Ecoutez Jazz Radio, Jazz et Soul

    

Benoît de Valicourt - DR

Rythmes scolaires, un progrès pour tous, une chance pour notre avenir

Benoît de Valicourt - DR

Quand j’étais gamin, j’allais à l’école le samedi matin, la semaine de 4 jours et demi existait donc, et comme j’étais pensionnaire, j’allais en plus à l'étude le mercredi matin de 8h à midi !

Mon fils, 6 ans et demi, va à l’école le mercredi matin et ce depuis l’âge de 3 ans. Son rythme est soutenu, 29h de cours par semaine, 45 minutes de devoirs par jour, une pause d’une heure ou une heure trente le midi en fonction des activités, pas de récréation et pas de sport dans la journée. J’entends déjà les critiques et pourtant Ambroise va bien, il a même sauté une classe après le 1er trimestre de CP.

J’ai écouté avec attention le débat sur les rythmes scolaires, les arguments fallacieux des maires qui ne veulent pas les mettre en place sous prétexte que les enfants seront épuisés. La vérité n’est pas là, la raison est financière et les municipalités rechignent à financer l’éducation des enfants expliquant que la participation de l’Etat aux collectivités ne cesse de diminuer et les élus ne veulent pas – ne peuvent pas - augmenter les impôts locaux puisqu’ils se sont fait élire en jurant leurs grands dieux démagogiques qu’ils stabiliseront l’impôt voire le diminueront !

Certains élus parlent d’un coût de 150 € par enfant pour cette réforme des rythmes scolaires, expliquant que c’est impossible. Mais c’est quoi 150 € pour l’avenir d’un enfant, d’un pays ? Rien, peanuts, juste une nécessité pour que nos enfants puissent apprendre dans de bonnes conditions, non pas le macramé ou le coloriage mais les langues étrangères, la musique, les religions, la géographie, l’histoire, bref tout ce qui permet, dès le plus jeune âge, de respecter les différences, de s’ouvrir sur le monde, de se former à l’internationalisation des rapports humains et professionnels.
Notre société souffre trop de la discrimination, du rejet des différences et très souvent par manque de culture et de connaissance.

Ambroise a la chance d’être dans une école trilingue et laïque où se croisent des enfants de toutes les confessions d’une dizaine de nationalités. C’est une exception et cela a un coût mais je note que mon fils est ouvert, tolérant, respectueux, que rien ne lui semble compliqué, qu’il s’amuse des différences avec ses camarades comme on s’amuse à découvrir quand on a 6 ans les pays sur une mappemonde.

Cette réforme des rythmes scolaires est une chance, elle est sans doute mal présentée, mais l’argument pécuniaire avancé par une majorité d’élus de droite n’en est pas un. Offrir une meilleure organisation du temps scolaire aux enfants, c’est aussi permettre à ceux qui ont le moins de chance d’être mieux accompagnés, sans rupture dans la semaine et de bénéficier des services des collectivités locales pour des activités péri-scolaires quand leurs familles n’ont pas les moyens de les payer.

Plutôt que de critiquer une nécessité dans un pays où le nombre de jours de scolarité est inférieur à la moyenne des pays européens, les municipalités devraient se saisir de cette opportunité pour imaginer, créer, inventer, ce qu’elles sont capables d’apporter aux plus jeunes de leurs habitants en les préparant à leur scolarité future et au monde dans lequel ils travailleront. Refuser cette nouvelle organisation du temps scolaire, c’est montrer son incapacité à imaginer une France qui peut gagner par l’éducation, la culture et l’apprentissage des langues.

Que les opposants de droite aux rythmes scolaires se rassurent, le gouvernement ne défend pas dans cette réforme l’hégémonie culturelle théorisée par Gramsci, seulement une volonté de mieux répartir le temps d’apprentissage, d’offrir la possibilité aux collectivités locales d’être associées aux pouvoirs régaliens du ministère de l’Education Nationale et de lutter contre les inégalités (la France compte 10% d’enfants pauvres), rien de plus, mais c’est déjà énorme et pourtant insuffisant car il faut aller plus loin dans le respect de notre devise nationale en permettant à chaque enfant scolarisé à l’école de la République d’avoir obligatoirement accès à un repas par jour !

