomb, entre-temps… brusquement, et ensuite

Benoît de Valicourt - DR

C’est dans l’avion de retour de Chine où je viens de passer quelques jours pour le 50e anniversaire de la reconnaissance de la Chine populaire par le Général de Gaulle, que je reviens sur les têtes de liste du maire sortant.

Comme j’ai pu le faire pour les référents de Michel Havard, je me prête à l’exercice avec ce ton si peu politique que je cultive à l’envie mais aussi avec l’analyse objective de notre classe politique.
Gérard Collomb, sur qui j’ai déjà écrit, est finalement un communiste chinois !
Il a cette fibre socialiste de l’idéal de justice conjuguée au pragmatisme capitaliste de la mondialisation. Il est celui qui séduit les chefs d’entreprise et se fait conspuer par la droite ; Il est celui que la gauche des Pentes vilipende et que les centristes jugent avec bienveillance. Il est celui que l’on critique parce qu’on ne ferait peut-être pas mieux à sa place. Mais il est aussi celui qui a eu du mal à s’entourer d’esprits brillants dans son exécutif ou dans ses équipes.

Pour 2014, Gérard Collomb se laisse tenter par la continuité, 5 de ses têtes de liste sont déjà les leaders de leur arrondissement, il choisit majoritairement des femmes et des hommes d’expérience -à comprendre dans le sens de la maturité ! – qui pour la plupart ont leur vie professionnelle et sociale derrière eux, il présente des candidats issus des CSP supérieures, riches puisque gagnant majoritairement bien plus des 3 000 € fixés comme seuil de la richesse par le Président Hollande.
Finalement ces têtes de liste ne représentent pas le parti socialiste auquel appartient Gérard Collomb, elles sont davantage la traduction de la social-démocratie, celle qui finalement est l’héritière du Gaullisme. Comme le dirait Jean-Marie Cambacérès avec qui je parlais il y a quelques jours de la politique économique de François Hollande, ce n’est plus le socialisme des années Mitterrand avec ses nationalisations, son ISF ou ses réformes populaires, c’est aujourd’hui un socialisme par répartition.
Gérard Collomb semble prendre le virage de ce que la France attend, du moins cette France qui ne s’est pas laissée décomplexer par les idées bleu marine.

Cependant, je ne peux m’empêcher de voir dans le choix de Gérard Collomb deux messages pour rassurer ses électeurs et ses détracteurs. L’un concerne l’âge du capitaine et les Lyonnais peuvent être tranquillisés, les médecins sont bien présents, l’autre concerne les éventuels dossiers sur l’aménagement de la Confluence et ses opposants devront compter avec les avocats qui veillent à la protection du Maire !
Ceci dit, Gérard Collomb aura du fil à retordre avec certains de ses têtes de liste !

A tout seigneur, tout honneur, commençons par le 9e arrondissement où Gérard Collomb sera le candidat aux côtés du maire sortant Alain Giordano, sympathique Inspecteur des impôts qui aime le contact avec les entrepreneurs ! Elu vert, il rêvait de transformer le 9ème en sovkhoze floral où chaque habitant aurait été responsable  des plantations faites par la municipalité et aurait dû les entretenir sur son temps libre.
Dans le 8e arrondissement, Christian Coulon sera candidat à sa propre succession. Ancien dessinateur-industriel, il n’a pas su redessiner son arrondissement qui pourtant ne manque pas d’atout pour en faire la cité de l’architecture du XXe siècle à travers les courants politiques qui ont marqué l’aménagement urbain du siècle passé pour la grandeur de l’homme qu’il soit l’uomo nuovo ou l’homo sovieticus !
Dans le 7e arrondissement, Myriam Picot (une de mes tantes, peintre contemporaine était mariée à un Picot !) a piqué la place de Romain Blachier qui pourtant a réussi à me faire découvrir cet arrondissement un soir d’hiver en arpentant les rues à la découverte des bars qui pouvaient nous réchauffer.
Dans le 6e arrondissement, c’est un chirurgien orthopédiste, Elvire Servien, qui s’y colle, histoire de rééduquer toutes les entorses faites à cet arrondissement par les courageux umpistes qui se sont dérobés devant les millonistes.
Dans le 5e arrondissement, c’est l’alter-égo de Michel Havard qui se présentera, Thomas Rudigoz. Même gueule de gendre idéal, de droite, ancien collaborateur d’une personnalité politique, homme de parti, et comme Michel Havard, reste à savoir si le costume de maire (d’arrondissement) ne sera pas trop grand pour lui.
Dans le 4e arrondissement, c’est l’apparatchik David Kimelfeld, chef du parti socialiste rhodanien, qui est candidat à sa propre succession. Maire du 4e par la grâce des dieux (Guylaine Gouzon-Testud est rappelée à Dieu en 2012 et Gérard Collomb décide qu’il doit s’assoir à sa droite pour succéder à Dominique Bolliet), il incarne plus Iznogoud que le fidèle lieutenant du Maire de Lyon que l’on veut bien décrire.
Dans le 3e arrondissement, Thierry Philip est lui aussi le maire sortant qui conduira la liste de Lyon Evidemment, mais cette fois avec le soutien de son frère, l’ancien député UMP du Rhône.
Dans le 2e arrondissement, Roland Bernard, l’ancien Président de l’UMIH du Rhône, à ne pas confondre avec le réalisateur ou le sénateur ou l’international de rugby, sera celui qui, peut-être, inaugurera avec Gérard Collomb le futur hôtel Intercontinental de la Presqu’île où aurait certainement pu loger Nicolas Sarkozy, pour qui il a voté, quand il accompagnait Carla pour un concert à la Bourse du Travail et qu’il expliquait à Michel Havard que ce sera très difficile.
Dans le 1er arrondissement, Gérard Collomb choisit de s’inscrire dans la difficulté. Il présente Me Odile Belinga, passionaria des Droits de l’Homme. Comme toutes les femmes engagées, indépendantes, il y a fort à parier qu’elle ne sera pas plus docile que Nathalie Perrin-Gilbert qu’on disait pourtant être la fille spirituelle du Maire !

