Ecoutez Jazz Radio, Jazz et Soul

    

Socibot, l'un des nombreux robots présents à Lyon - Photo Lyonmag.com

Salon InnoRobo de Lyon : les machines prêtes à supplanter l’homme ? (diaporama)

Socibot, l'un des nombreux robots présents à Lyon - Photo Lyonmag.com

Le salon de la robotique et de l’innovation se tient jusqu’à vendredi soir au Centre des Congrès de Lyon, l’occasion de découvrir les appareils qui nous accompagneront dans un futur très proche.

Tâches ménagères, devoirs et leçons pour les enfants, transports d’objets lourds… Le salon InnoRobo se tourne en 2012 sur le remplacement de nos corvées traditionnelles par des robots tous aussi pratiques les uns que les autres. Bruno Bonnell, le directeur du salon et le créateur il y a déjà plus de 20 ans de la société Robopolis, dégaine son nouvel outil : le robot-serpillière. Baptisé Scooba, il est équipé d’un réservoir d’eau propre, d’un autre pour le produit nettoyant, d’un troisième récipient pour récupérer l’eau sale et d’un petit séchoir à l’arrière. Et les innovations ne devraient pas s’arrêter là. "Un robot pour faire le repassage, pour laver les vitres… Imaginez que  tout ce que vous n’avez pas envie de faire pourra être fait plus tard par un robot", se réjouit déjà un développeur de l’entreprise villeurbannaise.

Après les tâches ménagères viennent les devoirs des enfants. A la Cité Internationale à Lyon, plusieurs robots humanoïdes, c’est-à-dire qui ont une allure humaine, proposent de se substituer (sans forcément les remplacer) aux exercices et aux jeux ludiques pour faire grandir un enfant. Exemple avec le robot NAO, de la société Aldebaran : 30 cm de technologie pour ce petit appareil qui marche, qui réagit à la voix et qui se connecte à Internet pour notamment faire apprendre les tables de multiplications. "On peut enseigner avec NAO tout ce que les enfants n’ont pas envie d’apprendre", explique Jérôme Millier, qui travaille sur ce robot, "par exemple les tables de multiplications : je n’ai jamais vu un enfant apprendre aussi longtemps le soir ces tables." Exemple aussi avec Reeti : ce robot imaginé par la société française Robopec peut être également utilisé pour des présentations dans un musée ou dans un aéroport. Il peut également se connecter avec un téléphone portable pour surveiller à distance une maison en l’absence de ses occupants.

Et puis plusieurs shopping-robots sont présentés à Lyon. Ils envahiront peut-être un jour nos supermarchés, comme c’est le cas aujourd’hui en Corée du Sud, pays précurseur dans ce domaine et ultra-représenté à Lyon en ce mois de mars. Le Future Robot, qui intègre un écran en guise de tête, interagit avec celui qui se trouve en face lui grâce un autre écran tactile qui propose par exemple des explications sur un produit précis. Kibo, présenté pour la première fois au monde hors de Corée, exprime lui dix émotions différentes, danse, chante et peut aider des personnes âgées à retrouver un peu de mobilité.

Retrouvez ici les photos du salon InnoRobo, par Lyonmag.com



Tags : robopolis | robot | innorobo | futur |

Commentaires 0

Pas de commentaire pour le moment.

Déposer un commentaire

 

En cochant cette case, je souhaite recevoir une notification à chaque nouveau commentaire.

Me connecter | Réserver mon pseudo

Ce compte gratuit et facultatif vous permet notamment de réserver votre pseudonyme pour les commentaires et le forum, afin que personne ne puisse utiliser le pseudo que vous avez déposé.