Benoît de Valicourt



Tags : de valicourt |

Commentaires 39

Déposé le 06/06/2014 à 09h31  
Par carla Citer

monsieur,


en ce qui concerne les rythmes scolaires,

il ne faut pas tout ramener à vous !!!!

aujourd'hui

les associations, les nounous, les enfants sont en dangers
de rupture

la société a évolué depuis votre enfance
comme de la mienne où on n'allait pas en classe le jeudi mais le samedi toute la journée

c'est vrai que nos parents ne nous inscrivaient pas dans des activités annexes faute de temps

aujourd'hui que le système fonctionnait bien
on veut tout changer

l'emploi des professeurs compétents, c'est à dire qui ont été formés pendant des cursus long pour être diplômés
( sports - musique- etc...)

ça c'est sur que les cocottes en papier que les enfants font faire avec les bafa
ou de taper sur un tambour pour faire du bruit

c'est un développement très enrichissant pour nos enfants
qui deviendront des adultes dans cette société où tout est compétitivité


cette réforme, s'il est appliquée va voir fermer des associations et licencier des profs

des gardiennes d'enfants vont se voir en difficulté

les parents sont désorientés et vont payer les plages périscolaires à l'école ( la honte pour jules Ferry)

ce qui va générer le fait qu'ils ne mettront plus leur enfants dans des activités annexes - faute de moyens

parce qu'aujourd'hui, c'est toujours la classe moyenne qui est touchée
( impôts - charges - paiements totales sur toutes les activités....)

alors non, nous réagissons !!!! non non et non à l'application des nouveaux rythmes scolaires

Déposé le 14/05/2014 à 21h57  
Par J Philippe Citer

La ville de Lyon a décidé : les heures d'école du vendredi sont mises le mercredi. Ainsi, le vendredi, il y aura des activités.... Mais c'est quoi ça ? Il a regroupé toutes les heures d'apprentissage alors que le but de cette réforme était de les répartir, de les lisser. C'est vraiment n'importe quoi. Et il ne peut pas mettre des activités le mercredi après midi ?

Que se passe t'il pour le mercredi après midi pour vous ?

Moi, je travaille en dehors de Lyon. Chaque mercredi, j'emmène ma fille avec moi. Je la dépose au centre aéré, à côté de mon travail et, je la récupère le soir, après mon travail.
Demain, comment vais je faire ? Il faudra que je revienne sur Lyon récupérer ma fille avant de l'emmener au centre aéré ou est ce qu'une solution est proposée ?
Je vais payer pour que cette réforme se passe bien, 19 € bien sûr comme c'est écrit sur le journal, et il faudra que je paye pour venir chercher ma fille ou trouver une autre solution ?
J'en ai marre de payer. Déjà que la cantine me coûte 6,50 € alors que d'autres ne payent que 0,17 €. D'accord ils ont moins de moyen mais est ce de ma faute ? Je veux bien participer mais pas autant. J'en ai marre. Ma sœur est institutrice, pas à Lyon évidemment. Dans son école, les repas sont à 3,30 € et pour tous. Ça, c'est l'égalité...

Et si je la mets dans le privé, il faudra que je trouve une solution pour le mercredi matin car le centre aéré sera bien sûr fermé le matin.

Comment je fais ?

Fanfan Déposé le 13/05/2014 à 19h23  
Par Fanfan Citer

A zoro: C'est d'abord la mère de famille qui a répondu bien que je n'ai plus de souci de ce côté. Maintenant, j'angoisse sur son avenir professionnel car pour les jeunes, çà devient difficile de travailler. D'autre part, les nounous comme vous le dites avec mépris, ont plus de connaissances sur les rythmes de l'enfant que n'en n'ont les politiques et les administratifs qui font les lois. Certes, le niveau pédagogique dans cette corporation est très relatif mais il n'est pas plus négatif que dans d'autres secteurs.
Et ce n'est pas en travaillant 4j1/2 que le niveau de l'Education Nationale inversera la courbe . En France, actuellement moins on bosse mieux on se porte! Le rasoir B....bute au poil du coude!