Evidemment c’est Lyon !

Benoît de Valicourt



Tags : de valicourt |

Commentaires 9

Déposé le 03/02/2014 à 16h52  
Par greg Citer

David Kimelfeld, apparatchik? Il aurait été intéressant que vous regardiez son parcours avant d'écrire votre édito... Pour rappel, il est infirmier de formation, a crée son entreprise de transport (de manière autodidacte), a rejoint les listes de Gérard Collomb en 2001 après s'être engagé au MRAP et comme président des centres sociaux. ce n'est que depuis Novembre 2012 qu'il a été désigné 1er Fédéral du parti socialiste....

Déposé le 03/02/2014 à 14h38  
Par Ramal Citer

Pas d'accord avec votre idée toujours la même Qu'est ce qui dit qu'il n 'auraient pas fait mieux que Collomb à sa place on n'en sait rien !! Par contre bonne analyse du PS.

Déposé le 03/02/2014 à 14h18  
Par Curieux Citer

romainblachier a écrit le 03/02/2014 à 12h28

Oh c'est adorable mon cher mais par contre, comme tu le sais, j'étais pas candidat pour être tête de liste dans le 7e. (mais je sais que ta remarque était un trait d'humour amical et chaleureux comme une belle brioche au goûter) Myriam, que je connais depuis quelques temps désormais,y est une chef de file ouverte sur la société, créatrice et bien à l'image du 7e. Mais en tous cas merci pour cette évocation de notre tour de l'arrondissement tout et moi. Et belle plume:)

Par contre, on aimerait plus de détails sur votre soirée barathon avec BDV dans le 7e :)

Déposé le 03/02/2014 à 12h32  
Par tsarcollomb Citer

mic123 a écrit le 03/02/2014 à 08h33

J'ai bien lu votre chronique, on peut reprocher certaines choses à G. Collomb puisque nul n'est parfait mais, j'ai connu Lyon bien avant puisque je suis née à Lyon et depuis qu'il est là tout a changé, il a quand même des qualités, il est consensuel et surtout il aime Lyon ce qui a mon avis est un atout majeur.

Micmac du cabinet du baronnet !!!!

Déposé le 03/02/2014 à 12h28  
Par romainblachier Citer

Oh c'est adorable mon cher mais par contre, comme tu le sais, j'étais pas candidat pour être tête de liste dans le 7e. (mais je sais que ta remarque était un trait d'humour amical et chaleureux comme une belle brioche au goûter) Myriam, que je connais depuis quelques temps désormais,y est une chef de file ouverte sur la société, créatrice et bien à l'image du 7e. Mais en tous cas merci pour cette évocation de notre tour de l'arrondissement tout et moi. Et belle plume:)

Déposé le 03/02/2014 à 11h19  
Par Jeansais Citer

Lyon a toujours été radicale ...dans ses racines mais pas dans sa gouvernance !!!

Déposé le 03/02/2014 à 09h29  
Par riton Citer

colomb ? c'est la combine éternelle pour rester en place

Déposé le 03/02/2014 à 09h28  
Par calo Citer

ouvrez les yeux,
et évitez d'avaler les couleuvres, fussent elles sucrées

Gérard a un objectif, le seul, c'est le pouvoir et le conserver
et il est prêt à tuer père et mère à cette fin

Déposé le 03/02/2014 à 08h33  
Par mic123 Citer

J'ai bien lu votre chronique, on peut reprocher certaines choses à G. Collomb puisque nul n'est parfait mais, j'ai connu Lyon bien avant puisque je suis née à Lyon et depuis qu'il est là tout a changé, il a quand même des qualités, il est consensuel et surtout il aime Lyon ce qui a mon avis est un atout majeur.

Déposer un commentaire

 

En cochant cette case, je souhaite recevoir une notification à chaque nouveau commentaire.

Me connecter | Réserver mon pseudo

Ce compte gratuit et facultatif vous permet notamment de réserver votre pseudonyme pour les commentaires et le forum, afin que personne ne puisse utiliser le pseudo que vous avez déposé.