Frédéric Poignard : "Pour titiller davantage Collomb, il faut arrêter cette opposition molle de 2008 et 2014"

Frédéric Poignard : "Pour titiller davantage Collomb, il faut arrêter cette opposition molle de 2008 et 2014"
Frédéric Poignard - LyonMag

Frédéric Poignard est l'invité de Ca Jazz à Lyon ce jeudi. Le
journaliste lyonnais est revenu sur les enjeux politiques de cette année
2014-2015.

Il a évoqué l’état de motivation dans lequel se trouvait Gérard Collomb après sa non-entrée au gouvernement, le travail que doit fournir l’opposition en conseil municipal, les sénatoriales du 28 septembre, la Métropole de Lyon sur laquelle les Lyonnais n’ont aucune visibilité et enfin la possibilité d’élections régionales et départementales anticipées.

Ca Jazz à Lyon est à retrouver tous les matins à 8h10 sur Jazz Radio 97.3 et en podcast sur LyonMag.com.

7 commentaires
Laisser un commentaire
avatar
big le 12/09/2014 à 15:45

c'est vrai qu'il y a une opposition, molle, gentille.Il faut secouer un peu plus collomb

Signaler Répondre

avatar
Foldire le 12/09/2014 à 14:36
monpseudo a écrit le 12/09/2014 à 13h00

être lepeniste, ce n'est pas s'opposer au PS, ni à l'UMP, non plus.

C'est chercher à être accepter des français pour avoir des places qui donnent accès à l'argent public.

et puis ensuite, on repeint des trains en bleu blanc rouge et des oeuvres d'art en bleu, on coupe les subventions aux associations parce qu'en fait, on a aucune vision de la société ni même d'idée, ni même d'ailleurs rien à foutre d'atteindre les vrais problèmes des français.

Et en plus, on doit apprendre les règles de fonctionnement d'un conseil municipal parce qu'en plus, on sait pas comment ça marche.

Je répondais aux messages précédents.

Mais comme vous vous êtes sentis visés par mon commentaire, un militant UMP, j'aurai pu compléter effectivement que le FN ne s'oppose pas non plus, vous avez aussi raison.

Le FN a trouvé une niche marketing pour profiter de l'argent public, certes à beaucoup plus petite échelle que les autres, mais lui aussi pour profiter du système, lui l'anti-système, un comble, et ce d'autant plus depuis que la blonde a hérité du Parti, comme on hérite de biens privés de ses aïeux.
C'est dire.

La République française via la démocratie représentative est une escroquerie.

Signaler Répondre

avatar
monpseudo le 12/09/2014 à 13:00
Foldire a écrit le 12/09/2014 à 12h49

Etre UMPiste ce n'est pas s'opposer au PS.
C'est se chamailler avec les socialistes pour les bonnes places qui donnent accès à l'argent public.

être lepeniste, ce n'est pas s'opposer au PS, ni à l'UMP, non plus.

C'est chercher à être accepter des français pour avoir des places qui donnent accès à l'argent public.

et puis ensuite, on repeint des trains en bleu blanc rouge et des oeuvres d'art en bleu, on coupe les subventions aux associations parce qu'en fait, on a aucune vision de la société ni même d'idée, ni même d'ailleurs rien à foutre d'atteindre les vrais problèmes des français.

Et en plus, on doit apprendre les règles de fonctionnement d'un conseil municipal parce qu'en plus, on sait pas comment ça marche.

Signaler Répondre

avatar
Foldire le 12/09/2014 à 12:49

Etre UMPiste ce n'est pas s'opposer au PS.
C'est se chamailler avec les socialistes pour les bonnes places qui donnent accès à l'argent public.

Signaler Répondre

avatar
Alex le 12/09/2014 à 12:09

Bon les militants disent qu'Havard est transparent, les journalistes disent la même chose...

Vivement la prochaine primaire pour les municipales que cette fois-ci nous préparerons en amont. Et Havard sera cantonné au 5ème, qu'il perdra probablement.

Signaler Répondre

avatar
rtt le 12/09/2014 à 11:09

y a qu'à mettre Monsieur Poignard, tête de liste !!!!!!

Signaler Répondre

avatar
LaurentLéa le 12/09/2014 à 09:46

100% raison Monsieur le journaliste. OPPOSITION MOLLE grâce au leader autoproclamé qui a mené une campagne honteuse sans fond : Michel HAVARD !

Signaler Répondre

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.