Déposé le 13/05/2014 à 17h36  
Par stardust Citer

Bonsoir
Ce qui est inquietant c'est d'entendre des maitres et maitresses
d'écoles en début d'année qui vous disent que le programme de C P
est trop chargé et qu'ils ne pourront pas le terminer et là il ni a pas que les rythmes scolaires à revoir .

Déposé le 13/05/2014 à 17h25  
Par Jean-Marc CHAFFRINGEON Citer

Foetusman,
Je vous taquinais en écrivant que vous croyiez Hamon sur parole, je devinais bien que vous aviez d'autres références.
Avec le bazar qui se prépare, il serait finalement urgent de ne rien changer!

Déposé le 13/05/2014 à 16h47  
Par Foetusman Citer

Jean-Marc CHAFFRINGEON a écrit le 13/05/2014 à 07h32

Foetususman,
Mais vous croyez Hamon sur parole!
La raison commune et les chronobiologistes s'accordent à considérer qu'il n'y pas un seul pic de vigilance par jour (comme l'affirme Hamon) mais deux. Conformément au rythmes physiologique de l'Homme: le matin après une nuit de sommeil, entre 9h et 11h/12h et l'après-midi, après la digestion (ou la sieste) de 14h/15h à 17h/18h.
Avec le décret Hamon, c'est la semaine des quatre jeudis, pardon des quatre après-midis... Et toujours des 17 semaines de vacances...Pour redresser l'école, il y a mieux...
Quant à savoir s'il faut mettre à la poubelle les décrets 1 (Peillon) et 2 (Hamon), c'est une posture provisoire. En République, quand la Loi est passée, elle doit s'appliquer. Mais vous voulez peut-être abolir la République!?

Ah non je ne risque pas de croire un Ministre sur parole. C'est justement la question.
1- Les chronobiologistes ne s'accordent sur rien du tout, les avis divergent énormément d'une étude à l'autre. Et pic de vigilance ne veut pas dire conditions de travail optimales, mais parfois aussi énervement maximal, ce qui n'est pas un progrès pour les apprentissages.
2- Le pays que l'on cite en exemple, la Finlande, a davantage de vacances que nous. Par quel miracle les élèves réussissent ils mieux ? Ah oui, ils sont mini 15 par classe et peuvent travailler dans la sérénité, avec de vrais parcours personnalisés.
3- Quand un décret (pas une loi, juste un décret, qui plus est constitutionnellement illégal, car remettant en cause des principes de financement et d'égalite) est idiot, oui, il doit être combattu. La démocratie, c'est justement écouter la majorité, pas un décideur qui n'en fait qu'à sa tête contre 80% de gens qui lui disent qu'il a tort, preuves et expérience malheureuse à l'appui. Mais peut être voulez vous abolir la démocratie ?
4- Actuellement, on prend le chemin de ne plus avoir 2 communes qui ont le même fonctionnement, avec d'énormes difficultés de gestion de personnel, des disparités gigantesques, une remise en cause de l'importance du pédagogique au détriment du périscolaire. On voudrait casser l'école publique que l'on ne s'y prendrait pas autrement, ce qui est contraire à des valeurs républicaines datant de Jules Ferry et bien au delà... Mais si cela vous convient....

