Ecoutez Jazz Radio, Jazz et Soul

    

Bruno Bonnell - LyonMag

Bruno Bonnell lance une “robolution” à 80 millions d’euros

Bruno Bonnell - LyonMag

Le ministre du redressement productif Arnaud Montebourg a annoncé mardi le lancement du fonds "Robolution Capital" dont le siège social sera installé à Lyon.

Initié et présidé par Bruno Bonnell, il sera doté de 80 millions d'euros et dédié à la robotique de services (des robots à usage professionnel et domestique qui s'adaptent à leur environnement). Financé à égalité par des partenaires publics et privés tels que le Fonds européen d'investissement, EDF, Thalès ou Orange, il a pour but de créer des centaines de milliers d'emplois en France et de combler le retard du pays en matière de robotique. Les premiers investissements devraient intervenir dans les mois à venir.

"Notre fonds investira des montants prévus entre 300 000 et 5 millions d'euros, a déclaré Bruno Bonnell. Nous avons 450 sociétés européennes éligibles dans notre portefeuille dont 20 que nous suivons de très près". Pour lui, la France a vocation à devenir "la Californie de l'Europe".



Tags : bruno bonnell | robotique | montebourg |

Commentaires 3

Déposé le 05/03/2014 à 17h54  
Par Griffon Citer

C'est un grand personnage de l'histoire du jeu vidéo français. Infogrammes, ça a été quelque chose de grand. Quand Infogrammes a essayé de se diversifier de tous les côtés puis s'est mis à racheter de nombreuses entreprises du secteur, ça a été le début de la fin. Ils ont eu les yeux plus gros que le ventre et ils ont oublié leur cœur de métier premier qui avait fait la gloire d'Infogrammes : le développement de jeux vidéos, le code, la création !

Robopolis, je n'ai jamais compris le projet. Au départ, il promettait des robots humanoïdes ?! Aujourd'hui, il est plus un commerçant qu'un créateur. Sur son site, il est écrit "nos produits phares" mais il est surtout le distributeur exclusif des aspirateurs Roomba de l’américain Irobot. Il distribue aussi des robots tondeuses à gazon et des jouets robots hors de prix et un peu ridicules...mais rien de français ni qui ne soit de Robopolis !
Il veut être un créateur, mais il n'en est plus vraiment un. Son entreprise est enregistrée en tant que "distributeur", "vente en gros". Il vend des robots étrangers, rien de plus.

En fait, quelle est sa légitimité sur ce sujet ? Il ne connaît pas grand chose à la robotique, il débarque du jeu vidéo et n'a jamais rien prouvé de majeur dans la robotique. Il n'est qu'un vendeur, un commerçant.

SI je comprends bien, il veut présider ce fonds de 80 millions d'euros, le distribuer aux entreprises créatrices,....peut-être pour mieux revendre leurs créations par la suite.

Déposé le 05/03/2014 à 15h38   Depuis l'application iPhone Lyonmag  
Par basse1 Citer

Tient, on comprends maintenant pourquoi Bonnel s'est empressé de faire partie du comité de soutien de Collombsssss... Par ici la bonne soupe en espérant, pour les salariés, que le résultat ne sera pas celui d'infogram / Atari

Déposé le 05/03/2014 à 14h45  
Par bobonell Citer

Fossoyeur d'entreprises !!!!

Déposer un commentaire

 

En cochant cette case, je souhaite recevoir une notification à chaque nouveau commentaire.

Me connecter | Réserver mon pseudo

Ce compte gratuit et facultatif vous permet notamment de réserver votre pseudonyme pour les commentaires et le forum, afin que personne ne puisse utiliser le pseudo que vous avez déposé.