Ecoutez Jazz Radio, Jazz et Soul

    

LyonMag

Le Défilé de la Biennale de la Danse de Lyon : entre “excellence et partage”

LyonMag

"Transformer la danse en spectacle de rue déambulatoire".

C'est ce que découvriront une nouvelle fois les Lyonnais entre la place des Terreaux et la place Bellecour, le dimanche 14 septembre prochain à partir de 14h, à l'occasion de la Biennale de la Danse. Il se tiendra sur le thème "Happy Birthday Mister Défilé" pour fêter son 10e anniversaire. Une quinzaine de spectacles sont programmés. L'ouverture du défilé se fera sur des airs brésiliens avec un char "Made in Rio" et Sambasax, un grand orchestre de saxophones avec une Bateria de percussions brésiliennes.

Cette année les 4 500 danseurs viennent du Grand Lyon, de la région Rhône-Alpes et du Grand Genève. De nombreux chorégraphes professionnels seront présents : la troupe de la chorégraphe brésilienne, Carla Frison, déambulera dans les rues sur des airs de samba et de danse brésilienne, Delphine Caron et Aurélien Kairo et Karla Pollux présenteront des chorégraphies de danse hip-hop. Mourad Merzouki reviendra avec un défilé sur le thème "les Lumières 2 la ville". Merlin Nyakam et ses danseurs feront découvrir au public l'ambiance carnaval avec le thème "Chavari... vers une nouvelle ère". La région du Grand Genève sera représentée par Bouba Landrille Tchouda et ses 390 défilants et la région de Saint-Etienne par Souhail Marchiche qui regroupera 300 jeunes avec une musique inspirée des cultures afro-américaines. Une chorale de 90 chanteurs accompagnera les 350 danseurs du spectacle de Fred Bendongué.
Un défilé qui s'ouvre également à l'international avec la participation de 400 danseurs venant tout droit de Turin en Italie.

Pour clôturer le défilé, la traditionnelle danse collective, la Samba Tarentelle se tiendra place Bellecour ainsi qu'une représentation de Dada Masilo "Swan Lake à 40" par les élèves du conservatoire de Lyon.

"Lyon, capitale de la culture pour tous" confie Philip Alloncle, préfet délégué pour l'égalité des chances. En effet, ce défilé est un temps fort dans la saison de la Biennale de la Danse. C'est aussi un moment de "partage", de "vivre ensemble", et de "solidarité entre les communes et les territoires", comme s'accordent à le dire élus et organisateurs.
Une après-midi festive qui permettra aux amateurs et professionnels de partager un moment artistique et de se rassembler autour de la culture : "c'est une communauté qui se créé autour du défilé", souligne Philip Alloncle.



Tags : biennale de la danse | défilé de la biennale |

Commentaires 2

Déposé le 15/09/2014 à 21h23  
Par pcarry Citer

Oui, sauf que quand on participe à un défi artistique collectif...c'est quand même mieux d'être vu !

C'est ça qui a du sens...faire partager son engagement de bénévole ou amateur (ici danseur).

Quoi dire de plus...votre propos est tellement contradictoire.

Ah oui, à propos du mot "courtisan", référez-vous au dictionnaire !

Déposé le 23/06/2014 à 19h11  
Par luigi Citer

Qu'est-ce que ça peut être nul ce truc !!

La seule chose positive dans ce truc.
C'est l'implication des bénévoles.

Le reste, ça n'a pas de sens.

Les badauds, me font penser aux courtisant de Ubu roi...

Déposer un commentaire

 

En cochant cette case, je souhaite recevoir une notification à chaque nouveau commentaire.

Me connecter | Réserver mon pseudo

Ce compte gratuit et facultatif vous permet notamment de réserver votre pseudonyme pour les commentaires et le forum, afin que personne ne puisse utiliser le pseudo que vous avez déposé.