Déposé le 13/05/2014 à 14h33  
Par ça change Citer

Zoro a écrit le 13/05/2014 à 14h19

Non ce n'est pas ce que je prône bien au contraire car l'enfant roi nous en récoltons aujourd’hui le fruit et en ayant lu vos différents commentaires je pense en effet que vous faites partie des gens qui ont le plus de choses intéressantes à dire concernant ce sujet. Car vous êtes directement concerné Mais quand une nounou viens me parler des rythmes scolaire cela me laisse sans voix car elles n’ont pas plus de connaissances sur le sujet que nous les parents
Ce que je reproche c'est que les gens commentent sans savoir de quoi ils parlent pour la plus part d'entre eux et ce qu'ils oublient de dire c'est que les journées à rallonges dont ils parlent viennent souvent de leur choix de vie. Et que parce qu’ils ont fait tels ou tels choix les autres doivent s’adapter et que c'est forcément leur mode de vie qui est le meilleur pour eux et pour les enfants. Il me semble que cette réforme n’a pas été faite dans le but de rallonger la durée d’école mais de l’organiser différemment. En essayant d’apporter d’autre connaissances à nos enfants mais comme a plus part des gens pensent que la culture est inutile tout comme l’apprentissage des langues et bien on a ce genre de situation. Dans mes souvenirs la reforme prévoyait des cours le samedi matin et non en le mercredi et les vacances devait être raboté. Mais là encore tout le monde crie au scandale. Ensuite concernant les fameux sacrosaints rythmes biologiques de l’enfant. Ma fille faisait la semaine de 4 jours et vous arriviez en Février elle était HS car les changements continuelles de réveil en cours de semaine l’épuisait et oui debout 7hrs ou 7 hrs 30 le lundi et le mardi dodo le mercredi re–debout le jeudi et le vendredi et re-dodo le weekend ca par contre on est bien d’accord cela ne perturbe pas les enfants. Donc je le dit et le redit les seules personnes que cela gêne dans cette réforme ce sont les parents et les communes et non pas les enfants. Mais moi aussi je n’y connais rien donc ce n’est que mon avis et il n’engage que moi et je n’essaye pas de convaincre les autres j’essaie juste de comprendre en quoi consiste cette réforme

Voilà enfin beaucoup de bon sens.

Déposé le 13/05/2014 à 14h19  
Par Zoro Citer

Jean-Marc CHAFFRINGEON a écrit le 13/05/2014 à 11h37

Zoro!
C'est une leçon de morale bien pontifiante que vous donnez!
Pour ma part, je ne me reconnais pas dans vos critiques et je pense savoir savoir de quoi je parle. J'interviens sur beaucoup de sujets mais celui-ci reste mon domaine de prédilection.
Si je vous comprends bien, vous voudriez demander à l'enfant ce qu'il estime être le meilleur pour lui! D'une part, cela signifie que les adultes refusent alors leur devoir de responsabilité à l'égard des enfants, d'autre part, que les enfants savent ce qui est bon pour eux! Vous n'êtes pas sérieux au moins.
Vous vous faites donc l'avocat de "l'enfant roi", du puérocentrisme gnan-gnan qui rejette l'adulte dans une immaturité pemanente.
Dans la vie, il faut assumer ses responsabilités.

Non ce n'est pas ce que je prône bien au contraire car l'enfant roi nous en récoltons aujourd’hui le fruit et en ayant lu vos différents commentaires je pense en effet que vous faites partie des gens qui ont le plus de choses intéressantes à dire concernant ce sujet. Car vous êtes directement concerné Mais quand une nounou viens me parler des rythmes scolaire cela me laisse sans voix car elles n’ont pas plus de connaissances sur le sujet que nous les parents
Ce que je reproche c'est que les gens commentent sans savoir de quoi ils parlent pour la plus part d'entre eux et ce qu'ils oublient de dire c'est que les journées à rallonges dont ils parlent viennent souvent de leur choix de vie. Et que parce qu’ils ont fait tels ou tels choix les autres doivent s’adapter et que c'est forcément leur mode de vie qui est le meilleur pour eux et pour les enfants. Il me semble que cette réforme n’a pas été faite dans le but de rallonger la durée d’école mais de l’organiser différemment. En essayant d’apporter d’autre connaissances à nos enfants mais comme a plus part des gens pensent que la culture est inutile tout comme l’apprentissage des langues et bien on a ce genre de situation. Dans mes souvenirs la reforme prévoyait des cours le samedi matin et non en le mercredi et les vacances devait être raboté. Mais là encore tout le monde crie au scandale. Ensuite concernant les fameux sacrosaints rythmes biologiques de l’enfant. Ma fille faisait la semaine de 4 jours et vous arriviez en Février elle était HS car les changements continuelles de réveil en cours de semaine l’épuisait et oui debout 7hrs ou 7 hrs 30 le lundi et le mardi dodo le mercredi re–debout le jeudi et le vendredi et re-dodo le weekend ca par contre on est bien d’accord cela ne perturbe pas les enfants. Donc je le dit et le redit les seules personnes que cela gêne dans cette réforme ce sont les parents et les communes et non pas les enfants. Mais moi aussi je n’y connais rien donc ce n’est que mon avis et il n’engage que moi et je n’essaye pas de convaincre les autres j’essaie juste de comprendre en quoi consiste cette réforme

