Ecoutez Jazz Radio, Jazz et Soul

    

Le robot Romeo, l'un des robots stars d'Innorobo 2014. Photo Lyonmag.com

A l’occasion du salon Innorobo, Lyon annonce sa candidature à la Robocup 2016

Le robot Romeo, l'un des robots stars d'Innorobo 2014. Photo Lyonmag.com

Le salon Innorobo a ouvert ses portes ce mardi. Avant le lancement officiel du salon – et son traditionnel couper de ruban –, une conférence de presse a eu lieu en présence, entre autres, de Bruno Bonnell, gérant de Robopolis, et du sénateur-maire de Lyon Gérard Collomb.

Photo Lyonmag.comPhoto Lyonmag.com
Une conférence qui avait pour but d’annoncer officiellement la candidature de la ville de Lyon à la Robocup de 2016, "l’équivalent des jeux olympiques de la robotique, comme l’a résumé Bruno Bonnell. C’est l’évènement robotique le plus important au monde".

Fondée en 1996, la Robocup réunit quatre compétitions assez spectaculaires. La robocup soccer, "l'épreuve reine", consiste à faire s'affronter deux équipes de robots dans un tournoi de football. L'ambition d'une telle compétition ? Créer une équipe de robots capable de rivaliser avec les champions du monde "humains" d'ici à 2050. La RoboCupRescue, elle, présente des robots en situation de sauvetage et d'assistance à la personne. La RoboCup@Home, une compétition de robots pour la réalisation des tâches domestiques. Enfin, la RoboCupJunior présentera une compétition de robots créés par des ados. Ce championnat de la robotique réunit à chaque édition 40 pays. Cette année, la compétition se tiendra au Brésil en juillet 2014.

La France y avait déjà participé en 1998. En tout, 3000 compétiteurs participent chaque année à la Robocup. Parmi eux, 1000 sont des enfants ou des adolescents. "C’est une nouvelle façon de promouvoir l’éducation", a déclaré Daniele Nardi, président de la Fédération de la Robocup. Bonnell en a profité pour rappeler que la robotique générait 28 000 emplois dans la Région Rhône-Alpes et 6 milliards d’euros de chiffre d’affaire. "Nos écoles et nos universités sont profondément engagées dans la robotique à Lyon, a ensuite ajouté Gérard Collomb. C’est tout à fait fondamental."

Une ville allemande - dont le président de la Fédération n'a pas voulu révéler son nom - est en lice face à Lyon, qui devra prouver ses qualités pour obtenir sa candidature. La Robocup 2016 doit, de toute façon, se dérouler en Europe.

A Lyon, plusieurs lieux sont envisagés pour installer la compétition : la Halle Tony Garnier, l’INSA ou Eurexpo. La Robocup se déroulerait vers les mois de juin et juillet, soit exactement la période où doit prendre place… l’Euro 2016, qu’accueillera Lyon à cette période. Il serait question de déplacer la Robocup afin que les deux évènements ne se chevauchent pas, même si ceux qui le dirigent aimeraient, au contraire, que les deux compétitions se tiennent en même temps.

"Il ne s’agit pas que de voir des robots jouer au foot
, a réagi Bruno Maisonnier, PDG d’Aldebaran Robotics. Si ces robots en sont capables, cela veut dire qu’ils peuvent réagir et interagir, et qu’ils deviennent aptes à nous servir dans la vie de tous les jours. La France a des leaders mondiaux en robotique, les pays étrangers viennent se fournir chez nous."
Lyon, ville hôte de la Robocup en 2016 ? C’est bien possible.



Tags : innorobo | robocup |

Commentaires 0

Pas de commentaire pour le moment.

Déposer un commentaire

 

En cochant cette case, je souhaite recevoir une notification à chaque nouveau commentaire.

Me connecter | Réserver mon pseudo

Ce compte gratuit et facultatif vous permet notamment de réserver votre pseudonyme pour les commentaires et le forum, afin que personne ne puisse utiliser le pseudo que vous avez déposé.