Déposé le 13/05/2014 à 11h37  
Par Jean-Marc CHAFFRINGEON Citer

Zoro!
C'est une leçon de morale bien pontifiante que vous donnez!
Pour ma part, je ne me reconnais pas dans vos critiques et je pense savoir savoir de quoi je parle. J'interviens sur beaucoup de sujets mais celui-ci reste mon domaine de prédilection.
Si je vous comprends bien, vous voudriez demander à l'enfant ce qu'il estime être le meilleur pour lui! D'une part, cela signifie que les adultes refusent alors leur devoir de responsabilité à l'égard des enfants, d'autre part, que les enfants savent ce qui est bon pour eux! Vous n'êtes pas sérieux au moins.
Vous vous faites donc l'avocat de "l'enfant roi", du puérocentrisme gnan-gnan qui rejette l'adulte dans une immaturité pemanente.
Dans la vie, il faut assumer ses responsabilités.

Fanfan Déposé le 13/05/2014 à 11h11  
Par Fanfan Citer

Zoro a écrit le 13/05/2014 à 09h26

Je vais être honnête ce qui me gêne dans la plus part des commentaires c'est que tous oublient une chose essentiel l'enfant. Car là ce sont les adultes qui parlent ils savent tous mieux que tout le monde ils ont forcément raison….
Et je ne lis que des discourt politique entre les gens de droite pour qui comme c'est une loi de gauche c'est forcément mauvais sans chercher plus loin que le bout de leur nez et ceux de gauche pour qui c'est forcément bon pour les mêmes raisons
Est-ce qu'une seule personne a pris le temps de la lire cette réforme ou alors c'est comme d'habitude on a que des moutons de Panurge qui commentent et critiquent sans savoir de quoi on parle entre ceux qui nous site des études sur les rythmes scolaire mais qui n'ont pas lu la reforme et les autres qui commente sans savoir on n’est pas rendu
Car le but de cette réforme c’est bien le bien être de l'ENFANT et non pas celui des parents et c'est là que le bât blesse car tous autant que vous êtes et je dis bien tous ne pensez qu’a vous et pas à vos enfants et c’est bien dommage

Je suis tout à fait d'accord avec vous et je confirme que l'attitude des politiques et des fonctionnaires (Conseil Général) accompagnent avec empressement les parents dans une démarche où on oublie souvent la priorité de l'enfant.
On se fout que l'enfant fasse 10-12H/Jour
On se fout de savoir comment va être entourer l'enfant pendant l'absence des parents mais par contre on s'intéresse au tarifs et surtout on en appelle à un assistanat.
Nos parents n'avaient pas tous ces avantages. Cela ne nous a pas empêché de grandir avec de vraies valeurs culturelles, pédagogiques, tout en n’étant pas né(e)s avec la petite cuillère!

http://blogs.mediapart.fr/blog/free69/150413/agrements-et-desagrements
http://blogs.mediapart.fr/blog/free69/250413/les-differents-modes-de-garde

Déposé le 13/05/2014 à 09h26  
Par Zoro Citer

Je vais être honnête ce qui me gêne dans la plus part des commentaires c'est que tous oublient une chose essentiel l'enfant. Car là ce sont les adultes qui parlent ils savent tous mieux que tout le monde ils ont forcément raison….
Et je ne lis que des discourt politique entre les gens de droite pour qui comme c'est une loi de gauche c'est forcément mauvais sans chercher plus loin que le bout de leur nez et ceux de gauche pour qui c'est forcément bon pour les mêmes raisons
Est-ce qu'une seule personne a pris le temps de la lire cette réforme ou alors c'est comme d'habitude on a que des moutons de Panurge qui commentent et critiquent sans savoir de quoi on parle entre ceux qui nous site des études sur les rythmes scolaire mais qui n'ont pas lu la reforme et les autres qui commente sans savoir on n’est pas rendu
Car le but de cette réforme c’est bien le bien être de l'ENFANT et non pas celui des parents et c'est là que le bât blesse car tous autant que vous êtes et je dis bien tous ne pensez qu’a vous et pas à vos enfants et c’est bien dommage

Déposé le 13/05/2014 à 07h32  
Par Jean-Marc CHAFFRINGEON Citer

Foetususman,
Mais vous croyez Hamon sur parole!
La raison commune et les chronobiologistes s'accordent à considérer qu'il n'y pas un seul pic de vigilance par jour (comme l'affirme Hamon) mais deux. Conformément au rythmes physiologique de l'Homme: le matin après une nuit de sommeil, entre 9h et 11h/12h et l'après-midi, après la digestion (ou la sieste) de 14h/15h à 17h/18h.
Avec le décret Hamon, c'est la semaine des quatre jeudis, pardon des quatre après-midis... Et toujours des 17 semaines de vacances...Pour redresser l'école, il y a mieux...
Quant à savoir s'il faut mettre à la poubelle les décrets 1 (Peillon) et 2 (Hamon), c'est une posture provisoire. En République, quand la Loi est passée, elle doit s'appliquer. Mais vous voulez peut-être abolir la République!?

Déposé le 12/05/2014 à 18h48  
Par Foetusman Citer

Jean-Marc CHAFFRINGEON a écrit le 12/05/2014 à 11h38

Benoît de Valicourt est satisfait de la scolarité de son enfant, et en effet, il peut l'être.
Il a raison de rappeler qu'un enfant en bonne santé, pris en charge de façon bienveillante et structurée, n'est pas fatigué en fin de journée, même si celle-ci est longue. Il ne faut pas que certains adultes projetent leur propre fatigue sur celle de leurs enfants ou de leurs élèves... La fatigue d'un élève peut toutefois être réelle, mais elle n'est pas alors exclusivement liée au rythme scolaire (suivez mon regard...). Je suis directeur d'école et je vous assure que les nombreux élèves qui fréquentent l'école après la classe (surtout en études surveillées) sont encore en pleine forme...
La seule question qui vaille... est celle de savoir si cette organisation est transposable à celle tous les élèves. La réponse est positive dans le cadre de la loi Peillon, mais surtout pas dans celle de Hamon (son assouplissement est un défi au bon sens, il ne relève que d'un "lâche soulagement" qui préfigure des lendemains douloureux...).

Entre un élève "en pleine forme" et un élève dont le cerveau est disponible pour les apprentissages, il y a une énorme marge !! Que ce ni la réforme Peillon, ni celle version Hamon, ne favorise...
Donc ni version 1 ni version 2, poubelle pour les deux !

Déposé le 12/05/2014 à 11h38  
Par Jean-Marc CHAFFRINGEON Citer

Benoît de Valicourt est satisfait de la scolarité de son enfant, et en effet, il peut l'être.
Il a raison de rappeler qu'un enfant en bonne santé, pris en charge de façon bienveillante et structurée, n'est pas fatigué en fin de journée, même si celle-ci est longue. Il ne faut pas que certains adultes projetent leur propre fatigue sur celle de leurs enfants ou de leurs élèves... La fatigue d'un élève peut toutefois être réelle, mais elle n'est pas alors exclusivement liée au rythme scolaire (suivez mon regard...). Je suis directeur d'école et je vous assure que les nombreux élèves qui fréquentent l'école après la classe (surtout en études surveillées) sont encore en pleine forme...
La seule question qui vaille... est celle de savoir si cette organisation est transposable à celle tous les élèves. La réponse est positive dans le cadre de la loi Peillon, mais surtout pas dans celle de Hamon (son assouplissement est un défi au bon sens, il ne relève que d'un "lâche soulagement" qui préfigure des lendemains douloureux...).

Fanfan Déposé le 12/05/2014 à 10h04  
Par Fanfan Citer

Observateur lyonnais a écrit le 12/05/2014 à 08h01

Monsieur Moi Je a encore frappé. Et cette fois, ce n'est pas de bon sens...

Et la vérité vous dérange.....

Déposé le 12/05/2014 à 08h01  
Par Observateur lyonnais Citer

Monsieur Moi Je a encore frappé. Et cette fois, ce n'est pas de bon sens...

Fanfan Déposé le 11/05/2014 à 19h23  
Par Fanfan Citer

Moi je ne travaillais pas le Jeudi mais par contre le Samedi. Nous passions l'après midi à nettoyer les classes. Ranger- Cirer les bureaux en bois et ce la ne nous dérangeait pas. on se marrait bien! Maintenant, si on demande à un gamin de vider la poubelle, je ne vous parle pas du scandale! Les parents maintenant veulent se débarrasser des gosses pour ne payer les nounous ou des activités extra scolaires. Et le Samadi, tout le monde se barre en Weekend!

Déposé le 11/05/2014 à 19h20  
Par Stypaille Citer

Foetusman a écrit le 09/05/2014 à 20h12

L'essentiel à dire, c'est que cette réforme en coton n'aide absolument pas l'enfant, pour qui le temps de présence à l'écoleet la fatigue sont augmentés, et les conditions de travail détériorés. Avec les centaines de millions d'euros gaspillés avec cette stupidité, combien d'enseignants supplémentaires, de Rased, de moyens d'aide auraient pu être mis devant les élèves pour les aider ????

Rien à ajouter : tout est dit :
temps de présence augmenté pour les élèves...
Et, chaque soir, on soustrait pendant une heure les élèves à l'influence forcément toxique des enseignants, pour les confier à .... des animateurs le plus souvent sans expérience ni qualification !!!
ça pourrait être pire : ça pourrait coûter horriblement cher aux collectivités !!!

Déposé le 11/05/2014 à 18h43  
Par Benoît de Valicourt Citer

romainblachier a écrit le 10/05/2014 à 15h30

Un édito fin, racé et intelligent. Grand cru!

Merci Romain !

Déposé le 11/05/2014 à 16h06   Depuis l'application iPhone Lyonmag  
Par Parent étonné Citer

Qui est ce grand spécialiste de l'éducation? Benoît de Vallicourt? Jamais entendu! Balancer tant de banalités dans un pseudo édito dont on voit que l'auteur n'y connait rien a 1 côté pitoyable.

Déposé le 10/05/2014 à 17h20  
Par Foetusman Citer

celtophile a écrit le 10/05/2014 à 13h53

Bon, j'essaie de faire des liens cliquables
[http://www.cahiers-pedagogiques.com/Les-temps-les-rythmes-et-la-securite-affective-de-l-enfant-fondements-obliges-de-l-amenagement-du-temps-scolaire]
et
[http://www.education.gouv.fr/cid67139/questions-reponses-sur-la-reforme-des-rythmes-a-l-ecole-primaire.html]
Sinon, faites un copié-collé.
Intéressant aussi mais en PDF :
[www.inserm.fr/content/download/7311/56266/version/1/file/Texte+integral+rythmes+enfant+(2001).pdf]

Il y a autant de résultats d'études différentes que de chronobiologistes. S'ils n'arrivent pas à se mettre d'accord, c'est que chacun a un rythme différent et qu'il n'y a pas une solution plus efficace qu'une autre pour tous les enfants. Alors faire croire que repasser à 4 jours et demi va résoudre les problèmes de l'Education Nationale, c'est de la fumisterie !
En particulier, les liens que vous citez sont..disons plutôt orientés et de parti pris !

Déposé le 10/05/2014 à 15h30  
Par romainblachier Citer

Un édito fin, racé et intelligent. Grand cru!

Déposé le 10/05/2014 à 15h22  
Par boniface Citer

LO KIKOULE a écrit le 10/05/2014 à 13h46

il faut considérer les faits dans son ensemble..;vous ne dites pas combien il y a d'élèves dans sa classe ? Et a quel heure il quitte l'école le soir et donc la collectivité...
et il ne faut pas voir SON CAS comme une généralité mais plutôt considérer les cas pour en faire UNE GENERALITE !

Aussi, à part l'école, fait-il d'autres activités...

Dans ma classe de PSMS, il y a des enfants qui supportent le rythme mais autant vous dire que la grande majorité sont épuisés !!!!!

Absolument d'accord avec vous. C'est une réforme qui peut devenir une chance, seulement faut-il y donner les moyens. Dire qu'un tout petit effort de plus n'est pas si grave, c'est être très éloigné des réalités. Peu de maires ruraux voient la chose comme un fardeau de plus, ils le voient comme une incohérence de plus de nos énarques comptables, parce que les moyens sont rétrécis alors que la réforme n'est, elle, pas si mal pour éveiller les enfants. Mais Quand on prend une décision, on assume jusqu'au bout. Le problème, c'est que les partis se foutent de savoir comment les petites communes vont trouver les moyens pour appliquer ce qu'ils disent. Un peu trop soviétique comme raisonnement...

Déposé le 10/05/2014 à 13h53  
Par celtophile Citer

celtophile a écrit le 10/05/2014 à 13h30

A tous, je conseille la lecture de ces trois liens :
Le premier sur les rythmes biologiques de l'enfant

rythmesbiologiques

et le second qui répond à pas mal de questions :

questionsréponses

Bon, j'essaie de faire des liens cliquables
[http://www.cahiers-pedagogiques.com/Les-temps-les-rythmes-et-la-securite-affective-de-l-enfant-fondements-obliges-de-l-amenagement-du-temps-scolaire]
et
[http://www.education.gouv.fr/cid67139/questions-reponses-sur-la-reforme-des-rythmes-a-l-ecole-primaire.html]
Sinon, faites un copié-collé.
Intéressant aussi mais en PDF :
[www.inserm.fr/content/download/7311/56266/version/1/file/Texte+integral+rythmes+enfant+(2001).pdf]

Déposé le 10/05/2014 à 13h46  
Par LO KIKOULE Citer

il faut considérer les faits dans son ensemble..;vous ne dites pas combien il y a d'élèves dans sa classe ? Et a quel heure il quitte l'école le soir et donc la collectivité...
et il ne faut pas voir SON CAS comme une généralité mais plutôt considérer les cas pour en faire UNE GENERALITE !

Aussi, à part l'école, fait-il d'autres activités...

Dans ma classe de PSMS, il y a des enfants qui supportent le rythme mais autant vous dire que la grande majorité sont épuisés !!!!!

Déposé le 10/05/2014 à 13h30  
Par celtophile Citer

A tous, je conseille la lecture de ces trois liens :
Le premier sur les rythmes biologiques de l'enfant

rythmesbiologiques

et le second qui répond à pas mal de questions :

questionsréponses

Déposé le 10/05/2014 à 12h47  
Par jack87 Citer

oui, jours et demi, c'est très bien et c'est un très bon rythme,mon fils a toujours eu jours et demi et s'en porte très bien
le seul problème est que cette réforme n'a pas été préparée et du coup pas organisée, ni au niveau financier, ni au niveau planning des enfants, c'est vraiment dommage

Déposé le 10/05/2014 à 11h31  
Par Benoît de Valicourt Citer

cory a écrit le 10/05/2014 à 10h18

il se prend pour qui on n a pas tous les moyens de payer parceque son fils veut faire des etudes il le sait que les parents doivent faire des vredits de dizaine de miliers d euro pour payer les etudes apres le lycee???

Bonjour Cory, je crois qu'on ne parle pas de la même chose et je n'oppose en rien les familles qui ont des moyens à celles qui n'en ont pas, bien au contraire. Je dis que la réforme des rythmes scolaires est une chance et surtout pour tous les enfants dont les parents ont les revenus les plus faibles. Quant aux lycées, là n'est absolument pas mon propos !

Déposé le 10/05/2014 à 10h18   Depuis l'application iPhone Lyonmag  
Par cory Citer

il se prend pour qui on n a pas tous les moyens de payer parceque son fils veut faire des etudes il le sait que les parents doivent faire des vredits de dizaine de miliers d euro pour payer les etudes apres le lycee???

Déposé le 10/05/2014 à 08h07   Depuis l'application iPhone Lyonmag  
Par vanessa Citer

Dans ma commune ( village a 10 km de lyon ) nous avons eu mot dans le cahier des enfants de la part de notre mairie un mot , ils sont a la recherche de bénévoles qui pourrait apprendre des choses ( ludique , artistique , sports ...) pour nos enfants ! Cette réforme n'est donc pas au point ! Nous aurons les détails de l organisation que fin juin !!!!!!

Déposer un commentaire

 

En cochant cette case, je souhaite recevoir une notification à chaque nouveau commentaire.

Me connecter | Réserver mon pseudo

Ce compte gratuit et facultatif vous permet notamment de réserver votre pseudonyme pour les commentaires et le forum, afin que personne ne puisse utiliser le pseudo que vous avez déposé.